VOTE | 864 fans

#206 : Face à face

Scénario : Krista Vernoff - Réalisation : Jeff Melman
Guest stars : Monica Keena, Bruce A. Young, Juliette Jeffers, Kate Walsh, Kim Whitley, Cynthia EttingeR, Steven W. Bailey, Michelle Arthur

Les victimes d'un train qui vient de dérailler sont envoyés à l'hôpital et tout le personnel est réquisitionné. Addison et Izzie s'occupent d'une femme enceinte et gravement brûlée. Izzie se retrouve face à un choix difficile : son amitié pour Meredith ou sa carrière. Cristina cherche la jambe d'un patient alors que Alex s'ennuit et se demande si son destin est de devenir médecin. Derek s'occupe de deux patients transperçés par une tige en métal. La question est de savoir s'ils peuvent les sauver.


Popularité


4.42 - 12 votes

Titre VO
Into You Like A Train

Titre VF
Face à face

Première diffusion
30.10.2005

Première diffusion en France
14.08.2006

Plus de détails

En général, on peut classer les gens en deux groupes : ceux qui aiment les surprises et ceux qui les détestent ! Moi… je les déteste !!! Je ne connais pas de chirurgien qui aime les surprises parce qu’en tant que chirurgien, on déteste évoluer dans l’inconnu. On doit être bien informé parce que quand on ne l’est pas, les gens meurent et les procès affluent. Je radote ? Oui, je crois que je radote… D’accord ! Alors, ce que je voulais dire, parce que j’avais vraiment quelque chose à dire, c’est que ça n’a rien à voir avec les surprises ou la mort ou les procès ou même le chirurgien. Ce que je voulais dire, c’est que celui qui a écrit "ce qu’on ignore ne peut pas nous faire mal" était le dernier des imbéciles ! L’ignorance est la pire des choses au monde.

Meredith est toujours au bar. Elle est persuadée que Derek ne viendra pas et s’en plaint à Joe. Les internes jouent aux fléchettes et se demandent jusqu’à quand ils vont devoir rester là, à attendre que Derek arrive. Ils plaignent leur amie, sauf Cristina qui la trouve pathétique. Les bipers se mettent à sonner. La télévision montre qu’il y a eu un grave accident de train près de Seattle. Tous retournent à l’hôpital. Quelques secondes après, Derek entre dans le bar. Joe lui annonce que Meredith vient de partir. Derek est bipé à son tour. Les internes arrivent aux urgences.

Izzie et Alex sont toujours en froid. Néanmoins, elle accepte de lui parler parce qu’elle se rend compte qu’il doit avoir des soucis, ce qui expliquerait son comportement étrange et son refus d’opérer le policier, dans l’ascenseur.

Bailey, toujours en robe de soirée, les rejoint. Meredith lui annonce qu’elle a trop bu. Un infirmier vient lui remettre un message de la part de Joe : Derek est passé au bar. Il arrive justement à ce moment-là dans la salle et aperçoit Meredith, il lui sourit discrètement. George et Cristina se demandent si finalement il a choisi de rester avec elle. Si c’est le cas, Cristina a perdu 50$.

Izzie doit assister Addison sur le cas d’une victime de l’accident de train, gravement brûlée et qui est enceinte. Richard obtient de Derek l’autorisation de pouvoir opérer à nouveau. Il va travailler avec Cristina : leur patient est un homme qui a perdu une jambe que les secouristes ont retrouvée. Elle va lui être greffée. Au moment de partir au bloc, Derek fait un signe de la tête à Meredith. George demande à la jeune femme ce que cela signifie, elle ne sait pas.

Un convoi particulier arrive à SGH : un homme, Tom, et une jeune femme, Bonnie, sont face à face, transpercés et reliés à la fois par une barre de métal. Ils vont être examinés par Burke et Bailey. Bailey demande à Meredith de se faire une perfusion de polyvitamines pour dessouler plus rapidement et être apte au travail. Elle envoie Alex aux urgences faire des sutures puisque, maintenant, il a peur des scalpels. Alex est agacé d’autant plus que George joue toujours au héros.

La patiente de Addison doit accoucher sous césarienne. Elle demande à voir un avocat pour mettre ses papiers en ordre, parce que son bébé n’a pas de père. Au cas ou il lui arriverait quelque chose, elle veut assurer son avenir. Aux urgences, Alex soigne une femme qui est accompagnée d’une amie très bruyante qui passe son temps à téléphoner. Izzie retrouve Meredith sous perfusion. Elle aimerait savoir comment ça se passe avec Addison, si elle est de mauvaise humeur, ce qui indiquerait que Derek ne l’a pas choisie. Pour lui faire plaisir, Izzie dit du mal d’Addison et de ses blouses couleur saumon.

Durant l’opération avec Richard, Derek est bipé. Il s’en va. Cristina est en train de nettoyer la jambe du patient quand elle constate qu’il s’agit d’une jambe gauche alors qu’il faut une jambe droite. Richard lui demande de trouver la bonne jambe. Derek arrive dans la salle où Burke, Bailey, George et Meredith examinent les radios de Bonnie et de Tom. Derek remarque la perfusion de Meredith et lui demande ce qui lui est arrivé. Elle lui répond que c’est la tequila. Il est mal à l’aise. La radio révèle que la barre d’acier colmate les plaies et stoppe l’hémorragie. Si on bouge cette barre, Bonnie et Tom mourront. Burke propose alors de ne retirer qu’un des blessés, ce qui signifie condamner l’autre à la mort. Meredith lui demande comment choisir celui qui va mourir. Il apparaît que, compte tenu de ses blessures, Bonnie a très peu de chances de s’en sortir. Les médecins pensent que l’opération pourra au moins sauver Tom. Mais avant de prendre une décision, Derek veut les examiner. Il tente de parler à Meredith, mais Bailey s’interpose. Elle veut d’abord que la jeune femme passe un test d’alcoolémie avant de l’autoriser à participer à l’intervention. Meredith proteste : elle va bien. Derek la regarde avec tendresse mais donne raison à Bailey.

Cristina cherche désespérément la jambe de son patient. Elle se dispute avec une ambulancière qui estime que l’homme pourra vivre sans une jambe. Cristina avoue se moquer du confort de la victime, ce qu’elle veut, c’est opérer. Alex soigne une femme enceinte qui recherche son amie, enceinte également. Elles étaient ensemble dans le train. Alex l’emmène en maternité et constate que l’amie est la patiente d’Addison. Cette dernière lui reproche d’avoir laisser sa patiente marcher sans qu’il ait fait de sérieux examens. Izzie prend la défense d’Alex. Derek fait passer une série de tests à Bonnie et Tom qui lui font réaliser que la jeune femme n’a plus aucune sensation dans les membres inférieurs. Pourtant il l’assure que tout va bien. George est touché de son comportement. Cristina revient fièrement au bloc avec une jambe droite. Richard enrage quand il voit que la jambe est fraîchement épilée et que les ongles des orteils sont vernis. Il la renvoie à la recherche de la bonne jambe. Derek fait part des résultats des tests de Bonnie et Tom à ses collègues. Il confirme que Bonnie n’a quasi aucune chance de survivre. Il faut se battre pour sauver Tom. George lui fait remarquer que Bonnie ne cesse de plaisanter. Il se demande comment lui annoncer qu’elle va mourir.

La femme au téléphone demande à Alex quand elle et son amie vont pouvoir quitter l’hôpital. Elle est beaucoup moins énergique. Cristina téléphone sur les lieux de l’accident et incite les sauveteurs à trouver la jambe manquante. Elle aimerait que Burke lui dise comment faire pour la trouver. En tant que petit ami, il doit l’aider. Il est amusé mais refuse. Alex explique à Meredith qu’il s’est fait réprimandé par Addison. Elle lui demande ce qui a fait qu’il a "perdu ses couilles". Il rétorque qu’il a seulement hésité à prendre le scalpel et que, depuis, George passe pour un héros aux yeux de tous alors qu’il n’a fait que boucher un trou avec son doigt. Elle lui demande pourquoi il n’a pas embrassé Izzie. Il refuse de répondre.

Derek explique à Bonnie et Tom qu’ils sont en état de choc ce qui les empêche de prendre vraiment conscience de l’étendue de leurs blessures. Bonnie exige qu’il leur dise la vérité. Il s’incline : la jeune femme va être glissée sur la barre. Quand celle-ci sera retirée, les organes vont bouger et il y aura une grosse perte de sang. Bonnie comprend qu’elle va mourir. Derek lui promet qu’ils feront tout ce qu’ils pourront pour la sauver. Tom refuse que Bonnie puisse mourir pour lui, mais elle a compris que son cas était de toute façon désespéré. Tom trouve que c’est injuste. Elle lui dit qu’aucune solution n’est juste. Derek est ému par cette phrase qui le renvoie à sa propre histoire. Bonnie demande si son fiancé est déjà arrivé. George explique que son avion a du retard à cause de la tempête. Elle trouve que c’est une bonne chose, cela aurait été trop dur de lui dire au revoir en face. Tous les médecins sont touchés.

Les deux patientes d’Addison lui expliquent qu’elles ont décidé d’avoir leur bébé ensemble. Elles sont des amies qui ont demandé à avoir le même donneur de sperme. La femme atteinte de graves brûlures désigne son amie comme tuteur de son enfant. Alex revient auprès de sa patiente aux urgences. Il constate que son amie est en arrêt cardiaque. Il essaie de la ranimer mais en vain. Elle avait une hémorragie interne. Alex veut se justifier : elle avait l’air bien, elle ne se plaignait de rien. Il se sent coupable et a du mal à affronter le regard des autres. Izzie et Addison sont prêtes à accompagner leur patiente en salle d’opération quand elle demande à l’interne de rester auprès de son amie. Izzie accepte ce qui implique qu’elle renonce à pratiquer l’intervention. Addison apprécie son geste. Devant l’entrée des urgences, Alex essaie de se calmer. Il voit un ambulancier qui arrive avec une jambe et comprend qu’il s’agit de celle que Cristina recherchait. Il la prend et va la porter à Richard. Cristina entre dans la salle pour prévenir Richard qu’elle n’a pas trouvé la jambe du patient. Elle remarque alors qu’Alex est là et qu’ils sont en train de greffer le membre. Elle regarde Alex d’un air dégoûté.

Dans une autre salle, Bonnie et Tom vont être anesthésiés. La jeune femme demande à Derek s’il accepte de parler à son fiancé. Il accepte et demande ce qu’il devra lui dire. Elle lui parle à l’oreille. Meredith annonce à Bailey qu’elle est dessaoulée et qu’elle peut donc participer à l’opération. Alors qu’elle se retrouve seule avec Derek, il lui dit qu’il est allé chez Joe. Elle répond qu’elle le sait. Il lui donne un remède pour soigner la gueule de bois puis se tait. Elle comprend alors qu’il a choisi Addison. Il confirme :elle est sa femme. Bailey appelle Derek. Bonnie et Tom ont été séparés mais la jeune femme est déjà en arrêt. Malgré les efforts de Derek et Burke, elle se vide de son sang. Ils décident alors de se concentrer sur Tom. Meredith ne peut se résoudre à abandonner la jeune femme. Elle s’identifie à elle et crie qu’on ne peut pas la laisser. Bailey l’arrête et prononce l’heure du décès.

Les deux patientes d’Addison ont accouché et vont bien. Addison demande à Izzie combien de temps encore elle va la détester par solidarité avec Meredith. Elle est convaincue que l’interne a un réel potentiel pour la gynécologie. Comme elle risque de rester longtemps à Seattle, elle lui propose de lui enseigner la matière. Izzie comprend alors que Derek n’a pas choisi Meredith.

Sous l’œil de Meredith et de George, Derek raconte au fiancé de Bonnie les derniers moments de la jeune femme. Il lui répète ce qu’elle lui a dit : "si l’amour avait suffit, elle serait encore là avec vous". Il est très ému et retient ses larmes. Meredith sait qu’il s’adresse indirectement à elle.

Richard félicite Alex pour avoir retrouvé la jambe et pour avoir assuré lors de l’opération. Tom est sauvé. Derek est avec Bailey dans l’ascenseur. Il parvient très difficilement à cacher sa peine. Elle arrête l’ascenseur. Le neurochirurgien se réfugie au fond de l’ascenseur et se met à pleurer. Puis il reprend sa respiration et revient près de la résidente qui, après s’être assuré qu’il allait mieux, remet l’ascenseur en marche.

Les internes sont dans le vestiaire. Ils sont épuisés. Cristina arrive et jette un regard noir à Alex. Puis elle aperçoit Meredith et comprend. Derek et Addison quittent SGH ensemble. Addison prend le bras de son mari. Bailey conseille à ses internes de prendre une douche, leur tournée commence dans 5 minutes.

En tant que chirurgien, il y a tant de choses que l’on doit savoir. On doit connaître nos qualités, savoir comment gérer nos inquiétudes et comment prendre soin les uns des autres. En fin de compte, on doit même savoir comment prendre soin de soi. En tant que chirurgien, on doit toujours tout savoir mais en tant qu’être humain, quelquefois c’est mieux de rester dans le noir parce que dans le noir… il y a peut-être de la peur, mais il y a aussi de l’espoir !

