VOTE | 864 fans

#207 : La bête curieuse

Scénario : Stacy McKee - Réalisation : Adam Davidson
Guest stars : Francis Guinan, Kerry Carney, Gianin Loffler, Tyrees Allen, Reni Santoni, Elaine Kagan, Michelle Ongkingco, Steven W. Bailey, Moe Irvin, Joseph Sikora, Keeshan Giles, Peyton Hinson, Larry Weissman, Maile Flanagan, Cathy Lind Hayes, Patti Yasutake, Alison Ward

Cristina, Izzie et Meredith se penchent avec grand intérêt sur le cas de Shane, un patient masculin qui dit présenter les symptômes d'une grossesse. Le personnel médical tout entier est fasciné par l'événement. George doit s'occuper du mari d'un patient. De son côté, Derek prend en charge une jeune fille clouée dans un fauteuil roulant. Cristina et Burke se demandent s'ils doivent annoncer aux autres qu'ils sont ensemble. Alex, lui, s'interroge sur ses sentiments pour Izzie. Il doit aussi convaincre sa patiente de faire une opération qui lui permettra d'avoir une vie à peu près normale, elle, l'encourage à mettre les choses au point avec Izzie. Derek et Addison voient un conseiller conjugal.

 

Popularité


4 - 12 votes

Titre VO
Something to Talk About

Titre VF
La bête curieuse

Première diffusion
06.11.2005

Première diffusion en France
14.08.2006

Plus de détails

207. Something To Talk About

La communication, c’est la première chose qu’on apprend dans la vie. C’est marrant, plus on grandit, mieux on sait parler et plus il est dur de savoir quoi dire ou exprimer ce dont on a besoin.

Dans les vestiaires, les peines de cœur de Meredith sont au centre de toutes les conversations. Derek et Addison consultent un conseiller conjugal. Ils doivent dire ce qu’ils veulent pour sauver leur mariage. Il veut qu’elle vienne vivre à Seattle. Elle veut qu’il arrête de parler à Meredith. Il refuse sous prétexte qu’elle est une collègue. La séance se termine sur une dispute. La tournée des patients commence avec une Meredith totalement anéantie et quasiment absente. Pour lui remonter le moral, Izzie et Cristina lui conseillent de ne pas accepter de chirurgie pour la matinée, elles ont quelque chose à lui montrer. Avant de rentrer dans la chambre d’un malade, Meredith voit Derek et Addison sortir ensemble de l’ascenseur en se disputant.

Cristina présente le cas de la patiente de Burke, Mme Griswold, qui a des troubles cardiaques récurrents. Pour éviter d’être recrutées pour le bloc, les trois filles ne répondent pas aux questions simples que leur pose Burke, ce qui éveille les soupçons de Bailey. Izzie et Cristina amènent Meredith dans la chambre d’un patient, Shane, qu’elles ont "emprunté" au service psychiatrie. La particularité de Shane, c’est qu’il est un homme… enceint. Les médecins estiment qu’il s’agit du phénomène de couvade (le futur père grossit en même temps que sa femme enceinte) mais Shane perçoit des mouvements dans son ventre. Les filles veulent le prendre en charge mais s n’ont pas son dossier médical. Meredith détourne l’attention du responsable de la psychiatrie pour que ses amies puissent le voler.

Alex est l’interne de Derek. Ils prennent en charge une jeune fille, Nicole, qui est paralysée et qui ne se déplace qu’en fauteuil roulant. Pour son confort personnel et pour lui permettre de mener la vie de tous les jeunes de son âge, le neurochirurgien lui propose une intervention pour élargir sa vessie, et ainsi supprimer sa poche urinaire. Les parents de la jeune fille sont peu enthousiastes. Derek demande à Alex de la garder avec lui, toute la journée, afin de l’éloigner de ses parents et de l’aider à prendre elle-même la décision de subir l’opération.

Burke et George s’occupent de Mme Griswold qui doit se faire opérer du cœur pour la 5e fois. George est choqué de constater qu’elle traite son mari comme un domestique, dont elle critique le moindre geste. Il ne comprend pas pourquoi on reste avec quelqu’un qui vous rend malheureux. Il en profite pour complimenter Burke pour sa relation avec Cristina, ce qui met le chirurgien mal à l’aise.

En sortant de l’ascenseur, les filles croisent Derek. Il veut parler à Meredith mais ses amies font barrage. Le trio continue sa route. Meredith se retourne et regarde Derek avec un air très malheureux. Alex se promène dans l’hôpital avec Nicole. Il croise Izzie à laquelle il demande de s’occuper de sa patiente, parce qu’elle est plus douée que lui pour les contacts humains. Izzie refuse. Il n’est gentil avec les gens que quand il en a besoin. Il lui demande quel est son problème. Elle lui reproche d’avoir gâché sa soirée, il ne l’a même pas embrassée, il est lâche et superficiel. Elle ne veut plus être son amie.

Les filles effectuent des examens sur Shane, notamment un test de grossesse. Elles sont surprises par Bailey et le psychiatre qui leur passent un savon. Izzie les arrête pour leur donner le résultat du test : il est positif. Addison examine Shane et le rassure, il n’attend pas un enfant. Par contre, il souffre d’une pathologie qu’il leur faut absolument découvrir. Cristina est obligée par Bailey de répondre aux exigences d’une infirmière avec laquelle elle a eu maille à partir un peu plus tôt. Elle se voit confier toutes les basses besognes, qu’elle juge totalement indignes d’un chirurgien.

Derek essaie de convaincre les parents de Nicole du bien-fondé de l’opération. Grâce à cela, le jeune fille pourrait mener une vie normale d’une adolescente : la plage, les soirées, la sexualité. Voilà qui n’enchante guère les parents qui refusent l’idée même que leur fille puisse être indépendante et s’éloigner d’eux. A la cafétéria, George reproche à ses amies de ne pas l’avoir mis dans la combine pour le cas de Shane. Cristina et Izzie projettent de vendre les places dans la galerie à ceux qui voudront assister à l’opération. Meredith n’apprécie pas leur façon de faire. Alex vient les rejoindre avec Nicole. Celle-ci fait remarquer à Meredith que tout SGH parle d’elle.

Meredith et Cristina sont dans la salle de scanner pour examiner Shane. Meredith est choquée de voir que des paris ont été ouverts à ce sujet. Les jeunes femmes s’aperçoivent que la "chose" a des dents. Cris annonce à Burke qu’elle pense que Bailey est au courant pour eux, c’est pour ça qu’elle laisse l’infirmière la martyriser. Son ami pense que la meilleure solution pour eux est de mettre Richard au courant. L’interne refuse.

Mme Griswold ne cesse de faire des remarques désagréables à son mari qui, tout à coup, s’énerve. Etonnée qu’il lui réponde, elle fait un malaise cardiaque. Les filles annoncent à Shane qu’il souffre d’une pathologie extrêmement rare pour un adulte, un tératome (terme générique regroupant toutes les tumeurs bénignes ou malignes, constituées de tissus dont l'aspect rappelle les différents stades du développement embryonnaire jusqu’au stade adulte dans certains cas.). Les curieux se sont donnés rendez-vous dans la chambre, ce qui a pour effet de faire peur à Shane et sa femme. Meredith le fait remarquer à Bailey.