Précédemment dans Grey's Anatomy

Alex : Qu'est-ce qui se passe ?

Richard : L'hôpital vous accorde 4 mois pour repasser le concours de médecine.

Burke : Karev, prenez le scalpel. Alex! Allez!

Meredith : Ton choix? C'est simple. Elle ou moi.

Derek : Addison est ma famille. Et comme ça, je suis censé signer un bout de papier et mettre un terme à ma famille?

Derek : C'est ton rendez-vous ?  

Bailey : C'est mon mari.

Derek : Tu es mariée?  

Bailey : 10 ans aujourd'hui.

Cristina : Burke veut qu'on ait une relation. Ok, on est un couple.

Meredith : Alors prends-moi. Choisis-moi. Aime-moi. Je serai chez Joe ce soir. Alors si tu décides de signer les papiers, rejoins moi là bas…

Derek : dites-moi ce que je dois faire ?

Bailey : hum hum !

 

Chez Joe

Meredith : Je lui ai carrément dit "prends moi". Hein ? Je lui ai dit ? "prends moi"?

Joe : Je pense que c'est romantique.

Meredith :Ce n'est pas romantique, Joe. C'est terrifiant. Aussi terrifiant qu'un film d'horreur. Aussi effrayant que Carrie au bal,  couverte de sang de porc.

Joe : Ok, bon, c'est terrifiant. Mais Carrie s’est vengé sur toute une classe de terminale. Je dois dire que ça me plait chez une fille.

Meredith : J'ai dit "prends-moi ".

Cristina : Quand vous dites à quelqu'un  "Je te retrouve au bar plus tard dans la soirée". Combien de temps est-on censé attendre exactement?

George :Tu penses qu'il ne viendra pas?

Izzie : Ca devient un peu dur à regarder.

Cristina : C'était il y a une heure que c'était dur à regarder.  Maintenant c'est simplement pathétique.

Meredith : Qui est pathétique?

Cristina : Quoi?

Meredith : Vous qui prétendez être mes amis, vous me traiter  de pathétique dans mon dos, en plein devant moi. Pourquoi ne me jetteriez vous pas le sang  de cochon maintenant pour qu'on en finisse? Il ne viendra vraiment pas.

Les bippers retentissent.

-Joe, allume la télé.

Un train vient de dérailler il y a quelques instants, à la périphérie de Seattle.

Cristina : Urgence?

Izzie : On vient de bosser 30 heures d'affilée.

George : Mes sous vêtements ne sont pas propres.

Le train en provenance de Vancouver transportait plus de 300 passagers.

Joe : Ca a l’air moche.

Les pompiers sont sur les lieux et portent assistance aux victimes.

Joe : Tu pars ? Non, non, non, tu ne peux pas partir.

Meredith : Désolée, je dois aller aider d’autres victimes de désastre.

Joe : Tu dois au moins rester pour une tasse de café. Tu n’es pas en état d’opérer. Et en plus, je ne veux pas rater la fin.

Cristina : Meredith?

Meredith : Peut-être que c’est une bonne chose. Peut-être que je ne veux pas savoir.

Joe :  C’est la chose la plus stupide que j’ai jamais entendue.

 

Voix off de Meredith

En général, on peut classer les gens en deux groupes. Ceux qui aiment les surprises. Et ceux qui les détestent. Moi,  je les déteste

Joe  à Derek : Mec, t’es en retard.

Je n’ai jamais rencontré de chirurgiens aimant les surprises. Parce qu’en tant que chirurgiens, on aime savoir. Nous devons savoir. Parce que, souvent, quand on ne sait pas,  les gens meurent et on nous poursuivent en justice. Suis-je entrain de radoter? Je crois que je crois que je radote.

 

Cristina : Je crois que j’ai vu un pneumothorax. J’espère que j’aurais un pneumothorax.

Izzie : salut !

Alex : Je croyais que tu ne me parlais pas.

Izzie : Je pensais que tu aurais besoin d’une amie, alors je passe outre.

Alex : Et qu’est-ce qui te fait penser ça?

Izzie : Parce que t’as flippé dans l’ascenseur?

Alex : J’ai pas flippé.

Izzie : Et rater l’occasion d’opérer à coeur ouvert?

Alex : O'Malley a bouché un trou avec son doigt.

Izzie : Je pensais que tu aurais besoin de quelqu’un à qui parler.

Alex : Et bien, non.

Izzie : Quelqu’un qui t’aime bien.

Alex : Merci pour l’offre, mais non.

Bailey arrive en robe…

Bailey : Qu’est-ce que vous regardez?

Cristina : c’est une robe !

Izzie : Rien.

Bailey : Hey, vous, allez me chercher mes chaussures. Bougez-vous.

Meredith : Bonjour. Il s’avère que je suis un peu ivre. Je n’étais pas de garde.

Bailey : Moi non plus. Quelqu’un d’autre est ivre également ?

- Euh, non.

- Non.

Bailey : Très bien. Grey, restez en dehors de mon chemin. Je m’occuperais de vous plus tard. Les autres, restez avec moi et attendez vos affectations. Je  sais que la vue du sang et d’organes vous excite. Mais ça va être une longue nuit et vous êtes déjà fatigués. Je ne veux aucune erreur. Depeche-toi!

Cristina : Je ne suis plus fatiguée.

George : Moi non plus. Je ne suis plus fatigué.

Addison : On a une femme enceinte avec brûlures. Dr. Bailey, je vais avoir besoin d’aide.

Bailey : Euh, Izzie, allez-y.

Izzie : Ouais! Bonne sieste!

Addison : Vous avez eu des contractions?

- Non.

Infirmier : Oh, hey, Joe m’a dit de te dire que le docteur follamour est venu te chercher.

Meredith :Tu veux dire le charmant docteur. Joe a dit que le Charmant docteur  est venu me chercher?

Infirmier : Non, je suis presque sûr qu’il a dit que c’était le docteur follamour ! Ouais.

-Dr. Shepherd, Vous voulez bien jetez un oeil?

George : Ca veut dire qu’il l’a choisie?

Cristian : Si c’est ça, J’ai perdu 50 dollars.

Ambulancier : J'ai la jambe!

Cristina : Je veux cette jambe!

Ambulancier : Il a perdu beaucoup de sang là bas. Coussins hémostatiques posés, deux grosses voies veineuses posées.

Richard : Quelque chose contre la douleur?

Ambulancier : Morphine. On lui a déjà donné 5 mg.

Richard :Dr. Bailey, vous avez qui?

Bailey : Cristina,  allez-y.

-Richard : Vérifier s’il y a d’autres blessures et réservez une sale d’op.

Cristina : Oui, chef.

Derek : Dr. Webber.

Richard : C’est un déraillement, Derek. On a besoin de tous les hommes sur le pont. Alors donne-moi le feu vert pour que j’opère ou t’es viré.

Derek : Des maux de tête aujourd’hui?

Richard : Non.

Derek ;: Etourdissement? Nausée? Vision trouble?

Richard : Non, non et non.  Maintenant dégage de mon chemin.

Derek : Ok, mais je viens avec toi.  Ou je suis viré. Comme tu veux.

 

Derek fait un signe à Meredith en passant devant elle.

George :  C’était un signe de la tête ?

Meredith : Oui.

George : tu sais ce que ça veut dire?

Meredith : Non.

Geroge : Suis-je invisible?

 

Ok, mon idée en fait, et oui, j’en ai une, n’a rien à voir avec les surprises ou les décès  ou les poursuites judiciaires ni même avec les chirurgiens. Mon idée c’est que-- Celui qui a dit "ce que vous ne savez pas, ne peut vous faire de mal," était un vrai imbécile. Parce que pour la plupart des gens que je connais,  ne pas savoir est le pire sentiment au monde. Ok, ok. Peut-être que ce n’est pas tout à fait le pire.

 

En salle de trauma

Ambulancière : Sa pression sanguine se maintient à 90 de systolique Elle a  fait 2 épisodes d’hypotension à 70 de systolique.

Burke :Vous ne pouviez pas scier ça ?

Ambulancière : Pas sans les bouger.

Bailey :Ce qui aurait été une très mauvaise idée.

Patiente : C’est pas la chose la plus dingue que t’aies jamais vu?

Meredith : Hum, ouais.

Patiente : Ouais. Moi aussi.

Ambulancière : Ok, alors, vous vous en occupez.

Bailey : Hey, euh, vous étiez sur place?

Ambulancière : Ca ne sera pas trop dur pour vous. Un vrai carnage. Pas beaucoup de survivants.

Burke : Ils ne rentreront pas dans le scan. On va devoir voler en aveugle. Faites des radios et prélevez des échantillons  et bipez moi dès que vous avez terminé.

Paiente : Excusez moi.

-Bonjour, je suis le Dr. Burke. Vous ne devriez pas tourner la tête. Bougez le moins possible.

Patiente :Oh, ok. Vous allez nous retirez ce poteau bientôt ? C’est pas très confortable.

Burke : Je suis désolé. Nous ne pourrons pas le faire  tant que nous ne saurons pas comment c’est à l’intérieur. Mais je vous garantie que nous ferons aussi vite que possible.

Patiente : Alors dans ce cas quelqu’un aurait-il une pastille à la menthe? Pour moi. Pas pour vous.

Burke : Faites-vite.

Bailey : Euh, O'Malley, emmenez les à la radio.

George : Merci.

Bailey : Déplacez les prudemment.

George : Ca ne serait jamais arrivé avant l’épisode de l’ascenseur.

Meredith : Vas-y, George.

Bailey : Alex, occupez vous des urgences. Vous pouvez faire des points de suture pendant  que vous vous remettez de votre nouvelle peur des scalpels.

Meredith : C’était méchant, même pour vous.

Bailey : Vous êtes ivre. Préparez-vous une perfusion en banane, mettez-la vous dans le bras et ensuite venez me voir. Ne parlez plus aux patients. Ne pratiquer pas de médecine.

Meredith : Je devrais rentrer alors ?

Bailey : A moins que vous n’ayez bu une bouteille entière, Vous serez sobre dans quelques heures. Et les fluides en intra veineuse vous empêcherons d’avoir la gueule de bois. Vous pourrez ensuite aider les nombreuses  victimes éparpillées autour de vous. De plus, si je rentre pas, personne ne rentre. 10 ans de mariage. Et j’ai même pas pu finir mon fichu homard.

 

George transporte ses patients au scan

George : Voulez-vous que j’appelle quelqu’un?

Patient : Non, ils ont appelé ma femme de l’ambulance.

Patiente : Et mon fiancé. Ils prennent l’avion depuis Vancouver.

Patient : En temps normal Amanda serait fâchée de me voir pressé contre le corps d’une autre femme. Mais dans ce cas là, je crois qu’elle ne me dira rien.

George : Vous ne voyagiez pas ensemble?

Patiente : Non, on vient de se rencontrer.

Patient : Un peu étrange comme première rencontre.

Patiente : Vous avez de jolies pores.

Patient : Oh, ça fait mal de rire.

- Hey.

- Hey.

- Tu peux y aller

- Oh merci!

- Tu penses que je pourrais...

- Ouais, vas-y.

***

Addison : Dr. Stevens, Vous vouliez quelque chose?

Izzie : Non. Oh, je suis désolée.je vous ai fait mal ?

Patiente : Est-ce que c’était une... Je viens d’avoir... Une contraction.

Adisson : C’était bel et bien une contraction. Il nous faut une salle d’op. Vous n’êtes pas en état de pousser, et votre bébé est toujours en état de détresse. On va devoir procéder à une césarienne.

Patiente : Ok. Ok, mais on peut avoir un avocat avant? Je n’ai pas fait de testament. Et il n’y a pas de père. Et si jamais il m’arrive quelque chose...

Addison : Y a aucune raison de paniquer, Brooke, on a le temps ok?

Brooke : Ok.

 

Aux urgences.

 

-allo. Oh, non, non, on va bien, mon pote. Ouais un connard a essayé de doubler le train. Mon pote, le train lui est rentré dans le cul, et ensuite il a déraillé.

Alex : Ca fait mal?

- patiente : Oh, non, non, non,

-non, le mec a grillé. Lui et 200 autres personnes. Et Mary a eu le visage coupé.

Alex : Vous avez mal ailleurs?

Mary : Ici. Un paquet de valises nous a atterri dessus quand le train a freiné.

Alex : On  va vous emmener faire des radios, pour voir  si vous avez quelque chose de cassé ou des lésions internes.

Mary : Ok.

-Ouais, attends. Je vais devoir te rappeler. Hey, hey, hey, Excuse moi, excuse moi.  Um, où allez-vous?

Alex : J’emmène votre amie faire une radio.

-Sans vouloir t’offenser, ptit gars, tu ressembles à mon fils aîné. Et il attire que les ennuis.

Mary : Yvonne, ferme la!

Yvonne : J’ai dit sans vouloir l’offenser. C'est tout. T'es sur que t’es docteur? Ouais? Oh, ouais ouais, ça va. Ouais un connard a essayé de doubler le train.

***

Izzie : Qu’est ce que tu fais?

Meredith : J’essaye de me faire une perf de polyvitamines ce qui sonne cochon mais ça l’est pas.

Izzie : Je peux le faire.

Meredith : Alors, comment ça se passe avec Addison? De mauvaise humeur? De bonne humeur? D'humeur "ouais mon mari m'a choisie" ?

Izzie : Mais je pense que c’est plus l’humeur «Je déteste l’odeur de chair brûlée »

Meredith : Avant que tu me juges, je sais qu’il y a eu un accident de train. Des gens sont gravement blessés. Et je suis une insipide narcissique quand on me mélange à de l’alcool. Au cas où tu te le demandais, je suis au courant.

Izzie : Pour ce que ça vaut, j’ai un problème avec son uniforme saumon. Quel chirurgien qui se respecte porterait un uniforme saumon ?

Meredith : Exactement! Merci.

 

Au bloc

Richard : Yang, comment se présente la blessure?

Cristina : Assez propre. Surtout de la poussière et du gravier.

Richard : Ce gars a de la chance. C’est une blessure de guillotine. Si on fait ça bien, il retrouvera l’usage  complet de sa jambe. Un peu plus d'irrigation par là.

Infirmière : Dr. Shepherd?

Derek : Ca attendra.

Richard : Je vais bien, Derek. Je m'ajuste à la lumière.

Derek : Tout ce que je dis, c’est qu’il n’y a pas de honte à prendre du repos. Ca ne fait pas de toi quelqu’un de vieux, de fatigué ou de rouillé. Ouais, ok, je me suis mal exprimé !

Richard : Tu es le seul neurochirurgien ce soir. On a sûrement besoin de toi ailleurs, et je vais bien.

Derek :Bipe moi si t’as besoin de moi.

Richard : Quand vous aurez fini de nettoyer cette plaie, vous viendrez m’aider, Dr. Yang. La plaie est-elle nettoyée, Yang?

Cristina : Oui, chef. Je…mais...

Richard : Mais quoi? Si votre objectif est de faire l’espion pour Dr. Shepherd, Ou si vous pensez que votre travail c’est de me babysitter alors réfléchissez-y à deux fois. J’étais chirurgien bien avant que vous ne naissiez. Et si je n’étais pas prêt à opérer, je le dirais.  C’est compris?

Cristina :  Oui, chef.

Richard : Alors on a plus de problèmes, Yang?

Cristina : Euh, si. Non,  chef, je suis désireuse d’apprendre. Et je vous suis reconnaissante d’être ici. C’est juste... Que... Désolée… Ses jambes…

Richard : Et bien quoi ?

Cristina : Ce sont toutes les deux des jambes gauches.

Richard : Trouvez sa jambe, Yang. Trouvez-la maintenant.

Cristina : Oui, chef.

 

***

 

George :  Ca traverse sa colonne vertébrale ?

Bailey : Oui. La 8e vertèbre dorsale est complètement écrasée .

Derek : Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Meredith : Uh, téquila.

Bailey : Je garde un oeil sur elle.

Derek : Regarde ça. Ils sont toujours vivants?

George : Ils parlent toujours.

Bailey : La barre compresse les blessures d’après ce qu’on peut voir.

Derek : Elle  touche l’aorte.

Burke : Regarde ça. C’est en plein dans l’alignement de sa veine cave inférieur.

George : Y a-t-il un moyen d’opérer sans les séparer?

Derek : Non.

George : Si on retire le poteau...

Bailey :  Ils vont tous les deux faire une hémorragie.

Burke : Et si on ne l’enlevait pas? Et si on retirait un des deux patient du poteau pour pouvoir ensuite le scier? On peut garder le poteau stable dans l’autre patient. Le bouger très doucement et réparer les dommages au fur et à mesure.

Geroge : Qui? Qui vous bougeriez?

Burke : Avec ses blessures aortiques, les chances de survie de Bonnie  sont extrêmement minces, peu importe ce qu’on tentera. Mais si on la bouge, On peut vraiment sauver, Tom.

Derek : Du fait que ces blessures à elle sont plus étendues, je dirais qu’il faut le bouger lui. Et lui donner une chance à elle.

Meredith : Donc, en fait, peu importe qui vous déplacez,  cette personne n’aura aucune chance ? Comment vous choisissez alors ? Comment décidez-vous qui va vivre ?

 

Dans le couloir

 

Burke : On va devoir se décider rapidement si on veut essayer d’en sauver au moins un des deux.

Derek : J’aimerai les examiner avant de me décider.

Burke : J’attendrais que tu me bipes.

Derek : Dr. Grey--

Bailey : Dr. Grey doit faire un test d’alcoolémie avant de pratiquer la médicine ce soir.

Meredith : Quoi? Non, je vais tout à fait bien. Regardez. Tout à fait bien. Bien Je vais bien.

Bailey : Vous regrettez vos derniers verres en ce moment, n’est-ce pas?

 

Cristina dans une ambulance

 

-Que faites-vous ici ?

Cristina : Uh, la jambe que vous avez amenée avec l’amputé--

-Je n’ai pas amené d’amputé.

Cristina : Ok, et bien, hum, un de vous l’a fait, et c’est, hum—

-Parce que tous les ambulanciers se ressemblent n’est-ce pas, Docteur?

Cristina : Ok, franchement, je ne peux pas gérer un autre énorme égocentrisme pour le moment.  Je suis déjà entrain de partager, donc j’ai besoin de la jambe droite, Tout de suite ou le chirurgien en chef va m’enlever mon bel uniforme bleu.

-Quand le train a déraillé, il a heurté un pont. Le toit de la voiture-restaurant a été arraché et il a sectionné un wagon de passager. Il y avait de multiples décapitations. Votre gars peut vivre sans sa jambe.

Cristina : Ca n’a rien à voir avec la jambe ou le gars. Mais merci. Pour tout ce que vous faites, vraiment. Merci.

Aux urgences

Yvonne : Mm-hmm, ouais. Oh, ouais, mon pote, on va bien. Ouais mais un connard a essayé de doublé le train. Et ensuite on nous refile un bébé docteur--

Alex : Ok, la cicatrice ne devrait pas être trop moche.

-Vous avez des nouvelles de mon amie, elle est enceinte également. On l’a mise dans une autre ambulance. Elle était brûlée. Vous savez où elle est?

Alex : Si elle n’est pas ici en bas, elle doit être en maternité.

-Ok, il faut que je la vois.

Alex : On n’a pas encore fini. On doit encore faire un examen total

- Mon bébé va bien. Je la sens qui donne des coups de pieds. Je dois voir Brooke.

Alex : Uh, attendez, vous ne pouvez pas partir comme ça. Attendez. Venez ici, venez ici.

***

Meredith : aie !

George : Désolé.

Meredith : Tu as opéré un cœur tout à l’heure, George. T’es censé être capable de faire une prise de sang.

George : J'ai assuré pour le coeur.

Meredith : Oh oui, tu l’as fait.

George : Je crois que je suis accro au scalpel.

Meredith : Y a aucun mal à ça.

George : Alors des nouvelles pour...

Meredith : Non. Je n’arrive pas à savoir ce qu’il pense.

George : Je pense que c’est déjà assez formidable que tu lui ai donné l’option de choisir. Et  pour ce que ça vaut, je pense qu’il serait fou de ne pas te choisir.

Cristina : Dis moi que vous avez vu une jambe droite s’il vous plait. Une jambe droite nettement coupée?

George : Non.

Meredith : Etrange ou pas notre boulot?

George : Etrange.

 

En Maternité 

-Brooke?

-Jana?

Brooke : Merci mon dieu.

Addison : Dr. Karev?

Alex : J’ai pas réussi à l’arrêter. Elle voulait la voir.

Addison :  Elle était dans le train?

Alex : Oui.

Addison : Vous avez fait des ultrasons? Vous avez dégagé sa colonne vertébrale ? Y a t-il une seule raison qui vous fait croire que cette patiente  peut se promener sans surveillance dans les couloirs de cet hôpital?

Alex : Elle n’est pas sans surveillance. Je suis venu avec elle.

Addison : Vous pouvez partir maintenant, Dr. Karev. Irresponsable, même pour un interne. Quoi, vous n’êtes pas d’accord?

Izzie : Elle voulait voir son amie. Qu’était-il censé faire ? La plaquer au sol?

Addison : Dr. Stevens, pourquoi vous n’installeriez pas  notre nouvelle patiente dans un lit?

 

***

 

Derek : Vous sentez ça, Melle Krasnoff?

Bonnie : Vous êtes mignon pour un docteur. Les docteurs mignons peuvent m’appeler par mon prénom. Bonnie.

Derek : Ok, Bonnie. Vous sentez ça, Bonnie?

Bonnie : Sentir quoi? Oh. Oh, et bien je présume que c’est non.

George : Excusez moi, Dr. Shepherd?

Derek : Oui?

George : J’ai les résultats du labo.

Derek : Oh, super. Merci. Tenez moi ça, s’il vous plait. Vous pourriez essayer de bouger vos doigts de pied, Mr. Maynard?

Tom : Ils bougent?

Derek : Oui.

Tom : Bien. C’est bien n’est-ce pas?

Derek : Oui. Oui ça l’est.

Bonnie : Et moi? Les miens bougent aussi?

Derek : Oui, eux aussi.

Bonnie : Bravo pour moi!

Tom : Dr. Shepherd, c’est ça?

Derek : En effet.

Tom : Dr. Shepherd, Bonnie et moi... Est-ce qu’on va s’en sortir?

Bonnie : Voila qui est bien morose, Tom.

Tom : Je suis désolé, ma chère. Docteur?

Derek : On va faire tout notre possible, Mr. Maynard.

Au bloc

Richard : Il était temps, Yang. Je commençais à penser que je bossais pour rien.

Cristina : Je suis tellement désolée. Elle n’était pas facile à trouver. J’ai pris la liberté de vérifier l’état de la blessure et elle est nette et bien préservée.

-Uh, Dr. Webber?

Cristina : Chef?

Richard : Vous avez rien remarqué d’autre? Autre chose que cette très nette blessure? Vous n’auriez pas remarqué, par hasard, qu’elle a été récemment épilée? Et pédicurée? Regardez mon patient, Dr. Yang. Est-ce qu’il ressemble a un homme qui s’est levé ce matin et s’est épilé une jambe ?

Cristina : Non. Je vais aller chercher, hum, la droite-- La bonne droite-- La bonne droite--

Richard : Merci

***

Burke : Où en sommes-nous?

Derek : Tu avais raison. Ses constantes sont irrégulières. Le pouls est faible. La colonne vertébrale sectionnée. J’espérais que ça n’avait pas été atteint Mais avec cet angle, il n’a pas pu raté l’aorte.

Bailey : Et lui? Tu penses qu’il peut survivre?

Derek : Il a de meilleures chances.

Bailey :  Ok, prévenons la salle d’op 1 que nous arrivons.

Burke : Et, O'Malley? Fermer la salle d'observation. On n’a pas besoin d’un public pour ça.

George : Elle fait des blagues. Comment annoncez-vous à une personne qu’elle va mourir  dans quelques minutes alors qu’elle fait des blagues?

 

Aux urgences

Yvonne : Excusez moi. Y a t-il une chance qu’on sorte d’ici cette année?

Alex : Le labo et la radio sont débordés. Je ne peux pas laisser votre amie sortir tant que  je ne suis pas certain qu’elle n’a pas de blessures internes.

Yvonne : Allô? Ouai, on est toujours là. Parce que notre docteur est foutrement inutile.

Cristina (au tel) : Je comprends que vous avez beaucoup de débris. Je vous demande juste si vous pouvez regarder dans les débris si vous ne trouvez pas-- Allô? Merde.

Burke : Cristina, tu m’as bipé?

Cristina : Si je ne trouve pas cette jambe le chef va me virer. Et je ne peux pas rentrer chez moi, Burke. Y a trop de soleil à Los Angeles. Il fait soleil tous les jours.

Burke : Et tu m’a bipé pour?

Cristina : J’ai besoin que tu m’aides à trouver la jambe! J’ai vérifié sur le tableau. Tu n’as pas de chirurgie de prévu, n’est ce pas? T’es mon petit copain! Alors... Je sais que j’ai pas trop d’expérience avec ce genre de choses mais... Les petits copains sont pas censés aider dans ce genre de situation, non?

Burke : Cristina, quand je suis de garde, je ne peux pas être ton petit ami.

Cristina : Ok, donc, euh, quand t’es de garde, Je peux coucher avec quelqu’un d’autre?

Burke : Dr. Yang, je m’en vais maintenant.

Cristina : Ok, ok. Mais quand le chef me virera, tu repenseras ça!

***

Meredith : Addison t’a engueulé devant un patient?

Alex : Elle ne m’a pas vraiment engueulé. Ok, c’est la putain de Satan.

Meredith : Merci. Tu l’as engueulée aussi?

Alex : Non.

Meredith :  je rêve t’as pas de couilles !

Alex : Excuse toi?

Meredith : J’essayais de parler comme un mec.

Alex : O'Malley bouche un trou avec son doigt et tout le monde le considère comme un héros. C’est pas mon jour aujourd’hui !

Meredith : T’as flippé.

Alex : J’ai brièvement hésité.