Derek rejoint sa femme sur le toit d’un bâtiment de Seattle. Elle a amené un pique-nique. Elle lui demande s’il y a encore quelque chose chez elle qui trouve grâce à ses yeux. Il élude la question. Elle veut savoir quand il arrêtera de parler à Meredith. Il lui dit qu’il n’est pas encore prêt. Elle lui demande s’il le sera un jour parce que, dans le cas contraire, elle ne voit pas pourquoi elle quitterait New York. Il dit qu’alors ils sont dans une impasse.

Burke demande à Cristina si son refus de mettre le chef au courant de leur relation est motivé par le souci de ne pas compromettre sa carrière ou par la difficulté d’admettre qu’ils ont une vraie relation.

Alex et Nicole sont toujours ensemble. Elle veut savoir si Izzie est sa petite amie. Il nie. Quand elle lui demande s’il aimerait que ce soit le cas, il ne répond pas. Elle ne comprend pas pourquoi il ne l’a pas embrassée quand il en a eu l’occasion. Si elle avait quelqu’un à embrasser, elle foncerait. L’interne réplique que si lui avait l’occasion de se passer d’une poche urinaire, il foncerait aussi. Il ne voudrait pas laisser sa mère décider pour lui. Meredith assiste à l’opération de Mme Griswold depuis la galerie. Derek arrive de l’autre côté et la voit. Mal à l’aise, il hésite à y entrer. Il est ému et ne peut s’empêcher de regarder en sa direction, tout comme elle le fait avec lui. Tout à coup, le cœur de la patiente prend feu. Burke sauve la situation.

Parce qu’elle pense qu’elle est à l’origine de sa punition, Cristina va trouver Bailey pour qu’elle la dispense de travailler avec l’infirmière. Celle-ci reconnaît avoir tout organisé parce qu’elle ne supporte plus que Cristina ne respecte pas le corps infirmier.

Addison confie à Richard que Derek attend d’elle qu’elle abandonne tout pour le rejoindre à Seattle. Il lui dit qu’elle doit venir non pas pour son mari, mais pour elle et sa carrière. Il lui promet de dégager énormément de moyens pour développer fortement le service de néo-natalité au SGH.

Derek aperçoit Meredith qui complète un dossier. Il veut la rejoindre mais Bailey s’interpose. Il lui dit qu’il veut juste s’assurer que la jeune femme va bien. Miranda dit que non, bien sûr, mais il ne peut plus rien faire pour elle. Meredith tente de s’en sortir le mieux qu’elle peut. Lui a déjà fait suffisamment de dégâts. Il faut qu’il la laisse tranquille maintenant.

Nicole avoue à Alex qu’elle aimerait subir l’opération proposée par Derek, mais elle a peur de ne pas être prête, prête pour l’indépendance, pour le sexe. Elle n’a même jamais embrassé un garçon. Elle demande au jeune homme de lui donner son premier baiser. Alex refuse : le premier baiser est trop important pour être donné par un inconnu, cela n’a réellement de sens que s’il est donné par une personne qu’on aime réellement.

Burke annonce avec ménagement à M. Griswold que le cœur de sa femme a pris feu mais elle a été sauvée. Mr Griswold a un fou rire : malgré tout ce qu’elle a subi, sa femme est toujours vivante. Il en conclut qu’elle est assez forte pour s’en sortir sans lui et décide de la quitter. Il compte sur les docteurs pour lui annoncer la nouvelle.

Il y a foule dans la chambre de Shane. Cristina ramasse l’argent de tous ceux qui veulent assister à l’opération. Meredith arrive et s’énerve. Elle demande à tous de sortir. S’ils veulent se moquer d’elle, pas de souci. Mais le patient a droit à la tranquillité et au respect. Elle réprimande ses amies pour leur comportement. Elle aperçoit Derek qui la regarde de loin, elle lui demande sèchement ce qu’il fait là.

George demande à Burke qui va annoncer à Mme Griswold que son mari est parti. Ils rient. Burke le remercie d’avoir été à la hauteur L’interne s’excuse pour la remarque qu’il a faite au sujet de Cristina mais, une fois de plus, il se montre trop familier et met Burke mal à l’aise.

Tout le monde assiste à l’opération de Shane depuis la galerie. Bailey remet le tératome à Meredith pour qu’elle le jette, conformément à la promesse qu’elle a faite au patient.

Cristina voit Burke qui se dirige vers le bureau du chef. Elle lui avoue qu’elle a peur pour sa carrière et sa réputation, elle ne veut pas être une seconde Meredith. Elle ne veut pas que SGH soit au courant pour eux. Il ne l’écoute pas et continue son chemin.

Nicole annonce à ses parents qu’elle va subir l’intervention. Dorénavant, elle prendra ses décisions toute seule.

Richard remercie Burke d’avoir été franc et de lui avoir parlé de sa relation avec Cristina. Preston insiste sur le fait que, tout comme Derek, il ne veut pas de régime de faveur. Le chef lui fait remarquer que la situation n’est pas la même : il n’est pas marié. De ce fait, il respecte sa relation. Cristina les voit discuter calmement et est un peu rassurée. Elle s’en va.

Derek et Addison sont à nouveau chez leur conseiller. Elle annonce qu’elle a décidé de rester à Seattle. Lui dit que Meredith n’est plus un problème. Le conseiller les félicite, ils ont bien progressé. Addison trouve que les compromis sont l’essence même du mariage. Elle tend sa main à Derek qui l’ignore.

Izzie, George et Cristina sont chez Joe. Les filles sont fières d’avoir vendu pour plus de 425$ de billets pour l’opération de Shane. Meredith les rejoint. Peu après, Alex entre dans le bar, rejoint Izzie au comptoir. Il la prend dans ses bras et l’embrasse fougueusement. Ensuite il lui souhaite une bonne nuit et s’en va. Le groupe rit.
En fin de compte, il y a certaines choses dont on ne peut pas s’empêcher de discuter. Des choses que l’on ne veut pas entendre et des choses que l’on dit parce qu’on ne peut plus garder le silence. Il y a des choses qui vont plus loin que les paroles, ce sont les actes. Il y a des choses que l’ont dit parce qu’on n’a pas le choix. Et des choses que l’on garde pour soi. Et assez rarement, mais de temps à autre, les choses parlent d’elles-mêmes.

(Chez elle, Meredith est allongée dans son lit.)

MEREDITH VOIX OFF (MVO) : La communication. C’est la première chose qu’on apprend dans la vie.

(Meredith sort de chez elle. On la voit dans sa voiture se rendre à l'hôpital. Dans les vestiaires, plusieurs internes se changent tout en parlant de Meredith.)
 
INTERNE 1 : Elle savait même pas qu’il était marié, c’est vrai sa femme à débarqué dans l’hôpital et il l’a lourdé. J’ai entendu dire qu’elle pété un câble.

INTERNE 2 : Qu’est ce qu’elle espérait ? Elle a eu ce qu’elle méritait en sortant avec un titulaire.

INTERNE 1 : Sortir avec le Dr Mamour. T’as vu ses cheveux ? Aucun type n’est aussi parfait.

INTERNE 3 : Je trouve que c’est triste. Elle doit bosser ici. Avec lui. Avec eux. Tout le monde est au courant. 

(De l'autre côté des casiers oû parle les internes, Meredith les écoute parler.)

MVO : Ce qui est amusant, c’est que plus on grandi, et plus on connaît de mots, moins on  trouve quoi dire ou comment demander ce dont on a vraiment besoin.


(Derek et Addison sont en thérapie chez un conseiller conjugal pour parler de leur mariage.) 
  

CONSEILLER CONJUGAL : Qu’est ce qui vous faut pour que ce mariage fonctionne ?