Meredith : Pourquoi tu n’as pas embrassé Izzie?

Alex : Et maintenant je m’en vais.

Cristina : Elle n’est pas à la morgue. J’ai regardé dans les ambulances, aux urgences. Comment est-ce qu’une jambe poilue et ensanglantée peut ruiner ma carrière?

-Dr. Karev?

Meredith : J’espère que tu retrouveras tes couilles, Alex. T’es plus celui que je connais sans !

Alex : Moi aussi.

***

 

Derek : C’est dur parce que votre corps est en choc. Ca vous empêche de sentir la douleur, de sentir l’étendue de vos blessures.

Bonnie : Dr. Shepherd? Un poteau s’est frayé un chemin dans nos entrailles. Je sais pas pour Tom, mais, je ne m’attends pas à sortir d’ici bientôt, alors... Dites ce que vous avez à dire, s’il vous plait.

Derek : Ok, Bonnie. Pour pouvoir opérer Mr.Maynard, on doit vous séparer. Pour faire ça, on doit vous retirez vous, en premier, du poteau.

Tom : Vous ne pouvez pas enlever le poteau de nos entrailles plutôt?

Burke : Si on fait ça, vous feriez tout deux une hémorragie. Incontrôlable. En ce moment, le poteau bouche vos blessures. Une fois enlevé, les organes vont bouger. Et il y a beaucoup de dégats.

Bonnie : Donc si vous me déplacez... Je meurs?

Derek : On va faire tout ce qu’on pourra pour...

Tom : Non. Non. Si quelqu’un doit mourir, c’est moi.

Burke : Mr. Maynard, Mr. Maynard. Vos blessures sont moins graves. Si on enlève le poteau au fur et à mesure qu’on vous opère,  on a de meilleures chances de réparer les dégâts.

Tom : Ce n’est pas bien. Ce n’est pas juste.

Bonnie : Tom... Ca n’est juste dans aucun cas. Est-ce, hum... Que mon Danny-- Il est déjà arrivé?

George : Il y a des retards à l’aéroport. Hum, la tempête...

Bailey : On pourrait attendre, mais plus on attend plus le risque d’infection est élevé.

Bonnie : Non. Non. C’est mieux. Danny ne comprendrait pas. J’ai eu quelques heures pour me faire à ça. Mais s’il me voyait ainsi, s’il me parlait dans cet état, je... Je pense que ça serait trop dur.

 

Maternité 

Addison : Là, entre les espaces vertébraux. Ne soyez pas timide à cause de la pression.

-C'est bien. Tu t'en sors très bien.

-Quelqu’un a demandé un notaire?

Brooke : J’ai demandé un avocat.

-Je n’ai pas pu en trouver un à cette heure de la nuit,  mais l’hôpital a des formulaires standard. Ca dit juste qu’en cas de décès ou de coma irréversible, le tuteur de votre enfant sera.. et là vous écrivez son nom.

-Attendez, quoi? Qu’est-ce que? Qui est entrain de mourir ici?

Addison : Il y a un risque. Avec n’importe quelle opération, il y a des risques. Mais avec les brûlures dont souffre Brooke, il y a un risque de choc en plus. Elle veut juste être sûre.

-C’est ridicule. Tu es ridicule.  Tu va t’en sortir, tu m’entends?

Brooke : Oui. Mais on doit quand même signer les papiers. A moins que tu veuilles que notre fils finisse avec ma mère.

Izzie : Depuis combien de temps êtes-vous ensemble?

-Depuis le CE2. On n’est pas amantes. On est meilleures amies. On voulait juste que nos enfants aient deux parents. On a pris un donneur de sperme.

Addison : Le même donneur? Donc vos bébés sont frère et soeur?

-C’est pas cool ça, hein?

Izzie : C’est-- Wow.

- Mouillé.

Izzie : Quoi?

- Je suis mouillée.  Oh, mon dieu. Je crois que je viens de perdre les eaux.

 

Aux urgences 

Alex : Bonne nouvelle. Vous n’avez qu’une côte cassée. On va vous donner des antalgiques et, euh... Après ça, vous pourrez sortir.

-Merci. Yvonne, répond à ton portable. Yvonne? Yvonne? Yvonne?!

Alex : Code bleu, J’ai besoin d’aide ici!

-Yvonne?!

Alex : 1 mg d’épi. Arrêter la réanimation.

Infirmière : Son abdomen est distendu. C’est solide comme de la pierre.  elle a perdu trop de sang.  Elle en perd depuis des heures.

-Mais il n’y a pas de sang. Elle ne saigne pas.

Infirmière : C’est une hémorragie interne.

Alex : Elle n’a rien dit. Elle n’était pas... C’était même pas une patiente. Je ne savais pas.

-Dr. Karev, c’est fini.

-Non! Non! Non! Non! Non! Non!  Yvonne!

Alex :  Je suis désolé. Heure du décès—02h51.

-Non! Non! Non! Non! Non! Non! Essayez encore. Essayez encore.

 

Maternité 

Adisson : Jana, voici notre obstétricien titulaire, Dr. Hoffman. Elle va s’occuper de vous à présent.

-Vous vous en sortez très bien, Jana. Continuez à respirer. Je vais regardez le col de votre utérus à présent.

Adisson : Brooke, on a réservé une sale d’op, mais ils ne vont pas  nous la garder longtemps, alors on doit y aller.

Brooke :Tout de suite? Mais on est censées être ensemble. On a pris des cours.

Adisson :Je suis désolée, mais on ne peut pas attendre.

Jana : C’est pas grave, Brookie. Bonne césarienne et bonnes drogues !! Ce n’est déjà pas marrant pour mon vagin.

Addison : Dr. Stevens.

Brooke : Non. Si je dois y aller, elle doit rester. Quelqu’un doit rester avec Jana, s’il vous plait?

Adisson : Brooke, Dr. Stevens est chirurgien, mais je vais vous trouver quelqu’un…

Izzie : C’est bon. Je vais rester.

Adisson : Ok.

Jana : Brookie, tu restes en vie, ok?

Brooke : Toi aussi.

 

A l’extérieur 

Alex : Merde!

- Hey, doc?

Alex : Quoi?!

-Du calme, Rex! Jill dit que vous étiez désespérés de trouver cette jambe.

Alex : Merci.

- Pas de quoi.

Au bloc

Cristina : Chef Webber, je suis totalement désolée. Je...

Richard : Retirez ce tendon avec ces pinces.

Cristina : Oh, vous avez trouvé la jambe?

Alex : J’ai trouvé la jambe.

Richard : Vous l’avez raté ce coup là, Yang. Mais je suis sur qu’ils ont besoin d’un coup de main aux urgences. Karev et moi pouvons nous en occuper maintenant.

 

Bloc 1

Bonnie : Je peux vous poser une question? Vous croyez au paradis?

Tom : Oui. Pas vous?

Bonnie : Je voudrais.

Tom : Bonnie... Je voudrais juste dire...

Bonnie : Je sais. Je sais.

Derek : Voici le Dr. Adams- Notre anesthésiste. Dès que vous serez prête, il vous endormira.

Bonnie : Ca ne va pas faire mal?

- non vous ne sentirez rien.

Bonnie : Tant mieux. C’est bien. Dr. Shepherd?

Derek :  Oui.

Bonnie : C’est vous qui parlerez à mon Danny, n’est-ce pas?

Derek : Oui.

Bonnie : Ok. Ok.

Derek : Que voulez-vous que je lui dise?

Bailey : Pourquoi j’ai l’impression qu’on est à deux doigts de l’assassiner?

Meredith : Dr. Bailey? Mes résultats de labo sont de retour.

Bailey : Sobre?

Meredith : Je peux participer?

Burke : dépêchez vous.

Meredith : George.

Meredith : Hey.

Derek : Salut. Je suis allé au bar.

Meredith : On me l’a dit.

Derek : Tu as pris de l’aspirine ta perf ? Ca aide pour les gueules de bois.

Meredith : Tu restes avec elle.

Derek : Oui, c’est ma femme.

-Dr. Shepherd, elle s’enfonce.

Derek :  Que s’est-il passé?

-Je viens de les endormir. Le poteau a dû bouger.  Je l’ai à peine touchée. Ce n’est pas ma faute.

Burke : Ce n’est la faute de personne. On doit la retirer maintenant si on veut avoir une chance.

-Comment on fait?

Burke : Équipe 1, continuez à stabilisez le corps de Tom. Equipe 2, déplacez son dos. Amenez la scie. On doit être rapide et doux. O'Malley, vous tenez le poteau. Quoi que vous fassiez, ne tirez pas dessus. Ne le laissez pas bouger.

George : Ok.

Burke: A trois. Un... deux...

Izzie : Trois! C’est super! C’est super. Prenez une autre respiration.  Un... deux...

Adisson : Il est coincé contre ses vertèbres. On va devoir le tirer à trois. Un... deux...

Burke : Il est stable pour l’instant. Commençons avec elle et voyons ce qu’on peut faire. Scalpel.

Bailey : Grey? venez ici et aider à écarter.

Burke : Ecarteurs. J’y suis Son aorte est en lambeau. Elle fait une hémorragie.

- On n’a pas de pouls.

-Docteurs, sa pression chute. Il fait une hémorragie.

Meredith : Et elle? On ne peut pas l’abandonner comme ça! Allez, allez. On ne peut pas l’abandonner comme ça!

Burke : J'y vais de bout en bout. Scalpel. Scie sternale. Donnez-moi la scie sternale.

Bailey :  Allons-y Dr. Grey.

George : Meredith.

Bailey : Dr. Grey?

George : Meredith?

Meredith : Et elle? On ne peut pas l’abandonner comme ça. On a des obligations!

Bailey : Meredith, allons, allons. Il y avait trop  de dégâts. On n’aurait jamais pu rien faire. On doit la laisser partir. Heure du décès—03h49.

 

Maternité 

Izzie : Comment va Brooke?

Adisson : Elle va bien.

Izzie : Et le bébé?

Adisson : Il s’en est sorti aussi. Alors vous avez pris une décision, Dr. Stevens?

Izzie : Pardon?

Adisson : Si vous allez me détester ou non ? Vous êtes l’amie de Meredith. Je suis la sale sorcière qui est venu ruiner sa vie et qui a trompé le docteur... Comment vous l’appelez déjà ?

Izzie : Docteur mamour

Adisson : Ouais. Ca ne l’embarrasse pas?

Izzie : Je pense que si.

Adisson : Ouais et bien vous avez tous les droits de me haïr.

Izzie : Je présume.

Adisson : Sauf que je vais rester en ville quelque temps.

Izzie : Vraiment?

Adisson :  Oui. Et vous avez vraiment un don pour ma spécialité. J’ai beaucoup à enseigner si vous voulez apprendre. Donc?

Izzie : Donc?

Addison : Alors dès que vous aurez décidé si c’est important pour vous de me détester, faites le moi savoir.

 

A l’accueil

Danny : Est-ce qu’elle, euh... A-t-elle souffert?

Derek : Non. Ses blessures l’ont empêché de.. Non, elle ne souffrait pas du tout.

Danny : Tant mieux. C’est...

Derek : Elle m’a demandé de-- Vous dire que... Elle voulait que vous sachiez Que si l’amour était suffisant... Que si l’amour suffisait, elle serait toujours là, avec vous.

 

En tant que chirurgien... Il y a tant de choses que nous devons savoir.

 

Richard : Beau travail, Dr. Karev.

Alex : Merci monsieur.

 

On doit savoir qu’on a ce qu’il faut.  On doit savoir comment s’occuper des patients.

 

Burke : Tom va très bien.

 

Et comment s’occuper les uns des autres.         

Bailey :  ça va ?

Derek : Oui.

Au final... On doit même comprendre comment s’occuper de nous mêmes. En tant que chirurgien on doit savoir. Mais en tant qu’être humains, c’est des fois mieux de rester dans le flou. Parce que... Le flou peut faire peur... Mais il donne aussi de l’espoir.

Bailey : Vous feriez mieux de vous doucher. Visites dans 5 minutes…

[INT. EMERALD CITY BAR – JOE’S BAR]

(Cut to Meredith still waiting at the bar. The others are not sitting with her anymore. Joe is serving her a tequila shot)


MEREDITH: I actually said pick me. Right? I did. Pick me?

JOE: I think it’s romantic.

MEREDITH: It’s not romantic Joe. It’s horrifying! Horribly horrifying. Carrie at the prom with pig’s blood horrifying.

JOE: Okay fine it’s horrifying. But Carrie took out her entire senior class as revenge. Gotta say like that in a girl.

MEREDITH: I said pick me!


(Cut to Izzie, Cristina & George who are still at the bar, playing darts but also taking glances back at Meredith)

CRISTINA: When you tell somebody that I’ll meet you later at a bar tonight, how long exactly does that mean you are supposed to wait?

GEORGE: Do you think he’s really not coming?

IZZIE: It is getting a little hard to watch.

CRISTINA: It was hard to watch an hour ago. Now it’s just pathetic.

MEREDITH (who has overheard from her bar stool): Who’s pathetic?

(George & Izzie give Cristina a look. Cristina looks away)

CRISTINA: What?

MEREDITH (slightly inebriated): You who pretend to be my friends are calling me pathetic behind my back in front of my face. (George points to Cristina as if to say her, not me) Why don’t you just dump the pig’s blood on me now and get it over with.

(The door bell jingles as someone walks into the bar. It’s Tyler the male scrub nurse. He gives a nod to them. Someone’s pager goes off)

MEREDITH (to herself): He’s really not coming.

(Now George’s pager goes off. In fact every doctor’s pager starts going off)

BAR PERSON #1: Joe. Turn up the TV!


(Cut to small TV which, is showing a train wreck)

TV: A massive train wreck occurred outside of Seattle just minutes ago.

CRISTINA (looking at her pager): 911?

IZZIE: I just worked a 3 hour shift.

GEORGE: I don’t have any clean underwear.

(They all start packing up their bags)

JOE: It looks ugly.

(He notices that Meredith is also getting ready to leave)

JOE: You’re leaving. No, no, no, you can’t leave.

MEREDITH: Sorry. Gotta go tend to someone else’s train wreck.

JOE: Gotta at least stay for a cup of coffee. You’re in no shape to cut people open. Plus (he gestures about the whole M&D situation) I dun wanna miss the ending.

CRISTINA (calls from the door): Meredith.

MEREDITH: Maybe it’s for the best. Maybe I dun wanna know.

(She makes towards the door)

JOE: That’s the stupidest thing I’ve ever heard.

MEREDITH: Bye Joe.

MEREDITH VOICE OVER (MVO): In general people can be categorized in one of two ways.


(Cut to SGH emergency entrance. There are several ambulances bringing in people on stretchers)

MVO: Those who love surprises. And those who don’t.

(A bunch of doctors come running to the entrance from the bar including George, Izzie, Cristina & Meredith)

MVO: I don’t.


(Cut back to Joe’s bar and guess who enters finally. He looks around for Meredith. Joe sees him)

JOE: Dude. You’re late.


(Cut back to the hospital where Izzie, Cristina, Alex, & George are finishing getting ready in their scrubs in an elevator. Meredith is leaning back against the wall looking tipsy and drunk)

MVO: I’ve never met a surgeon that enjoys a surprise. Because as surgeons we like to be in the know. We have to be in the know because we aren’t people die and law suits happen. Am I rambling? I think I’m rambling.

(They leave the elevator. Meredith follows stumbling a little. The others are already making their way down the hall)

CRISTINA (to George): I think I saw a numothroax. I hope I get a numothorax.

(They start grabbing some yellow gowns putting them on except Meredith)

ALEX: I thought you weren’t talking to me.

IZZIE: I thought you could use a friend. I can do both.

ALEX: Why would you think that?

IZZIE: I saw you freak out in the elevator.

ALEX: I didn’t freak out.

IZZIE: It was a chance to perform open heart surgery.

ALEX: O’Malley plugged a hole with his finger.

IZZIE (sighs): I thought you could use someone to talk to.

ALEX: Well I don’t.

IZZIE: Who actually cares …

ALEX (interrupts): Yes I get that but don’t …


(Cuts to Dr. Bailey walking in her gorgeous green dress looking dolled up and grabs a yellow gown. All the interns stare at her)

GEORGE (in shock): Oh!

DR. BAILEY: What are you looking at?

(They all scramble saying what, no, I wasn’t. Dr. Bailey walks to Alex and hands him her jacket and purse)

DR. BAILEY: Hey you go get me my damn shoes. Let’s move people.

(She puts on the gown and starts walking to a door. Meredith is just standing there beside the door)

MEREDITH: Hello. I seem to be a little bit drunk. I was off duty.

DR. BAILEY: So was I! (to the others) Anybody else half in the bottle?

(They all shake their head no. George checks his breath to make sure)

DR. BAILEY: All right then. Grey just stay out of the way. I’ll deal with you later. The rest of you stick with me and wait for your assignments. (Cristina moves behind to tie up the back of Bailey’s gown) Now you get all aquiver at the sight of blood and organs but it’s gonna be a long night and you already tired. I don’t want any mistakes.

(Cristina is still tying up the gown)

DR. BAILEY (to Cristina): Come on now!

CRISTINA: I’m done. I’m done.

(She just walks through the door to the pit. There are dozens of people bleeding and hurt in there and still coming in. Meredith, George, Izzie & Cristina follow)

CRISTINA: I’m so not tired anymore.

GEORGE: Me either. I’m not tired either.

(Meredith sees Addison with a pregnant patient who is burned pretty badly and walks slowly to a wall and watches)

ADDISON: I’ve got a 3rd trimester burn victim here Dr. Bailey and I’m gonna need some help.

(Izzie, George & Cristina all put up their hand eagerly)

DR. BAILEY: Ah. Izzie. Go.

(George and Cristina shoulders sag. Izzie is excited)

IZZIE: Yes! Have a nice nap.

ADDISON (to patient): Have you had any contractions?

(Tyler the scrub nurse walks into the pit still dressed in his casual clothes from the bar. He sees Meredith standing against the wall)

TYLER: Oh hey. Joe told me to tell you that Mc Steamy came looking for you.

MEREDITH (perks a bit at this news): You mean Mc Dreamy. Joe said Mc Dreamy came looking for me?

TYLER: No. I’m pretty sure it was Mc Steamy.

(He nods and walks off. Dr. Shepard now enters the pit through the door still in his casual clothes. He sees Meredith and Meredith looks back. He nods ever so slightly)

GEORGE (to Cristina): Does that mean he picked her?

CRISTINA: If it does I just lost 50 bucks.


(Cut to a paramedic coming rushing in through the emergency double doors)

PARAMEDIC #1: Got the leg!

(He holds up a severed leg. George and Cristina stare)

CRISTINA (almost groans): I want the leg.

(Tony a paramedic & Richard wheel in a guy who has a severed right leg through emergency double doors)

TONY: He’s lost a lot of blood at the scene. Pressure dressings applied. 2 large boar IVs started.

RICHARD: Anything for the pain?

TONY: Base ordered morphine. 5mgs given so far.

RICHARD: Dr. Bailey who you got?

(Both George & Cristina put up their hands eagerly almost whacking Dr. Bailey)

DR. BAILEY: Ah! Cristina. Go.

CRISTINA: Yes!

(She goes off running towards the severed leg guy. George slumps defeated)

RICHARD: Rule out other injuries and book an O.R.

(Cristina nods eagerly and starts wheeling of severed leg guy. Dr. Shepard comes up to Richard)

DR. SHEPARD: Dr. Webber!

RICHARD: We have a train wreck Derek. We need all hands on deck. Now clear me for surgery or you’re fired.

DR. SHEPARD: Any headaches today?

RICHARD: No!

DR. SHEPARD: Dizziness? Nausea? Blurred vision?

RICHARD: No! No! No and no. Now can you get out of my way?

(Richard starts walking away)

DR. SHEPARD: Fine. But I’m coming with you. (Richard gives Dr. Shepard a look) Or I’m fired. Up to you.

(He gestures fine but doesn’t look happy and walks off down the hall. Dr. Shepard follows making eye contact with Meredith as he passes her, nodding slightly. George comes up to Meredith)

GEORGE: Was that a nod?

MEREDITH: Yes.

GEORGE: Do we know what it meant?

MEREDITH: No.

GEORGE (seeing another patient wheel by an intern): Am I invisible?

MVO: Okay. So my point actually … and I do have one. Has nothing to do with surprises or death or lawsuits or surgeons.

(Alex comes into the pit with Dr. Bailey’s normal work shoes, which by the way don’t look very practical. She puts them on, removing her heels)

MVO: My point is this whoever said what you don’t know can’t hurt you was a complete and total moron. Because for most people I know not knowing is the worst feeling in the world.

(Unbelievably two people from the wreck are sitting on a gurney together with a metal pole sticking through their abdomens. They are facing each other almost as if hugging. An older black man and young blond woman. Meredith sees this)

MVO: Okay fine. Maybe it’s the second worst.


[The words ‘GREY’S ANATOMY’ just appears on the a white background]


(Cut to trauma room 1 where the two people who have a pole through them are being checked on. Meredith is in there as well. A paramedic, Jill is outside talking to Dr. Burke and Dr. Bailey who are also amazed)

JILL: His BP is looking steady at 90 over pal. She’s had 2 hypotensive episodes to the low seventies.

DR. BURKE: You gonna get us on there?

JILL: We’re not moving them.

DR. BAILEY: It would have been a very bad idea.

(Pan inside to Meredith looking in amazement at the pole people. The blonde woman, one of the pole duo, Bonnie sees Meredith’s curiosity)

BONNIE: Is this the craziest thing you ever seen?

MEREDITH: Uh. … Yeah.

BONNIE: Yeah. Me too.

(Dr. Bailey gives Meredith a look to stay away from the patients. Meredith scurries off to the side where George & Alex are)

JILL: Okay then. You guys got it from here?

DR. BAILEY: Hey uh … you were at the scene?

JILL (nods): Won’t be too bad for you. Lot of carnage. Not a lot of survivors.

(She walks off. Bonnie sees Dr. Burke and Dr. Bailey talking and appears agitated)

DR. BURKE: They’re never gonna fit into a CT. We’re gonna be flying blind. Get x-rays and labs and page me the minute you’re done.

BONNIE (calls out): Excuse me!

(Dr. Burke & Dr. Bailey walk into the trauma room)

DR. BURKE: Hi. I’m Dr. Burke. You shouldn’t turn your head. You want to try and move as little as possible.

BONNIE: Oh okay. … So are you gonna pull this pole out of us anytime soon?

TOM: It’s a touch uncomfortable.

DR. BURKE (smiles): I’m sorry we can’t until we get a better look on what’s going on internally. But I assure you we will work as quickly as possible.

BONNIE: Well in that case does anybody have a breath mint?

(Dr. Burke smiles. Tom squints his eyebrows in question at her)

BONNIE: For me. Not for you.

(He smiles. She smiles back)

DR. BURKE (whispers to Bailey): Get O’Malley.

DR. BAILEY (nods): Uh O’Malley. Get them an X-ray.

GEORGE: Reall… (He nods. He gestures to Meredith to tie his gown) Thanks.

DR. BAILEY: Move them extremely carefully.

GEORGE (whispers to Meredith): This never would’ve happened before the elevator.

(Alex overhears and looks annoyed at this)


MEREDITH: Go George.

(George moves to the gurney. Dr. Bailey, Meredith & Alex walk out of the trauma room)

DR. BAILEY: Alex, cover the E.R. You’ll do sutures while you get over your new found fear of scalpels.

(Alex goes off)

MEREDITH (smiling still drunk): That was mean. Even for you.

DR. BAILEY (makes a face): You are drunk. Go, Go get yourself a banana bag IV and put it in your arm and then find me. Do not speak to any more patients. Do not practice any medicine.

MEREDITH (gestures tipsy): Well should I just go home?

DR. BAILEY: Well unless you drank the whole liquor bottle you’ll be sober in a few hours. And the IV fluids will head off your hangover. Then you can assist with the many mangled victims you see spread out before you. Besides if I’m not going home, nobody’s going home.

(She walks off and mutters to herself)

DR. BAILEY: 10 years of marriage and I didn’t even get to finish my damn lobster.


(Cut to George with other doctors wheeling Bonnie & Tom really slowly through the hallway to the X-ray lab)

GEORGE: Well is there any one you’d like me to call?

TOM: No they called my wife from the ambulance.

BONNIE: And my fiancé. They’re flying down from Vancouver together.

TOM: Normally Amanda would be a tad upset to find me pressed up against another woman. (Bonnie laughs) But in this case I think I’ll get a pass.

GEORGE: You two weren’t traveling together?

BONNIE: No. We just met.

TOM: Bit of an awkward introduction.

BONNIE: You have very nice pores.

TOM (chuckles): Oh. It hurts to laugh.

(There is large queue waiting to get x-rays done. George taps an intern with a patient in a wheelchair)

GEORGE: Hey.

INTERN #1: Hey. (The intern recoils when he sees Tom & Bonnie) Whoa. You can go ahead.

GEORGE: Oh. Thanks.

(George gestures for doctors to move B&T. George moves onto the next in line a female blonde intern. He clears his throat behind her and she turns around and sees the pole ppl)

INTERN #2: Oh wow.

GEORGE: Do you think uh I could …

INTERN #2: Oh yeah go ahead.

(They make it into the x-ray room 1)


(Cut to Maternity hospital room where the burned pregnant women named Brooke is now in a hospital bed. Addison is viewing the machine for contractions. Izzie is treating the burns but keeps staring at Addison. Addison notice’s this)

ADDISON: Dr. Stevens, do you need something?

IZZIE: No.

(She goes back to treating the burns)

BROOKE: Ow!

IZZIE (stops): Oh I’m sorry am I doing this …

BROOKE: Ow! Oh. Ow. (she looks at Addison) Did … was that a …did I have …?

ADDISON (looking at the print out): Contraction. It was definitely a contraction. We need to book an O.R (Izzie nods and heads off) Look you are in no shape to push and the baby is still in some distress. You’re going to have to proceed with a C-section.