DEREK : Je veux qu’elle vienne vivre à Seattle.

ADDISON : Justement c'est...

CONSEILLER CONJUGAL (l(interrompant):  Addison, que vous faut-il ?

ADDISON : Je veux qu’il arrête de parler à Meredith.

DEREK : Euh, je bosse avec elle.

ADDISON : Tu veux que je délocalise mon cabinet médical et que je m’installe ici, bien ! Je veux que tu laisse tomber ta petite amie.

DEREK : J’ai laissé tomber ma petite amie. T’as voulu qu’on recommence notre histoire, on la fait ici à Seattle.

ADDISON : Vous voyez, une fois encore c’est comme il veut, lui.

DEREK : Elle ne m’écoute pas. Je ne repartirai pas à Manhattan. Je ne suis plus le même homme, va falloir que tu t’y habitues.

ADDISON (l'interrompant): Tu aimes aller pêcher, couper du bois, porter de la flanelle. J'ai compris.

DEREK : C’est génial, je ne lui parlerai plus si elle continue à se comporter comme ça.

ADDISON : Bien !

CONSEILLER CONJUGAL : Je suis désolé. C’est terminé. Bon progrès. 


(George, Cristina et Izzie attendent Bailey devant le bureau des infirmières pour faire les visites.)

GEORGE : On dois faire quelque chose. Meredith est devenue une chose, une sorte de curiosité. (Cristina baille) Comme tu sais... cet animal de zoo, comme ce panda rare que tout le monde regarde.

IZZIE : Je t’en pris ne lui dit pas ça en face. Je crois que ce panda est mort seul.

(Cristina rigole.)

GEORGE : Ca pourrait être facilement être toi. Si tout le monde savait pour toi et …

CRISTINA : Retire ce que tu viens de dire.

GEORGE : Non. En fait ce que je dis, on dois trouver un truc pour la mettre de bonne humeur.

IZZIE : T’inquiète pas pour ça.

Cristina : On contrôle la situation.

George : Quoi, mais qu’est ce que vous avez en tête ?

IZZIE & CRISTINA : Rien.

GEORGE : Quoi ?

(Bailey et Meredith arrivent au bureau des infirmières.)

BAILEY : Oû est Karev ?

IZZIE : Sûrement quelque part, en train de ne pas embrasser quelqu’un.

BAILEY : Allons’ y O’ Malley.

(Ils s'en vont. Meredith, Cristina et Izzie les suivent à quelques pas derrière eux.

CRISTINA : Tu sais, après la visite, on a quelque chose à te montrer.

IZZIE (regardant Meredith) : Meredith ? Meredith tu nous entend ?

CRISTINA :  Elle est sourde.

IZZIE : Elle a l’air très bizarre.

CRISTINA : Qu’est ce que tu espérais ? Derek ne l’a pas choisi, elle pété les plombs.

IZZIE : Meredith, tu as pété les plombs ?

MEREDITH : Non, je n’ai pas pété les plombs.

CRISTINA (excitée): Tu vois elle va bien. On a un truc à te montrer. Alors quoique tu fasse, surtout n’acceptes aucune chirurgie ce matin.

IZZIE : C’est vraiment génial.

(Elles marchent vers un ascenseur, excepté Meredith qui regardent Derek et Addison en sortir. Elle reste debout à les fixer. Un groupe d'internes passent en parlant d'elle. Cristina revient la chercher et elles entrent dans l'ascenseur.)

INTERNE : Regarde droit devant, c'est l'interne.

CRISTNA : Occupe toi de tes affaires.

(Dans la chambre d'un patient, une femme âgée, Kimberley Griswold est allongée sur un lit. Son mari est à côté en train de déballer ses affaires. Cristina, George, Izzie, Bailey et Burke sont là.)

CRISTINA : Mme Kimberley Griswold. Antécédents de cardiopathie, opérée plusieurs fois. Elle vient pour un quadruple pontage sans C.E.C.

(Alex entre dans la chambre.)

IZZIE : T’es en retard.

DR BURKE : Oui Karev, ravi que tu nous est rejoint. (Il le regarde puis se retourne vers les autres.) Pourquoi laisser le cœur battre Dr Yang ?

CRISTINA (regarde Izzie puis Burke): Je n’en sais rien.

BURKE & BAILEY : Quoi ?

CRISTINA : Je n’en ai aucune idée.

(Bailey regarde Izzie.)

IZZIE : J’en sais rien non plus. Désolé.

MEREDITH : Parce que ça permet… (Izzie la regarde en fronçant les sourcils.)

BURKE : Quelqu’un d’autre ?

ALEX : On diminue le stress à cause des antécédents chirurgicaux...

BURKE l'interrompant): O’ Malley.

ALEX : Je connais la réponse.

BURKE : Je pose la question à O’ Malley.

GEORGE : La cicatrice cardiaque est trop importante. Le cœur serai trop faible pour repartir à nouveau alors on ne met à l’arrêt que la partie du cœur que l’on opère et on laisse le reste du cœur fonctionner.

(Ils regardent les filles bizarrement, Alex quitte la pièce.)

BURKE : Bienvenue sur ce cas.

GEORGE : Merci.

IZZIE (murmurant aux deux filles): Allez venez on y va.


MME GRISWOLD : Qu’est ce que c’est ?

MR GRISWOLD : Un pyjama.

(A l'extérieur de la chambre, Alex parle à Bailey. Meredith, Izzie et Cristina partent de l'autre côté en chuchotant.)

ALEX : C’est injuste et vous le savez. Il me punit pour l’ascenseur.

BAILEY (en colère): Il te punit parce que tu étais en retard pour la visite. Tu peux me dire pourquoi tu étais en retard ? (Alex ne dit rien.) Le Dr Shepherd veux quelqu’un pour un cas neuro aujourd’hui. Vas-y.

(Alex s'en va. Bailey se tourne vers les filles.)

BAILEY : Quant à vous trois ! Faites en sorte de ne pas m'embarasser devant les titulaires ou comptez sur moi pour que vos coeurs s'arrêtent de battre. C'est clair ?

(Elles murmurent des excuses et partent. Bailey les regarde, surprise de leurs comportements.)


(Cristina, Izzie et Meredith descendent des escaliers.)

MEREDITH : Qu’est ce qui se passe ?

IZZIE : On a trouvé un cas.

MEREDITH : Vous avez volé un cas.

CHRISTINA: Disons qu’on l’à emprunté à la psy. Les premiers examens sont OK et c’est un cas qui est vraiment sans précédent.

IZZIE (en souriant): Et on l’a trouvé.

MEREDITH : Non, volé.

CRISTINA : D’accord, trouvé, volé, détourné comme tu voudras.

(Elles marchent dans un couloir et s'arrêtent devant la porte de la chambre d'un patient.)

CRISTINA : Meredith, derrière cette porte il y a le mystère médical le plus insensé que j’ai jamais vu. Maintenant, tu peux choisir, soit tu t’en vas et tu refuses d’être impliqué, soit tu franchis cette porte en risquant de perdre ta place dans le programme, ce qui pourrait te condamner à passer le restant de ta vie à servir des frites en uniforme. (Meredith la regarde, Izzie semble excitée) Alors tu suis ?

MEREDITH : Oh que oui !

(Izzie frappe à la porte, elles entrent.)

CRISTINA : Mr Hermann.

SHANE : Oh non, s’il vous plait appelez moi Shane. (Il s'assoit sur le lit, tournant le dos aux les filles.) Je dois aller aux toilettes, encore ! (Cristina ferme la porte derrière elle.) Je suis obliger d’y aller toutes les 30 secondes ces temps-ci.

MEREDITH (murmurant) : Y’a rien d’exceptionnel.

CRISTINA : Attends un peu.

IZZIE : Attends.

SHANE : Je suis très heureux d'avoir quitter le service de psychatrie.

MEREDITH : Qu'est-ce qu'il a de particulier ?

CRISTINA (murmurant): Attend un peu je te dis.

(Shane a du mal à se lever. Meredith le regarde, confuse. Il commence à marcher vers la salle de bain.)

SHANE : Je ne suis pas cinglé. Je suis enceint. 

(On voit que Shane a un gros ventre. Meredith le regarde, sous le chox, Izzie et Cristina ne sont pas étonnée.)

(Meredith, Izzie et Cristina aident Shane à se rallonger sur le lit.) 
  
                                  
SHANE: J’allais très bien et le mois dernier un ventre énorme. Mon médecin n’arrêtais pas de dire que je prenais du poids avec ma femme. Elle doit accoucher le 30. C’est notre premier.

MEREDITH : Toutes nos félicitations.

CRISTINA: L’interne qui A fait l’admission l’a envoyé en psychatrie. Il a fait à peine d’examens physique. (à Izzie) Tu entend ça.

IZZIE: C'est pas du fluide. Y a quelque chose la dedans.

SHANE : C’est sur y'a quelque chose là dedans. Je peux vraiment sentir que ça devient de plus en plus gros, que ça grandit dans… vous savez... mon utérus. (Les filles le regardent étonnées.) Oauis, je sais ça à l’air dingue. Je sais... mais je peux le prouver.

(Une infirmière, Debbie, veut entrer dans la chambre.)

DEBBIE : Cette chambre est sensée être inoccupée. A qui est ce patient ?

CRISTINA & IZZIE (se désignant l'une l'autre): C'est elle.

(Shane les regarde confus.)

DEBBIE : Qui l'a transférer ici ? Je n’a aucun papier le concernant, aucun document de transfert.

CRISTINA : Je vous en prie. On échange les chambres sans arrêt. S’il a besoin que son bassin soit changé, on vous le fera savoir.

(Elle attrappe le rideaux qui cache maintenant Shane.)

DEBBIE : Très bien Dr, comme vous voudrez.

(Debbie s'en va.)

MEREDITH : D’accord, où est son dossier ? (Cristina et Izzie se regardent) Ne me dites pas que vous n’avez pas son dossier. Vous volé un patient et vous ne prenez même pas son dossier.

CRISTINA (à Izzie): Ca c’était ton boulot.

IZZIE : Non, moi j’étais sensé faire le guet.

(A l'étage psychatrique, un interne, Raj, est assis dans un bureau avec plusieurs dossiers. Meredith se rapproche de la vitre et frappe. Il la regarde étonné et ouvre la fenêtre.)

MEREDITH : Comment ça va ? Vous allez bien ? 

(Alors que Meredith parle, Izzie et Cristina se faufilent derrière pour voler le dossier de Shane.)

MEREDITH : Vous avez l’air d’aller. Oh souriez, on est amis.

RAJ : Quel est mon nom ?

(Meredith regarde son badge mais il le cache de sa main.)

MEREDITH : Oh d’accord. C’est vrai que je ne connais pas votre prénom.
 
(Il se retourne mais Cristina et Izzie se sont baissées.)

MEREDITH : Mais ça nous empêche pas de parler. (Il se tourne vers Meredith) Vous n’avez pas besoin d’être chirurgien pour que je parle avec vous.

RAJ : C’est vrai ?

MEREDITH : C’est vrai.

RAJ : Je ne pensais que vous ne fréquentiez que des titulaires. 

(Cristina prends le dossier et court. Raj ferme la fenêtre devant Meredith.)


(Dans la chambre d'un patient, une jeune fille se nomant Nicole est dans une chaise roulante. Ses parents, ainsi que Derek et Alex sont là aussi.)

DEREK : Alors Nicole, vous avez des problèmes de paralysie spasmodiques ?

NICOLE : Maman ?

MME VERMA : Elle dit que des spasmes font danser ses jambes.

MR VERMA :  Nous voulons seulement lui rendre les choses plus faciles. Elle rentre à l'université cet automne.

(Nicole regarde Alex timidement, il lui sourit.)

MME VERMA : A la Seattle community. C’est juste en bas de notre rue.

MR VERMA : Ce n’est pas qu’elle n’aurait pas pu aller dans d’autres université du pays.

MME VERMA : Mais elle n’est pas encore prête.

ALEX (regardant Nicole) : Pourquoi ? Pas parce qu’elle est en fauteuil roulant ?

DEREK : Est ce que le Dr Austen a parlé d'une intervention appelé systoplastie ? Non ? C’est une opération pour élargir la vessie de Nicole. On créée une ouverture appelée stomie. Ca améliore la qualité de vie d’un grand nombre de mes patients paralysés.

MR VERMA : Nous pensons à cette idée depuis quelques années.

MME VERMA : Ce n’est pas pour nous.

MR VERMA : Mais peut être que nous pourrions y repensez.

MME VERMA : Repensez à une intervention invasive et risquée et qui à un taux d’échec de 20 % ? Ca m’étonnerait.

DEREK : Nicole, ça mérite que vous preniez ça en considération. Vous n’auriez plus à porter cette sonde urinaire en permanence. Et surtout ça vous permettrez d’améliorer votre qualité de vie. Vous seriez comme toutes les filles de votre âge. Vous auriez le contrôle de votre vessie, plus de poche. Vous auriez une vie sexuelle plus normale.

(Nicole le regarde timidement. Sa mère semble inconfortable à cette idée.)

DEREK : Quand vous en serez là bien sur.

MME VERMA (à Nicole): Nous sommes venus là pour traiter ses douleurs. C’est tout.

(Alex et Derek sont dans le couloirs.)

ALEX : Cette fille et sa mère partagent le même cerveau. Elle refusera cette intervention

DEREK : Je veux que tu gardes Nicole avec toi où que tu ailles aujourd’hui. Emmène là au labo, prendre un café, emmène là où tu voudras. Mais surtout loin de ses parents.

ALEX : Vous voulez que je babyste la fille au fauteuil roulant ?

DEREK : Nicole. Elle te trouve mignon. C’est une adolescente, ce qui veut dire qu’elle peut meme t’écouter.

ALEX : Vous voulez que je la convainc de se faire opérer.

DEREK : Je veux que tu la convainc qu’elle prenne la décision elle même.

ALEX : Et comment je dois faire ça à votre avis ?

DEREK : Oh Alex soit créatif. Tu trouvera quelque chose. Merci.

(Derek s'en va.)


(Dans la chambre de Mme Grinswold, Burke est en train de l'examiner. George est là pendant que Mr Grinswold range les affaires de sa femme.)

BURKE : Ca va être une intervention importante, même pour une habituée des opérations à cœur ouvert comme vous.

MME GRISWOLD : La chambre était plus grande la dernière fois. Elle était plus lumineuse. Et avec plus de soleil. (à son mari) Allan, cette eau est chaude, je veux plus de glaçons. (Il va chercher de la glace.)

BURKE : Je vais vous faire un scanner avec injection. Ensuite nous monterons au bloc dans l’après midi. Vous comprenez tous les risques encourus.