BROOKE: Okay. … Okay but can we call a lawyer first? (Addison is confused) I don’t have a will. And there’s no father. And in case something happens to me …

ADDISON: There’s no cause for a panic Brooke. We have some time, okay?

BROOKE: Okay.


(Cut to Izzie walking through the E.R. ward. Alex watches her walk by. He is suturing the forehead of a woman named Mary. Her friend Yvonne is standing in front of her bed. Yvonne’s mobile rings)

YVONNE: Hello. Oh, oh, oh, no, no, no we fine. Yeah some red neck tried to out run the train. Honey the train slammed into his ass and then it rolled.

ALEX (to Mary): That hurt?

(Mary mmm’s no)

YVONNE: No, no, no, no, no that dude is toast. Only him and about 200 other people. And Mary got her face all cut up.

ALEX: Hurt anywhere else?

MARY (points to her abdomen): Here. A whole bunch of luggage when they hit the brakes just came flying at us.

(Alex lifts up her gown and there is bruising there)

ALEX: Okay I’ll take you for an x-ray. See if anything’s broken. Any internal injuries.

MARY: Okay.

(Alex and scrubs nurse start moving Mary’s gurney. Yvonne notices this)

YVONNE: Yeah you know wait I’m going to have to call you back. (She hangs up her phone and calls out to Alex) Hey! Hey! Excuse me. Excuse me. Um, where you going?

ALEX: I’m taking your friend for an x-ray.

YVONNE: Ah. (she chuckles) No offence little boy but uh you look like my oldest son. And he’s nothing but trouble.

MARY: Yvonne shut up.

YVONNE: What? I said no offence. I’m just saying are you sure you a doctor?

(Alex looks peeved at this. Yvvone is interrupted by her phone ringing and she picks it up)

YVONNE: Yeah. Oh, yeah, yeah, we fine. Yeah this red neck tried to outrun the train.

(Alex and the nurse continue wheeling Mary away)


(Cut to Izzie coming out a trauma room. She hears Meredith in the E.R. behind some curtains going Ow)

MEREDITH: Ow … Ow … Ow …

(Izzie pulls back the curtains and sees Meredith trying to insert an IV into her self)

IZZIE: What’re you doing?

MEREDITH: Trying to insert my banana bag. (Izzie smiles) Which sounds vaguely dirty but it isn’t.

IZZIE (pulling the curtain closed): I’ll do it.

(Izzie starts to putting in the IV for Meredith)

MERDITH: So, how’s going with Addison? Bad mood? Good mood? Yay my husband picked me mood?

IZZIE: Ah I think it’s the more of the ‘I hate the smell of charred flesh mood’.

MEREDITH: Before you judge me. I know there was a train accident. People are very badly hurt. And that I’m a vapid narcissist when you mix me with alcohol. (Izzie smiles) Incase you were wondering. I know that.

IZZIE: Well, for what it's worth, I take issue with her salmon colored scrubs. I mean what self respecting surgeon wears salmon colored scrubs?

MEREDITH (nods): This is what I’m saying.

IZZIE: Yeah.

(She chuckles and leaves)


(Cut to the O.R where Dr. Shepard and Richard are repairing the nerves of the guy’s leg. Cristina is off to the side cleaning the severed leg)

RICHARD (calls out): Yang. How’s that wound looking?

CRISTINA: Pretty clean. Some dirt and gravel mostly.

RICHARD (to Derek): This guy was lucky. It’s a guillotine injury. We do this right he’ll have full use of his leg. (to another doctor) Um more irrigation right there.

(A pager goes off. There is a tray filled with various pagers. A doctor picks it up and reads it)

DOCTOR #1: Dr. Shepard.

(Richard lifts his head up and starts blinking in the light like his head hurts. Dr. Shepard notices this)

DR. SHEPARD: Get away.

RICHARD: Hmm. I’m fine Derek. Just adjusting to the light.

DR. SHEPARD (shakes his head): I’m saying that there’s no shame in taking a little more time off. Doesn’t make you old or tired or rusty, it … (Richard gives him a look) Yeah okay that came out wrong.

RICHARD: You’re the only attending neurosurgeon and you’re obviously needed elsewhere. And I’m fine here.

DOCTOR #1: Dr. Shepard.

(Derek nods at Richard and steps away from the surgery)

DR. SHEPARD: Okay. Page me if you need me.

(Dr. Shepard leaves)

RICHARD: When you finished cleaning that wound you can help me here Dr. Yang.

(Cristina looks concerned about something, looking at the severed leg and then back at the surgery)

RICHARD: Is the wound clean Yang?

CRISTINA: Yes sir. (she looks back at the severed leg) I … but …

RICHARD: But what? (she looks back at Richard who speaks angrily) If your plan is to be a watchdog for Dr. Shepard or if you think your job here is to baby-sit me then you can think again. I’ve been a surgeon longer than you’ve been breathing. And if I were not ready to be in this O.R., I would say so. Is that understood?

CRISTINA: Yes sir.

RICHARD: Now do we have a problem Yang?

CRISTINA: Uh yes! (he gives her look) No sir. I mean I’m thrilled to learn and I’m grateful to be here it’s just (she glances back at the severed leg) that ah … (she wheels over the severed leg) Sorry. His legs.

(She lifts up the sheet covering the patient’s intact leg)

CRISTINA: They’re both left.

RICHARD (annoyed): Find the man’s leg Yang. Find it now.

CRISTINA: Yes sir.

(She heads out)


(Cut to the X-ray observation room. George & Dr. Bailey are standing looking at the scans. Dr. Burke is sitting on a chair looking at them on a computer screen. Meredith is just standing off to the side with her banana bag IV)

GEORGE: Is, is it going straight through her spine?

DR. BAILEY: It is. T8’s completely crushed.

(Dr. Shepard walks in)

DR. SHEPARD: Hey. (he notices Meredith with her bag) What happened?

MEREDITH: Uh tequila.

(He nods)

DR. BAILEY: I’m keeping an eye on her.

(He nods again and then notices the x-rays)

DR. SHEPARD: Look at this. These people are still alive?

GEORGE: They’re still making small talk.

DR. BAILEY: Pole’s tamponading the wound as far as we can see.

DR. SHEPARD (looking at the x-ray): It’s hitting the aorta.

DR. BURKE: And look at him. It’s right in line with his inferior vena cava.

GEORGE: Is there anyway to operate without separating them?

(Dr. Burke shakes his head)

DR. SHEPARD: No.

GEORGE: Remove the poll …

DR. BAILEY: They’ll both bleed out.

DR. BURKE: What if we don’t move the poll? What if we move one of the patients off the poll to get the saw in there? Then we can hold the pole steady in the other one. Move it very slowly and repair the damage as we go.

GEORGE: Who? Which would you move?

(Dr. Shepard glances at Meredith who stares back at him)

DR. BURKE: With her aortic injuries, her chances of survival are extremely slim no matter what we do. But if we move her, we have a real shot of saving him.

DR. SHEPARD: Well I could argue since her injuries are so extensive we should move him. Give her the best shot we can.

MEREDITH: So basically whoever you move doesn’t stand a chance. (They all glance at her unsettled) So how do you choose? How do you decide who gets to live?


[EXT. OUTSIDE OF SGH ENTRY AT NIGHTIME]


[INT. SGH HALLWAY]



(Cut to Dr. Shepard and Dr. Burke walking down the hallway talking. Dr. Bailey and Meredith are walking behind them a few feet a way)


DR. BURKE: We have to make this call soon if we want our shot of saving either one of them.

DR. SHEPARD: I’d like to examine them before I weigh in.

DR. BURKE: I’ll wait for your page.

DR. SHEPARD: Thank you.

(Dr. Burke walks off. Dr. Shepard turns around and attempts to talk to Meredith)

DR. SHEPARD: Dr. Grey …

DR. BAILEY (interrupts): Uh Dr. Grey needs to get herself a blood alcohol test before practicing any medicine tonight.

MEREDITH: What? No. I’m totally fine. Look. (She starts putting her arms out and then bringing her finger tips to her nose. Dr. Shepard looks amused. Bailey gives him a look) Totally fine.

DR. SHEPARD (to Bailey): Right okay.

(He wanders off)

MEREDITH: I’m fine.

DR. BAILEY: Regretting that last shooter by now aren’t you?


(Cut to Cristina rummaging through an ambulance outside, tearing it apart)

JILL the paramedic: What are you doing in here?

CRISTINA: Uh the leg you brought in with the amputee…

JILL: I didn’t bring in an amputee.

CRISTINA: Okay well uh one of you did and it’s ah…

JILL (chuckles interrupting): Because all paramedics look alike to you, right … Doctor?

CRISTINA: Okay, really, ah um I can not straddle another giant ego right now. I’m already doing the splits so I need a right leg, right now, or the chief of surgery is going to take away my pretty blue scrubs.

JILL: When the train de-railed it hit an overpass. The roof of the dining car was sheared off and it sliced through a passenger car. There were multiple decapitations. Your guy can live without his leg.

CRISTINA: This is so not about the leg. Or the guy. But thank you. (She starts walking back into the hospital but turns around sarcastic) For all that you do. Really. Thanks.


(Cut back to ER ward where Yvonne is still on the phone being annoying. Alex is treating a pregnant woman named Jana in a neck brace who is in the bed next to Mary. Alex annoyed closes though curtain in Yvonne’s face so he doesn’t have to see her)

ALEX: All right. Scars shouldn’t be too bad.

JANA: Can you tell me? My friend … she’s pregnant too. She was put in a different ambulance. She was burnt. (upset) Do you know where she is?

ALEX: If she’s not down here she should be in maternity.

JANA: Okay. I need to see her.

(Jana starts getting out of her hospital bed)

ALEX: Hold on. We’re not finished here. We still have to do a full check.

JANA: My baby’s fine. I can feel her kicking. I gotta see Brooke.

(Jana starts walking off with her IV)

ALEX (walking quickly after her): Uh wait you can’t just leave like that. Just wait … come here, come here.

(Camera pans back through a window to an adjacent hallway that can look into the E.R. ward. George and Meredith are sitting below the window)

MEREDITH: Ow.

(George is giving an IV to take a sample of Meredith’s blood)

MEREDITH: Ow. Sssssh.

GEORGE: Sorry.

MEREDITH: So you operated on a heart earlier George. You think you could draw a little blood.

GEORGE: I rocked that heart.

MEREDITH: Yeah you did.

GEORGE: I think I’m strung out on the scalpel.

MEREDITH (smiling): Nothing wrong with that.

GEORGE: So any news … about …

MEREDITH: No. I can’t read him.

GEORGE: You know, I think, I think it’s pretty amazing you even gave him the choice. And I think for what it’s worth I think he’s crazy if he doesn’t pick you.

(Cristina comes up hurriedly up to them)

CRISTINA: Please tell me you’ve seen a right leg. A cleanly severed right leg?

GEORGE: No.

(Cristina hurries off)

MEREDITH: How weird is this job?

GEORGE: Weird.


(Cut to Jana walking fast into Brooke’s maternity room. Addison is in there. Izzie is outside at the nurse’s station)

JANA: Brooke!

BROOKE: Jana? (Jana walks up to Brooke and they smile) Thank god.

(Alex walks in after Jana. Addison comes to the door to speak to him. Izzie walks up to the door behind Alex)

ADDISON: Dr. Karev?

ALEX: I couldn’t stop her …

ADDISON (cuts him off): She was on the train?

ALEX: Yeh, yes.

ADDISON (slightly angry): You did an ultrasound? (Alex is silent) Cleared her C-spine? Is there any reason you can think that this patient should be wandering around the hospital unattended?

ALEX: She’s not unattended. I came up with her. She’s, she’s …

ADDSION (interrupts angry): You can leave now. … Dr. Karev.

(Alex walks off upset. Addison walks up to Izzie)

ADDISON: Irresponsible. Even for an intern. (Izzie gives her a look) What you disagree?

IZZIE: She wanted to see her friend. I mean what was he supposed to do tackle her?

ADDISON: Dr. Stevens why don’t you get our new patient into a bed? Shall we?

(Izzie nods and they walk to Brooke & Jana)


(Cut to a trauma room where Dr. Shepard is testing to see if Bonnie has any feeling in her feet)

DR. SHEPARD: Can you feel that Miss Krasmef?

BONNIE: Hmm. You’re a cute Doctor. Cute doctors get to call me by my first name.

DR. SHEPARD (smiling): Bonnie.

BONNIE (smiles): Mmm.

DR. SHEPARD: Okay Bonnie. Do you feel that Bonnie?

BONNIE: Can I feel what? Oh well I guess that’s a no.

(George enters the room)

GEORGE: Excuse me, Dr Shepard?

DR. SHEPARD: Yes?

GEORGE: I got the labs.

DR. SHEPARD: Oh great. Thank you. (He takes the labs of George and hands him a patient’s chart) Hold that please.

(He looks over the labs)

DR. SHEPARD: Could you try to wiggle your toes Mr. Maynard?

(Tom wiggles his toes but due to his position can’t see)

TOM: Are they moving?

DR. SHEPARD: Yes they are.

TOM (half chuckles happy): Oh good. That’s good right?

DR. SHEPARD: Yes it is. Yes. It is.