MME GRISWOLD : J’ai bien vécu ça trop de fois pour ignorer les risques encourus. (à son mari) Va à la fenêtre ouvrir les stores. Cette chambre est déprimante.

(Mr Griswold va à la fenêtre pour ouvrir les stores.)

BURKE : Je repasserai un peu plus tard.

(Mr Grisldwold ouvre les stores, mais le visage de sa femme indique que c'est trop brillant, il essaye de régler comme il peut. Burke et Goerge s'arrêtent devant la porte de la chambre.)

BURKE : Conduis la à la salle sinthyotalium. Et rapporte ces radios dans sa chambre.

GEORGE : Dr Burke, merci de m’avoir choisi pour vous assister aujourd’hui.

BURKE : Tu est mon homme, O’ Malley.

GEORGE : Ah bon, je... je suis votre homme.

MME GRISWOLD (à son mari): Passe moi les mouchoirs... Non, attend. Il y a des microbes dans les hôpitaux, donne moi le désinfectant qui est dans ma mallette.

(George et Burke s'éloignent de la chambre.)

GEORGE : Pourquoi vouloir être avec une personne qui vous rend si malheureux ?

BURKE : Excuse-moi ?

GEORGE : Je veux dire, vous êtes heureux avec Cristina. Et elle est heureuse. Ca n’a rien avoir avec la façon dont les personnes sont heureuses mais… (Burke le fixe, George se sent mal à l'aise) Mais elle est heureuse depuis que tout les deux… George réalise de quoi ils sont en train de parler) Je me charge du scanner. Je suis votre homme.

(Burke s'en va.)

GEORGE : Et je suis un idiot.


(Cristina, Meredith et Izzie sortent d'un asenceur en regardant le dossier de Shane. Elles avancent sans remarquer Derek.)

CRISTINA : Regarde ça.

IZZIE : Tu te rends compte Meredith. C’est incroyable comme cas chirurgical.

DEREK : Salut. Oh. Salut Meredith, peut-être qu’on pourrait enfin parler ?

(Meredith le fixe en silence.)

IZZIE ET CRISTINA (secouant la tête) : Non.

(Elles poussent Meredith au loin.)

DEREK : D’accord.


(Alex sort de l’ascenseur en poussant la chaise roulante de Nicole.)

ALEX : Bip bip.

NICOLE : Qu’est ce que vous avez fait pour rester coller à moi ?

ALEX : Rien.

NICOLE : Je vous en prie, je sais bien que vous ne poussez pas mon fauteuil pour vous amusez.

ALEX : Non. J’étais en retard pour la visite.

NICOLE : Pourquoi ?

ALEX : Euh, parce que j’avais des choses à faire. (Il voit Izzie, Meredith et Cristina marcher dans le couloir devant lui.) Hey Izzie !

(Elles continuent à marcher. Il court après Izzie en poussant Nicole.)

ALEX (hurlant): Izzie ! beauté !

(Izzie fait signe aux autres de continuer. Elle se tourne pour faire face à Alex.)

ALEX : Je voulais te demander un service, je crois que t'as bien plus de facilité à entrer en contact avec les gens ; alors je me suis dis...

IZZIE (l'interrompant d'une voix froide): Non.

(Elle se tourne pour partir.)

ALEX : Tu sais même pas que quoi je parle...

(Elle se retourne.)

IZZIE (l'interrompant avec colère): Non ! Non. On dirais un disque rayé. Tu n’est gentil ou amical ou souriant que quand ça peut t’arranger. Alors pas de service. Non pas à toi. Non.

(Elle recommence à marcher de nouveau.)

ALEX : Qu’est ce qui te prends ?

(Elle se tourne de nouveau, vraiment en colère.)

IZZIE : J’avais mis une robe ! J’étais bien coiffée ! J’avais une soirée de libre en deux semaines et je t’en ai fais cadeau. Et qu’est ce que j’ai eu ? Rien. Ni respect. Ni excuses. Tu ne m’as même pas... embrasser en partant. Tu veux que je te dise, tu est un lâche et tu es aussi superficiel que tu en à l’air. Alors j’en ai marre d’essayer d’être amie ou autre chose. J’en ai marre.

(Elle marche dans le couloir et passe les doubles portes. Alex reste figé.)

NICOLE : Elles est très fâchée contre vous.


(Dans la chambre de Shane, sa femme enceinte est assise sur le lit. Cristina parle avec elle. Shane est dans la salle de bain, Meredith l'attends à l'extérieur.)

MEREDITH : Une analyse d’urine, c’est la dernière chose qu’il nous faut Mr Hermann.

(Izzie entre dans la chambre.)

CRISTINA : Voici la femme de Shane, Tina.

IZZIE : Salut.

CRISTINA : Elle est aussi enceinte.

(Shane sort de la salle de bain avec un flacon d'urine.)

MEREDITH : Et pouvez vous nous dire ce que a précipité l’épisode psychotique qui vous a fait admettre dans cet hôpital.

SHANE : Ce n’était pas un épisode, d’accord ? Et je ne suis pas psychotique. Je suis enceint ! Sincèrement, vous ne flipperiez pas à ma place ? (à sa femme) Chérie, tu l’à apporté ?

TINA : Oui, oui.

SHANE : Génial. (Il commence à chercher quelque chose dans son sac.) Je peux prouver à tout le monde que je ne suis pas cinglé.

RAJ : C’est mon patient !

IZZIE : Oh oh.

CRISTINA : Oui, mais il est à nous maintenant. Si vous voulez qu’on se bagarre, je vous jure que je gagnerai.

(Shane sort un baton et le met dans la flacon d'urine. Bailey arrive cet instant.)

BAILEY : Bon,qu’est ce qui se passé là dedans ?

CRISTINA : Dr Bailey. (à Shane) Un moment s’il vous plait. (à Bailey) Regardez son abdomen.

(Raj s'approche.)

RAJ : C’est une grossesse nerveuse chez un homme, rien d’autre. C’est un cas psychiatrique. (Il montre l'abdomen de Shane.) Et il est à moi !

SHANE : Je ne suis pas fou, docteur ! Je suis enceint !

(Izzie est distraite par le test de grossesse que Shane a utilisé.)

RAJ : Vous voyez ? C’est psy !

CRISTINA : Non, son ventre est distendu. Il n’y a aucun signe d’acite et je sens clairement une masse en faisant la palpation. C’est chirurgical.

IZZIE (doucement): Attendez.

SHANE (voyant le test): Je peux prouver la grossesse.

RAJ : Psy.

CRISTINA : Chirurgical.

BAILEY : Je vous en prie. Vous êtes médecins. Agissez comme tel.

(Izzie s'empare du test de grossesse.)

IZZIE : Hey.

RAJ : Psy !

CRISTINA : Chirurgical !

RAJ : Psy !

CRISTINA : Chirurgical !

RAJ : Psy !

CRISTINA : Chirurgical !

IZZIE (d'une voix forte): Hey ! Shane a fais un test de grossesse et il est positif.

(Cristina regarde Raj, Bailey tient le dossier de Shane dans ses mains.)

BAILEY : Alors il n’y a plus de doute, il s’agit d’un patient chirurgical.

(Cristina et Izzie échangent un regard satisfait. Raj semble déçu.)


(Une douzaine personnes se trouvent mainteant dans la chambre de Shane. Des photographes prennent des photos alors que Addison examine Shane.)

BAILEY (doucement à Izzie et Cristina): N’allez surtout pas vous imaginer que je tolère le vol de patient. Cela dit... bravo.