BONNIE: What about me? Are mine moving?

(Dr. Shepard moves to have a closer look. They’re not moving. George also sees this)

DR. SHEPARD: Yes they are.

BONNIE (smiles in relief): Yay me.

(George looks at Dr. Shepard questioningly, but Derek says nothing)

TOM: Dr … ah Shepard is it?

DR. SHEPARD: Yes it is.

TOM: Dr. Shepard … Bonnie and I … are we gonna live through this?

BONNIE: Now that’s just morose Tom.

TOM: I’m sorry dear. (to Derek) … Doctor?

DR. SHEPARD: We’re gonna do everything we can Mr. Maynard.



(Cut back to O.R with Richard and the amputee. Cristina comes in with a red garbage bag with a leg inside it. She hands it over to another Doctor)

RICHARD: About time Yang. I was starting think here my work would be wasted.

CRISTINA: So sorry. It wasn’t easy to find. I took the liberty of checking the wound and it’s very clean cut. Well preserved.

DOCTOR #1: Ah Dr. Webber …

(She shows him the amputated right leg. He looks at it. It’s a shaven leg with red nail polish on the toe nails, a female leg. Richard looks annoyed and looks over at Cristina who is getting re-scrubbed up)

CRISTINA: Sir?

RICHARD: Notice anything else about that leg? Anything other than that very clean cut. (Cristina looks confused) Did you happen to notice for example that it was shaved recently? And manicured? (Angry now) Take a look at my patient Dr. Yang! Does he look like a man who woke up and shaved one of his legs this morning?

CRISTINA (backing out of the O.R slowly): No. I’ll go find the um right … the right, right leg. The right, right …

RICHARD (interrupts): Thank you!


(Cut to George & Dr. Shepard looking at the pole people’s scans again. Dr. Burke & Bailey walk in)

DR. BURKE: Where are we?

DR. SHEPARD: You were right. Her vitals are erratic. Pulse is weak. Spine severed. I was hoping it didn’t hit from that angle. It just can’t miss the aorta.

DR. BAILEY: What about him? Think he can live?

DR. SHEPARD: He’s got better odds.

DR. BAILEY (to George): Alright. Let O.R. 1 we’re coming.

(George starts walking off)

DR. BURKE: Oh and O’Malley. (George stops) Close off the gallery. We don’t need an audience for this.

GEORGE: She’s cracking jokes. How do you tell somebody that she’s gonna be dead in a few minutes when she’s sitting up cracking jokes.

(They all look at George sad. George walks off)


(Cut back to E.R. ward where Alex is walking to a talk to a nurse. He is interrupted by Yvonne who is sitting down next to Mary, lying her head on Mary’s bed)

YVONNE: Excuse me. Is there any chance that we can get out sometime this year?

ALEX: Well the labs backed up (Yvonne rolls her eyes) and so is radiology. Can’t discharge your friend until I’m certain she doesn’t have any internal injuries.

(Yvonne’s mobile starts ringing again and she answers. Alex starts talking with the nurse)

YVONNE: Hello. Yeah we still here. Cause the Doctor is friggin useless (Alex looks over at this) Mmm hmm.

(Alex walks off and passes Cristina who’s at the corner of a hallway on a telephone)

CRISTINA: I realize that you’re dealing with a lot of carnage. I’m, I’m asking if you could maybe … sift through some that carnage and find it … (there’s a click noise and then dial tone) Hello? (she hangs up the phone frustrated) Dammit.

(Dr. Burke up to her in the hallway)

DR. BURKE: Cristina. You paged me?

CRISTINA (upset): If I don’t find this leg the chief is gonna cut me from this program. And I cannot go back home Burke. It is too sunny in Los Angeles. It’s sunny everyday!

DR. BURKE: And you paged me because?

CRISTINA (loud): I need you to help me find the leg! (more calm now) … I checked the board. You’re not in surgery right? (Burke looks confused) You’re my boyfriend. I mean I know I don’t have much experience with this kind of thing but (Dr. Burke tries not to smile) aren’t boyfriends supposed to help in situations like this.

DR. BURKE (serious): Cristina, when we’re on duty I can’t be your boyfriend.

CRISTINA: Okay, so ah when we’re on duty I can have sex with some one else?

DR. BURKE: Dr. Yang. I’m walking away now.

(He starts walking off)

CRISTINA: Fine. Fine! But when the chief cuts me, you might re-think this!


(Cut to Alex & Meredith standing at on open doorway facing each other resting against the edges outside the Blood labs)

MEREDITH: Addison yelled at you in front of a patient?

ALEX: She didn’t exactly yell. (Meredith just looks at him expectantly. He sighs) Fine. She’s Satan’s whore.

MEREDITH: Thank you. … So did you yell back?

ALEX: No.

MEREDITH: Dude, you lost your mojo.

ALEX: Excuse you?

MEREDITH: I was trying to talk boy.

ALEX (frustrated): O’Malley plugs a hole with his finger and everyone walks around like he’s some kind of hero. I have one off day.

MEREDITH: You chickened out.

ALEX (chuckles): I hesitated briefly.

MEREDITH: Why didn’t you kiss Izzie?

ALEX (stops smiling): And now I’m leaving.

(He moves to walk off but Cristina comes running up to them upset)

CRISTINA: It’s not in the morgue. I’ve looked in the ambulances and the E.R. How’s one bloody hairy leg gonna destroy my career?

(She runs off. Meredith looks at Alex as if to say ‘what was that?’.)

LAB TECH (from Blood Lab bench): Dr. Karev.

(Alex wanders over, takes the labs and starts walking off)

MEREDITH: I hope you find your mojo Alex. I find you disturbing without it.

ALEX (calls back): Me too.

(Meredith leans back against the doorway and hits her head)

MEREDITH: Ow.


[EXT. ENTRANCE TO SGH AT NIGHT]


[INT. SGH, TRAUMA ROOM]

(Dr. Bailey, George & Dr. Shepard are in there with Bonnie & Tom who are looking apprehensive)


DR. SHEPARD: This is hard because your body is in a certain amount of shock. It’s preventing you from feeling pain. (Burke walks in) Feeling the extent of your injuries.

BONNIE (softly): Dr. Shepard. We have a metal pole cutting a path through our insides. I don’t know about Tom here but I didn’t expect to walk out of here anytime soon. (George looks upset) So … whatever it is you have to say just please … say it.

DR. SHEPARD: Okay. Okay Bonnie. (he nods slightly) … In order to operate on Mr. Maynard we have to separate you two. In order to do that, we have to move you backwards off the pole.

TOM: Can’t you just pull the pole out of both of us?

(Dr. Shepard shakes his head no slightly at Bonnie)

DR. BURKE: Well if we did that you would both start bleeding very quickly. Too quickly. Right now the pole is plugging the wounds. Once removed the organs will shift and there’s a great deal of damage.

BONNIE (trying not to cry): So if you move me I’ll die?

(There’s a little bit of silence)

DR. SHEPARD: We’re gonna do everything we can to …

(Bonnie starts crying softly)

TOM (interrupts): No. No. If anyone body has to go it should be me. You just move …

DR. BURKE (interrupts): No. Mr. Maynard … Mr. Maynard your injuries are less extensive. (Dr. Shepard takes Bonnie’s hand and rubs it soothingly) If we pull the pole from you as we operate around it, we have a better chance at repairing the damage.

TOM: It’s not right. It’s not fair.

BONNIE (smiling sadly): Ssh Tom. It’s not fair either way. …. Is ah, is my Danny … is he here yet?

GEORGE: There are delays at the airport, ah a storm.

DR. BAILEY: Uh we could wait but ah the longer we do the higher the risk of infection for the …

BONNIE (interrupts sad): No, no. This is better. Huh. Danny he wouldn’t understand. I’ve had a couple of hours to you know (she takes a deep breath) process all of this. But if, if he had to see me … talk to me like this … well I just think it would be too hard.


(Cut to Brooke & Jana’s maternity hospital room. Brooke is lying on her side in bed and Jana is sitting next to her on a chair doing deep breathing with her. Izzie is administering an injection on Brooke with Addison watching)

ADDISION: Right there. In between the vertebral spaces. Don’t be shy about pressure.

JANA (to Brooke): That’s good. You are doing so good.

(Patricia, Richard’s assistant pops into the room with some clip boards)

PATRICIA: Somebody called for a notary?

BROOKE: I asked for a lawyer.

PATRICIA: I couldn’t get one at this time of night but the hospital has pretty standard forms. It just says in the case of death or permanent vegetative state that your child will remain the custody of … and then we’ll put her name in.

JANA: Wait, uh what? (to Addison) Who’s dying here?

ADDISON: There’s some danger. With any surgery there’s danger. But with the trauma of Brooke’s burns there’s an additional risk of shock. She just wants to be certain.

JANA: That’s ridiculous. (to Brooke) You’re being ridiculous. You’re gonna be fine, do you hear me?

BROOKE: I hear you but we still have to sign the forms unless you want our son to end up with my mom.

(Jana takes the forms of Patricia and hands some to Brooke. They start signing them)

IZZIE: How long have you two been together?

BROOKE: Since third grade.

JANA: We’re not lovers. We’re best friends. We just wanted our kids to have two parents. So we got a sperm donor.

ADDISON: The same donor. So you’re babies are brother and sister?

(Jana nods)

PATRICIA: Oh how cool is that.

(Izzie and Addison smile)

IZZIE: It’s ah … wow.

(Jana’s water breaks)

JANA: Wet.

IZZIE: What?

PATRICIA (looking down): Oh.

JANA: I’m wet.

IZZIE: Oh god.

JANA: I think my water just broke.


(Cut to Alex in E.R ward. He walks up to Mary’s bed. Yvonne is still sitting in the chair and resting her head on Mary’s bed but looks asleep)

ALEX: Good news. You’ve a got a broken rib but we’re gonna give you some pain killers and uh (Yvonne’s really annoying ring tone starts going off again) after that you should be good to go.

MARY: Thank you. (The phone continues to ring but Yvonne doesn’t move to answer it)

Yvonne, answer your phone. (Alex looks annoyed but continues to look at his chart. Mary concerned sits up) Yvonne. Yvonne?

(She gently shakes her but Yvonne falls to the floor of the hospital floor unconscious)

MARY: Yvonne!

(Alex rushes to Yvonne’s side checking her pulse)

ALEX: Code blue! I need some help over here.

MARY: Yvonne!


(Cut to a trauma room where Yvonne is lying on a hospital gurney. Alex is performing CPR. A nurse and ER resident is also there. Mary is standing at the door panicked)

ALEX: Which one of MB holds CPR?

NURSE #1: Her abdomen is distended. It’s rock solid. She’s lost too much blood. She’s been bleeding for hours.

MARY: There’s no blood. She’s not bleeding.

NURSE #1: She was bleeding internally.

ALEX: She didn’t say anything. She wasn’t … she wasn’t even a patient. … I didn’t know.

NURSE #1: Dr. Karev, she’s gone.

MARY: No. No. No. (Alex stops CPR) No, no, no! Yvonne!

ALEX: I’m sorry. Time of death 2.51

MARY: No, no, no, no, no. No! (Alex takes off his yellow gown and walks out)

Try again. Try again.


[EXT. SEATTLE CITY AT NIGHT]


[INT. SGH, HOSPITAL ROOM]


(Cut to Brooke & Jana both lying in hospital beds next to each other. Jana is breathing fast. Izzie is looking over a chart. Addison and OB resident is there as well)


ADDISON: Jana, this our OB resident Dr. Hoffman. She’s going to be taking care of you from here.

JANA: Uh huh.

DR. HOFFMAN: You’re doing great Jana. Just keep breathing. I’m gonna check your cervix now.

ADDISON: Brooke we’ve booked an O.R but they’re not gonna hold it for long so we need to go now.

BROOKE: Right now? But we’re supposed to be together. We took classes.

ADDISON: I’m sorry but we can’t wait.

JANA: That’s okay Brookie. You go have your C-section and enjoy those drugs this is already not fun for my vagina.

ADDISON (motions for Izzie to start moving Brooke’s bed): Dr. Stevens.

BROOKE (indicating Izzie): No if I have to go, she has to stay. Someone has to stay with Jana. Please.

ADDISON: Brooke uh Dr. Stevens is a surgeon but I’m gonna find you some …

IZZIE (interrupts): It’s okay. I’ll stay.

ADDISON: Okay.

(Brooke smiles her thanks to Izzie. Addison starts moving Brooke’s bed out of the room)

JANA: Brookie, you stay alive okay?

BROOKE: You too.


(Cut to Alex pacing outside the entrance to the E.R. upset, frustrated and angry. He sits on a bench against the wall)

ALEX: Dammit!

(He puts his head in hands. Stan the paramedic walks up to him with a plastic bag)

STAN: Hey Doc!

ALEX (angry yells): What?!?

STAN: Easy killer. Jill said you guys were freaking out looking for this leg.

ALEX (looks at the leg suddenly excited): Thank you.

(Alex takes the leg and heads back into the hospital)

STAN: No problem. Right on.