SHANE : Le premier test de grossesse que j’ai fait c’était une blague pour faire rire Tina.

TINA : On ne croyait pas qu’on aurait... ce genre de résultats.

ADDISON : Mr Hermann, je peux vous assurer que vous n’êtes pas enceint.

SHANE : Quel soulagement d’entendre ça, de façon officielle. (Addison quitte la chambre.) Mais pourquoi le test a viré au bleu ?

BAILEY : Eh bien c’est ce que nous allons découvrir. Stevens, fais moi un bilan large, sans oublier les marqueurs tumoraux. Et demande qu’on nous réserve une place pour le scanner.

SHANE (regarde la caméra bizarrement): C’est pour quoi déjà ?

(Le biper de quelqu'un se met à sonner.)

IZZIE : Les revues médicales, le rapport mensuel des cas.

CRISTINA : Ses photos illuminent le banquet annuel des médecins.

IZZIE : On fait un sourire.

(Elles posent toutes les deux pour une photo avec Shane. Un biper sonne encore.)

BAILEY : Eh ! C’est le bipeur de qui ça ?

CRISTINA : Hum, le mien. Mais j’ai trouvé ce patient alors quelqu’un...

BAILEY (l'interrompant): Tu rêves. On ignore jamais un appel Yang. 

(Elle fait un geste de la main pour que Cristina parte. Elle quitte la chambre. Shane a l'air mal à l'aise. Bailey se rapproche de Shane avec un mètre.)

BAILEY : Excusez-moi. (Elle mesure l'abdomen de Shane.) Bon. On va juste mesurer ça.

MEREDITH : On aura bientôt fini, n’est ce pas Dr Bailey ?

(Bailey ne semble pas l'entendre alors qu'elle pose elle aussi pour le photographe.)


(Cristina est au bureau des infirmières. Debbie lui tends une pile de dossiers.)

DEBBIE : Le patient de la 4243 a besoin d’un touché rectal. Ensuite j’ai deux plaies infectées, une sonde urinaire, un abcés de l’aine, quatre débridements et ah... sans oublier un débâcle diarrhéique.

CRISTINA : Vous plaisantez, j’espère ?

DEBBIE : Je ne suis pas connue pour mon humour.

CRISTINA :  Pourquoi est ce que vous m'avez bipez ? Aucun n’est mon patient.

DEBBIE :Vous êtes bien l’interne de Bailey, non ? Alors ce sont vos patients. (Un téléphone sonne, Debdie réponds.) Ici Debbie.


(Derek marche dans les escaliers avec les parents de Nicole.)

DEREK : Une portion de l’intestin est utilisée pour élargir la vessie. Et ensuite on fait un passage avec une ouverture dans le nombril. C’est un tout petit trou, il est pratiquement invisible. Elle pourra porter des bikinis et personne ne le saura.

MME VERMA : Pourquoi porterait-elle des bikinis ? Elle ne sait pas nager.

DEREK : Elle pourra aller à la plage. S’allonger au soleil. Rester avec ses amies.

MR VERMA : Vous savez c’est une jeune fille tellement timide maintenant.

DEREK : Oui, bien sur.

MR VERMA (à sa femme): Nicole, pourrait avoir des amies de son âge, Elaine.

MME VERMA (à Derek): Vous avez dit qu’elle devait revenir quand ?

Derek : Apres ses examens. En fait, je pense à son avenir. Nicole pourrait être indépendante. Aller à l’université oû elle voudrait. Elle pourrait avoir un travail. Avoir son appartement. Un petit ami. Se marier.

MME VERMA : Ses examens sont très longs.

MR VERMA : Elle peut passer plus de vingt minutes loin de nous, Elaine.

MME VERMA : Je me renseigne à propos de mon seul enfant.

MR VERMA Elle n’est plus une enfant maintenant.

MME VERMA : C’est mon enfant. Ce sera toujours mon enfant.


(George pousse le fauteuil roulant de Mme Griswold dans un couloir pour l'amener à son scanner. Mr Griswold marche à côté d'eux.)

MME GRISWOLD : Allan !

MR GRISWOLD : Oui ?

MME GRISWOLD :Fais attention où tu marches, tu tapes dans mon fauteuil.

MR GRISWOLD : Je suis désolé.

MME GRISWOLD : Et gardes bien ma mallette.
 
MR GRISWOLD : Je l'ai.

MME GRISWLOD : Et ne fouille pas dedans.

MR GRISWOLD : Bien sûr.

(George confie Mme Griswold à un médecin pour faire le scan. Il rste à l'extérieur de la salle avec Mr Griswold.)

MR GRISWOLD : S’il te plait et merci n’ont jamais fait partie de son vocabulaire.

GEORGE : Vous êtes un homme très patient.

MR GRISWOLD : Des années de pratique. (Aors qu'il allait remonter le sac de sa femme, la lanière se casse.)

GEORGE : Oh, attendez.

(George lui prends le sac des mains et commence à le réparer.)

MR GRISWOLD : J’essaie de lui faire garder son calme. Vous savez, ils ne croyaient pas qu’elle survivrait à sa première intervention et il y en a eu trois de plus. Voilà, dix ans plus tard, elle est toujours là. Ouais, c’est un miracle qu’elle soit toujours en vie. C’est ce que tout le monde dit.

GEORGE : Vous vous dites quoi ? 

MR GRISWOLD : On le dit quand on se marie. Dans la santé ou la maladie, n'est-ce pas ? (George acquiesce et redonne le sac réparer à Mr Groswold.)


(Meredith, Cristina et Izzie sont en train de déjeuner dans la partie extérieur de la caféteria. Meredith lit un magazine. George arrive et s'asseoit à leur table avec sa plateau.)

GEORGE (ennuyé): Vous avez vu un homme enceint et vous le dites pas ?

IZZIE : On peut te garder une place au niveau du bloc pour 50 dollars.

(Cristina éclate de rire.)

MEREDITH (sérieuse): Vous vendez des billets, on ne sait même pas ce quel est son problème.

CRISTINA : Peux importe ce qu’il a en lui, faudra bien que ça sorte. On fait que négocier quelques accords.

IZZIE : Un peu comme des passes pour les coulisses. Tu veux du fric aussi ?

MEREDITH (secouant la tête): Non.

GEORGE : J’avais pas besoin d’un gars enceint ! Le Dr Burke m’accordai sa confiance. (parlant à Cristina) Et c’est terminé à cause de toi. Il savait pas que je savais pour vous deux.

CRISTINA : Arrête de parler.

IZZIE (sourit puit regarde quelque chose): On s’en fout.

(Alex pousse le fauteuil roulant de Nicole et s'asseoit à la table. Tout le monde le regarde interrogativement.)

NICOLE : Salut, je suis le cas social d’Alex.

CRISTINA : Ah, on l’aime déjà.

GEORGE : Tu es volontaire ?

ALEX : La ferme.

IZZIE Pourquoi ? C’est pas comme si on pouvais lire dans ton esprit. Comme  si on n'avait pas idée de se qui avait dans ton mini cerveau.

CRISTINA : Elle marque un point. (son bipeur sonne) Mais laisser moi manger !

(Elle se lève et part.)

NICOLE : C’est tellement génial. Un vrai déjeuner. Dans une vrai cafétéria avec des plateaux et des amis.

IZZIE : On n’est pas ses amis.

GEORGE : Y'a pas de cafétéria dans ton école ?

NICOLE : Ce sont mes parents qui me donne les cours.

ALEX : Tout s’explique.

NICOLE : Alors, vous êtes les coqueluches du coin, je me trompe ?

MEREDITH : Qu’est-ce qui te fait croire ça ?

NICOLE : On dirait que tout le monde parle de vous.

(Meredith lève les yeux de son magazine et voit que les autres personnes assises aux autres tables la regardent et la montrent du doigt. Meredith retourne à son magazine.)


(Shawn est en train de passer un scanner, Izzie et Meredith attendent les résultats.) 

CT TECH : Les copains et moi ont a parié sur qui allait scanner ce gars et c’est moi qui offre les bières. (Elle sort de sa poche une liasse de billet) Ce soir ensuite on parie sur ce qu'est cette chose.

MEREDITH : Vous prenez des paris.

CT TECH : Sur ce qu’il a dans le bide. Vous voulez parier 10 dollars.

IZZIE : On sait que c’est ni de la graisse, ni des fluides, ni un fœtus alors...

(Elles fixent les images apparues sur l'écran.)

CT TECH : Ca alors.

MEREDITH : Ce sont des dents ?

IZZIE (souriant): Oh, Cristina va être folle furieuse d’avoir manqué ça.

 

(Cristina arrive devant la chambre d'un patient d'oû Tyler vient de sortir.)

TYLER : On m’a dit de vous biper vous et vous seulement vous si un truc venait à se présenter.

CRISTINA : Qui est ce qui vous a dit ça ? Bailey ? (On entends le patient vomir de l'extérieur de la chambre.) Non.

TYLER : Oh que si. Et tout ce que j’ai à dire c’est que vous avez du faire un sérieux mauvais pas.

CRISTINA : Je hais le vomit.

TYLER (en lui tendant une cuvette): Vous aurez besoin de ça.  
        
(Tyler s'en va. Cristina tourne la tête et croise le regard de Bailey qui lève un sourcil. Elle interprète ce signe comme 'tu le mérites'. On entends le patient vomir à nouveau.)  

 

(Cristina s'approche de Burke, debout devant le tableau des opérations. Ils parlent à voix basse.)

CRISTINA : Bailey est au courant.

BURKE : Au courant de quoi ?

CRISTINA (insistant sur le dernier mot): Elle est au courant.

BURKE : O’Malley est au courant, pourquoi pas Bailey ?

CRISTINA : Tu lui avait rien dit ?

BURKE : Pourquoi j’aurais fait ça ?

CRISTINA : C’est moche.

BURKE : On va devoir réparer nous mêmes les dégâts avant que la situation aille trop loin. Et ça veut dire aller parler de nous au chef.

CRISTINA : Quoi ?

BURKE : Si on se montre au grand jour, tout le monde n’aura plus besoin .7
Christina: Pas question.
Burke: C’est la seule façon.
Christina: Non
Richard: Bonjour
Burke: Bonjour chef
Christina: Tres bien merci Dr Burke.
Burke: Y a pas de quoi, .......Génial le tableau  

Kimberly: Peux tu t’assurer qu’ils enlèvent de ma gorge le tube qui m’aide à respirer tout de suite après l’intervention cette fois compris; que faites vous …vous essayer de bloquer ma circulation.
Mari: Il fait seulement son travail.
Kimberly: Qu’est ce que tu as dis
Mari: J’ai dis qu’il faisait seulement son travail.
Kimberly: J’avoue que son travail ne m’intéresse pas du tout, ce qui est sur c’est qu’il m’écrase le bras, tu compte rester sans rien faire
Mari: La ferme Kim, tu as compris...la ferme
George: Eh monsieur
Mari: Tu passé ton temps à te plaindre à moi de moi à coté de moi, toute la journée, tout les jours un peu de silence serai bienvenue quelques malheureuse petites minutes de silence est ce que au moins 1 fois dans ta vie tu voudrais la fermer . (la patiente suffoque) 
Burke : Qu’est ce qu’on a
George : Elle a un signe de Leeving, l’ECG montre un suce décalagèse dans les dernières précordiales
Burke : Elle fait une crise cardiaque, on lui fait 4mlg de morphine on passe le nitré à 10 mlg/ minutes, on lui fait ça très vite, pour la montée en chirurgie au plus tôt
Mari: J’ai fais ça , je lui ai fais ça. 

Bailey: Regarder tératome mésentérique,; chef
Izzie: Sur un homme adulte
Richard: C’ est possible
Bailey: Ca l’est maintenant grosse lésion vésicale à 2 lobes
Izzie: Dont la structure est calcifiée
Richard: Une mandibule déformée
Bailey: Les résultats des examens montrent un taux élevé de HCG ce qui explique la réaction positive du test de grossesse
Izzie: Ce qui signifie que…
Richard: C’est probablement malin
Meredith: Ca va aller, vous êtes un peu vert, je crois qu’il a besoin d’air chef
Richard: Respirer à fond Mr Hermann
Shane: C’est que je comprend pas ces discours médicaux, ça me dépasse
Izzie: Vous avez ce qu’on appelle un tératome c’est une chose très rare chez un adulte
Meredith: C’est pour ça que vous êtes si populaire, c’est une masse de cellules qui est probablement en vous depuis toujours mais….
Izzie: Elle grossit
Shane: Une machoire qui pousse, des ongles d’orteils, des paquets de cheveux oh oui j’ai bien entendu
Tina: Seulement personne  ne nous parlai à nous
Meredith : Ils parlaient de vous, je sais ce qu’on ressent
Christina: Qu’est ce que j’ai manqué
Izzie: C’est du gel rectal que t’as sur ta blouse
Meredith: Dr Bailey toute cette pression toutes ces personnes ça les fait paniquer
 
Derek: Quand t’as dis qu’on déjeunerai dans un endroit avec vue, je savais que j’aurai du prendre ça au sens littéral
Addison: Je l’ai découvert sûr mon guide de Seattle, ça n’a rien à voir avec un pique nique au sommet l’enpalière state building mais ils ont aussi quelques télescopes
Derek: Tu trouve toujours à te plaindre de quelque chose
Addison: D’accord est ce qu’il y a encore quelque chose que tu aimes en moi parce si c’est le cas j’veux le savoir tout de suite
Derek: Oui j’aime que tu aimes ses petits télescopes dans toutes les villes où tu vis
Adisson: Je ne vis pas encore ici…tu vas arrêter de parler à Meredith
Derek: Je le ferai
Addison: Quand aujourd’hui, demain la semaine prochaine
Derek: Je ne suis peut être encore prêt
Addison: Et est ce que tu sera prêt un jour, Derek
Derek: Et si je disais non
Addison: Alors je ne m’installerai pas ici
Derek: Alors je crois que nous sommes dans une impasse 

Burke: Dr Yang on a pas fini notre conversation
Christina: Si on la fini on a décide de ne rien dire à qui on sait à propos de nous
Burke: Oh on a décide, tu t’inquiète pour ta carrière et ta réputation elles seront bien plus en danger si l’entends parler de nous
Christina: Il n’a pas a entendre parler de nous du tout
Burke: Oui, mais il le saura c’est une question de temps à moins que tu n’hésite pour je ne sais pour quelle autre raison
Christina: Tu n’as pas réfléchi
Burke: Comme refuser d’admettre l’existence de notre relation.
Christina: On est un couple
Burke: Parfait
Christina: Burke
Burke: J’ai dis parfait 