(Cut to O.R where Cristina walks back in without the leg looking resigned)

CRISTINA: Chief Webber. I’m extremely sorry, I tried to look everywhere, but I … (she looks at the surgery and sees that the leg is there and being re-attached) Oh you found the leg?

ALEX (turns around from the surgery): I found the leg.

RICHARD: Missed out on this one Yang but I’m sure they could use a hand down in the E.R. (Cristina looks shocked and pissed at Alex) Karev & I can handle it from here.

(Cristina leaves the O.R)


(Cut to O.R. where Bonnie & Tom are being prepped for their surgery. There are many doctors there as well)


BONNIE (speaks very softly): Can I ask you a question?

TOM: Mmm Hmm.

BONNIE: Do you believe in heaven?

TOM: I do. … Don’t you?

BONNIE (teary): I want too.

TOM: Bonnie, … I just wanna say …

BONNIE (interrupts whispering): Sssh. I know. I know.

(Dr. Adams & Dr. Shepard walk into the O.R)

DR. SHEPARD: This is Dr. Adams, our anesthesiologist. When you’re ready, he’s gonna put you to sleep.

BONNIE: So it’s not gonna hurt?

DR. ADAMS: It won’t hurt a bit.

BONNIE: Good. That’s good. … Dr. Shepard?

DR. SHEPARD: Yes?

BONNIE: You’re gonna be the one to talk to my Danny right?

DR. SHEPARD: Yes.

BONNIE: Okay.

DR. SHEPARD: Okay. … What would you like me to tell him?

(Dr. Shepard leans in to hear what Bonnie wants him to say. Camera pans across through window into cleansing/sterilizing room. George, Dr. Bailey & Dr. Burke are getting washed up and looking into the O.R)

DR. BAILEY: Why do I feel we’re about to kill this girl?

(Meredith walks into the room)

MEREDITH: Dr. Bailey, my labs are in.

DR. BAILEY: Sober?

MEREDITH: Can I scrub in?

DR. BURKE: Do it fast.

(Dr. Burke leaves and Meredith starts prepping herself. Dr. Bailey leaves as Dr. Shepard enters the room. George looks at this and looks at Meredith)

MEREDITH (whispers): George!

GEORGE: Right.

(He leaves the room and heads into the O.R)

MEREDITH: Hey.

DR. SHEPARD: Hi.

(There’s a little silence)

DR. SHEPARD: You know uh I went to the bar.

MEREDITH: I heard.

(He half nods wryly. Meredith stands waiting for his decision but he doesn’t say anything)

DR. SHEPARD: Take some aspirin with the banana bag? Helps with the hangover.

(Meredith nods slightly. Dr. Shepard continues getting ready and not really making eye contact with Meredith. Realization dawns on Meredith)

MEREDITH: Oh. You’re staying with her.

DR. SHEPARD: Mer, she’s my wife.

DR. BAILEY (calls from the O.R): Dr. Shepard, she’s crashing.

(Dr. Shepard runs into the O.R. Meredith stands there sad)


(Cut to Dr. Shepard entering O.R)

DR. SHEPARD: What happened?

DR. ADAMS: I just put them under.

DR. SHEPARD: Pole must’ve shifted.

DR. ADAMS (defensive): I barely touched her. This isn’t my fault.

DR. BURKE: It’s nobody’s fault. We’ll need to remove her now if we’re going to have a chance.

DR. ADAMS: How are we going to do this?

DR. BURKE: Team 1 continues, stabilizes Bonnie. Team 2 move her back and let’s get the saw in there. This has to be fast and smooth people. O’Malley you hold the pole in place. Whatever you don’t pull on it, don’t let it move. On the count of 3. 1, 2 …


(Cut to Izzie helping Jana push out her baby during labor.)

IZZIE: 3! That’s great. That’s great.

(Jana breathes gasping) Take another breath. 1, 2, …


(Cut to Addison in an O.R. doing the C-section on Brooke)

ADDISON: He’s wedged up under her ribs. We’re going to have to pull him out. On 3. 1, 2 …


(Cut back to Bonnie & Tom’s O.R. surgery. Bonnie is being slid off the pole slowly and placed onto an operating table. A doctor gets a saw and starts cutting through the pole. Scene switches to Tom now on operating table as well)

DR. ADAMS: He’s stable.

(Camera pans to Bonnie’s operation where Dr. Shepard, Dr. Burke, Bailey, O’Malley and Meredith are.)

DR. BURKE: Let’s start with her and we can see what we can do. Scalpel.

DR. BAILEY: Uh Grey. Get in here and help re-tract.

DR. BURKE: Re-tractor.

DR. SHEPARD: OB-suction here.

DR. BURKE: I’m in.

DR. SHEPARD: Hand me the cattery.

DR. BURKE (shakes his head): Her aorta is shredded. She’s gotta bleed out.

(Bonnie’s monitor starts beeping faster)

DOCTOR #2: Got no rhythm.

DR. ADAMS (from other surgery): Doctors. He’s losing pressure.

DR. BURKE: He’s bleeding.

DR. SHEPARD: Let’s go.

(They all leave the Bonnie’s table except for Meredith who is still holding the retractor in Bonnie’s chest)

DR. BURKE: Everybody change gloves.

MEREDITH (upset): What about her? We can’t just abandon her. (The others are switching gloves and starting on Tom’s operation) We can’t just abandon her!

DR. BURKE: I’m going in. Extend the sternum. Scalpel.

(The others have now started on Tom. Meredith starts trying to revive Bonnie’s heart by hand. George at the other surgery notices Meredith is still there)

DR. BAILEY: Lets go Dr. Grey.

GEORGE: Meredith.

(Meredith continues pumping Bonnie’s heart)

DR. BAILEY: Dr. Grey!

GEORGE: Meredith!

MEREDITH (cries out): What about her?!? We can not just abandon her! We have an obligation!

(Dr. Shepard notices but continues surgery on Tom. George looks confused at Meredith’s behaviour. Dr. Bailey heads over to Meredith)

DR. BAILEY (trying to stop Meredith): Meredith, come on’. There was too much damage. There was never anything we could do. We have to let her go.
 

(Meredith looks at Dr. Bailey shocked & upset. The monitor has flat lined)

DR. BAILEY: Time of death 3.49.

(Meredith just stands next to Bonnie’s bed despondent)



[EXT. SEATTLE CITY SUNRISE]


[INT. SGH MATERINITY PATIENT ROOM]

(Izzie is watching over Jana who is in bed. Addison walks in)

ADDISON: Morning.

IZZIE: How’s Brooke?

ADDISON: She’s good.
 

IZZIE: And the baby?

ADDISON: He came through to.

(They walk out of the room to the nurse’s station)

ADDISON: So have you made a decision yet Dr. Stevens?

IZZIE: I’m sorry?

ADDISON: Whether or not you’re going to … hate me? (Izzie trying to put a pen in her pocket looks up at this) You’re Meredith’s friend. I’m the wicked witch who came in and ruined her life and cheated on doctor … wait what is it that you guys call him?

IZZIE (uncomfortable): Mc Dreamy.

ADDISON: Right. God, doesn’t that embarrass him?
 

IZZIE: Yeah. I think it does.

ADDISON: Yeah well by all rights you should hate me.
 

IZZIE: I guess.

ADDISON: Except that I’m going to be staying in town for a while.
 

IZZIE: You are.

ADDISON: Yes. And you show a real gift with my specialty. And I have a lot to teach if you wanna learn. … So?

IZZIE (shrugs even more uncomfortable): So?

ADDISON: So when you decide how important it is for you to hate me, let me know.

(Addison walks off)


 

(Cut to a waiting room where Dr. Shepard & Dr. Bailey are talking with a young man, Danny, Bonnie’s fiancé. George & Meredith at a nurse’s station watch from afar)

DANNY: Did she ah … did she suffer?

DR. SHEPARD: No. Her injuries prevented her from … no she wasn’t in any pain.


DANNY: Good. That’s …. …. ….

DR. SHEPARD (difficulty speaking): She asked me ah to tell you that … that she wanted you to know, that if love were enough … that if love were enough that she’d still be here with you.

(Danny nods slightly. Meredith walks off. George looks on after Meredith.)
 

MVO: As surgeons there are so many things we have to know.



(Cut to the guy with severed leg, now re-attached being wheeled out of the O.R. Alex and Richard follow)

RICHARD: Fine work Dr. Karev.

ALEX: Thank you sir.

(Richard pats him on the back)

MVO: We have to know what it takes.

 

(Cut to Jana & Brooke’s room. Jana is sitting on a chair rocking and feeding her baby with a bottle. Addison lift’s Brooke’s baby out his bed and holds him near Brooke. Izzie watches smiling)

MVO: We have to know how to take care of our patients.

 

(Cut to Tom in a hospital room sleeping. Dr. Burke is talking to his wife, Amanda who is watching over Tom)

DR. BURKE: Tom is doing just fine.

(Amanda hugs Dr. Burke in relief and thanks)

 

(Cut to Dr. Bailey & Dr. Shepard standing alone in an elevator. Dr. Shepard looks very upset. Bailey notices this and pulls the elevator stop button)

MVO: And how to take care of each other.

(Dr. Shepard walks to the back of the elevator, cries a little and gathers himself together. He walks back to stand next to Bailey)

DR. BAILEY: You okay?

DR. SHEPARD: Yeah.
 

(She pushes back the stop button and the elevator starts again. The elevator opens and they both walk out going in different directions)

 

(Cut to the staff locker room. Meredith sits on a bench despondent. Izzie sits next to her. George closing his locker sits next to Izzie quiet. Alex pulls on his white coat and heads to the door)

MVO: Eventually we even  have to figure out how to take care of ourselves.

(Cristina walks in as Alex reaches the door. She gives Alex a hard look. He just walks out the door. Meredith looks up at Cristina silently)

MVO: As surgeons we have to be in the know.

(Cristina tying up her hair looks at Meredith slowly understanding what’s happened. She sits in between Izzie & Meredith looking at Meredith comfortingly)


MVO: But as human beings, sometimes its better to stay in the dark.

 

(Cut to Addison walking out of the SGH with Derek. She takes his arm in hers)

MVO: Because in the dark there maybe fear…

 

(Cut back to the staff locker room, where they all sit quiet and exhausted. The door opens. Meredith looks up hopefully.)

MVO: … but there’s also hope.

(Dr. Bailey enters. Dr. Bailey sees them all looking tired. She’s takes a nicer tone than normal)

DR. BAILEY: Better get cleaned up. Rounds. 5 minutes.
 

(She heads out of the room and they all get up starting to get ready for a new day)

Kikavu ?

Au total, 231 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Locksley 
31.08.2019 vers 21h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Lilie34 
24.04.2019 vers 22h

LILI62100 
17.04.2019 vers 02h

magrenat 
10.04.2019 vers 17h

NIMPHE 
02.04.2019 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 14:46

S16E05 Breathe Again
Aujourd'hui à 14:24

S16E04 It's Raining Men
Aujourd'hui à 14:24

Thomas Koracick
Aujourd'hui à 14:23

Andrew DeLuca
Aujourd'hui à 14:22

Richard Webber
Aujourd'hui à 14:20

Maggie Pierce
Aujourd'hui à 14:17

Amelia Shepherd
Aujourd'hui à 14:16

Jo Wilson
Aujourd'hui à 14:13

Dernières audiences
Logo de la chaîne ABC

16.03 : Reunited (inédit)
Jeudi 10 octobre à 20:00
6.09m / 1.4% (18-49)

Logo de la chaîne ABC

16.02 : Back In The Saddle (inédit)
Jeudi 3 octobre à 20:00
6.01m / 1.3% (18-49)

Logo de la chaîne ABC

16.01 : Nothing Left to Cling To (inédit)
Jeudi 26 septembre à 20:00
6.51m / 1.5% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Diffusion ABC - 1604

Diffusion ABC - 1604
C'est ce soir que sera diffusé l'épisode 1604 "It's raining men" sur la chaîne ABC. La guerre entre...

Les photos de la célébration du 350ème épisode

Les photos de la célébration du 350ème épisode
L'équipe de Grey's Anatomy et d'ABC ont célébré le 350ème épisode qui sera diffusé le 14...

Audience ABC - 1603

Audience ABC - 1603
L'épisode 3 de la saison 16 de Grey's Anatomy a rassemblé 6.09 millions de téléspectateurs, avec un...

Départ de Sophia Ali

Départ de Sophia Ali
Krista Vernoff vient d'annoncer le départ de Sophia Ali. L'actrice qui jouait l'interne Dahlia Qadri...

Diffusion ABC - 1603

Diffusion ABC - 1603
Ce soir sera diffusé l'épisode 1603 "Reunited" de Grey's Anatomy sur ABC.  Vous pourrez voir en...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

CastleBeck, 15.10.2019 à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Avant-hier à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Locksley, Hier à 15:33

L'interview de bloom74, HypnoVIP, est publiée à l'Accueil ! Bonne lecture et bon après-midi !

sabby, Hier à 21:05

Hello bonsoir ! Un nouveau survivor vous attend sur S.W.A.T Bonne soirée à tous !!

Misty, Aujourd'hui à 15:54

Le quartier Dark Angel vous propose un sondage drôle et décalé... sans avoir besoin de connaître la série en plus

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site