Alex: Dites moi pourquoi vous voulez pas de cette opération
Nicole: Je suis bien comme ça
Alex: C’est bien, c’est votre choix. 
Nicole :
Alors vous n’allez pas tout tenter pour me convaincre
Alex : Pour l’instant je vais étudier
Nicole : Truc nucléaire avec un nom bizarologique, ça explique votre retard, vous étudiez
Alex : Non
Nicole : Cette fille Izzie c’est votre petite amie
Alex : Non
Nicole : Vous voulez qu’elle devienne votre petite amie
Alex : Je suis coincée avec vous parce que  j’étais en retard pour la visite alors excusez moi j’suis occupé
Nicole : J’ai 18 ans vous savez
Alex : Quoi
Nicole : Je ne suis plus une enfant, j’ai 18 ans et je n’ai pas à rester avec vous je pourrais très bien rejoindre ma chambre
Alex : Allez-si
Nicole : Izzie à raison vous êtes nul
Alex: Je suis nul, bon d’accord je suis nul mais j’suis beau gosse pour un nul
Nicole: Et pourquoi vous ne l’avez pas embrassée ?
Alex: Je croyais que vous partiez 
Nicole : Si j’avais eu la chance d’embrasser la personne que j’aime j’aurais pas eu honte
Alex : Si j’avais la chance de me débarraser de la poche d’urine accroché à ma cheville j’aurai pas eu honte non plus et je laisserais pas ma mère prendre les décisions à ma place
Nicole : Je ne vous aime pas
Alex : Menteuse
Nicole : Crétin
Alex : Moulin à paroles
Nicole : Baby-sitter
Alex : 2 roues
Nicole :Vous êtes politiquement incorrect

Burke : Bon on dirai que Mme Griswold ce débrouille bien épongé, aspiration

 (Les internes sont dans la galerie pour l’opération de George et Burke avec d’autres internes) 

Interne 1 : La pauvre fille oh regarde le voilà (Les filles regardent Derek arrivé) 
Christina : Regardez ça  un cœur qui bat en partie interne et parfaitement expos c’est  vraiment magnifique
Burke : Alerte rouge
Izzie : Je crois qu’il vient de prendre feu
George : Son cœur est en feu
Burke : On doit sauver Mme Griswold  démarrer le protocole
George : Je m’en charge
Burke : Alerte rouge démarrez le protocole surchauffe dépêchez vous   O’Malley débranche les électrodes
George : Ca y est
Burke : Ecoutez moi que toutes personnes dont la présence n’est pas indispensable évacuent cette salle , on ferme l’O2
George : C’est fait
Burke : Bon on la balonne
George : D’accord, j’ai l’embu, je commence à la ballonner
Burke :Je crois contrôler son saignement, les constances sont stabilisées on a eu beaucoup de chance.

Les filles sont dans les escaliers

Meredith : Elle était en feu
Izzie : J’avais jamais vu un truc aussi dingue mais qu’est ce que c’était ?
Christina : C’était un accident très rare
Meredith: C’est vrai elle était en feu
Christina: Oui, tu as déjà dis ça
Meredith: Je sais mais elle était en feu
Izzie: George, ça va ?
George: Elle était en feu
Christina: Eh ça a du être violent est ce que ça va ?
Burke: J’vais bien O’Malley on y va
Christina:  C’est vrai, j’en ai ras le bol  
Bailey : Vous le renvoyez à domicile   et j’ai entendu dire qu’1 cœur avait pris feu
Christina: Je suis la meilleure interne que vous ayez et vous gâchez mes talents sur des patients qui vomissent et qui ont des abcès j’ai compris je l’ai même mérité mais s’il vous plait ne m’excluez pas de cette opération Dr j’ai droit à cette intervention , j’ai volé cette intervention
Bailey: De quoi est ce que vous parler Dr Yang
Christina: Vous m’avez puni…..vous ne savez pas de quoi je parle alors qui à bien pu me biper toute la journée, les infirmières ont été sur mon dos sans arrêt
Debbie: Un petit peu de respect et vous auriez pu vous épargniez une très longue journée Dr Yang ; allô ici Debbie
Bailey: Vous méprisez les infirmières c’est stupide
Christina: Je peux encore assister à l’opération 

Addison: Il veut que je vienne m’installer  ici Richard que je prenne tout ce que j’ai et que je vienne ici
Richard: Ne rester pas pour lui Addison pour moi, rester pour vous
Addison: Richard
Richard: Ici à Seattle vous aller pouvoir devenir célèbre avec votre réputation et l’argent que je mettrais à vous promouvoir le Seattle Grâce va devenir l’un de hôpitaux l’un des plus répute en néonatalité de tout l’ouest de Manhattan
Addison: Vous êtes sérieux
Richard:Je suis prêt à mettre énormément d’argent dans l’aventure

 (Derek veut s’approcher de Meredith mais Bailey l’en n’empêche) 

Bailey : Demi-tour éloignez vous
Derek : De quoi
Bailey : De mon interne
Derek: Pourquoi je…
Bailey: Oh si si vous alliez je vous en prie ne faites pas ça , vous n’avez pas le droit c’est terminer
Derek: Je veux simplement voir si elle va bien
Bailey: Non elle ne va pas bien, elle est comme une accidentée de la route tout le monde ralenti pour voir l’ampleur des dégâts mais elle fait du mieux qu’elle peut avec ce qui lui reste, je sais que vous êtes concerné mais c’est trop tard pour l’aider vous ne pouvez qu’aggraver les choses allez vous en laissez la se rétablir …..allez 

Nicole: C’est pas que je ne veux pas de cette opération, j’en ai envie vous savez je veux toutes ces choses mais si j’étais pas prête
Alex: Prête pour quoi ?
Nicole: Pour toutes ces choses, pour prendre soin de moi, pour être indépendante, pour le sexe, l’amour, j’ai jamais eu de petit ami on ne m’a pas embrasser encore, je suis la plus vieille étudiante de 1ère année sur cette planète à avoir embrasser personne
Alex :Non
Nicole: C’est mortifiant
Alex: Y a des ratés plus vieux que vous, croyez moi

NICOLE : Alex. Vous voulez bien m'embrasser ?


ALEX (riant): Quoi ?

NICOLE : Je sais que vous êtes médecin et moi une patiente, et que c'est

contre les règles. Je le dirais à personne.

(Alex regarde des deux côtés du couloir pour vérifier qu'il n'y a personne. Il se

penche alors que Nicole ferme les yeux d'anticipation.)


ALEX : Pour qu'un baiser soit bon, il faut qu'il signifie quelque chose. Il faut

qu'il vienne de quelqu'un qu'on ne peut pas se sortir de la tête. Et de cette

façon, au moment oû les lèvres se touchent, on le ressent partout. Un baiser

si torride et si fort qu'on voudrait jamais reprendre sa respiration. On ne doit

pas rater son premier baiser, Nicole. Croyez-moi, vous le regretteriez. Parce

que quand vous trouverez la bonne personne, ce premier baiser... ce sera

tout.

 
Burke :Son cœur à pris feu, bien sur il y aura une enquête mais vous devez savoir que ce n’est pas aussi rare qu’on pourrais le croire ; votre femme va aller bien, nous avons achevé l’opération et je suis persuadé qu’elle se remettra complètement.  

 (Le Mari gémit) 

George : Mr Griswold
Mari : (il rigole) c’est tout c’est ça  son Cœur à pris feu, au milieu de sa 5ème opération à Cœur ouvert et elle à survécue  ah, ah elle est une espèce de montre mythique, jamais elle ne mourra, c’est clair
Burke : Mr Griswold, je sais que le choc émotionnel est très fort pour vous si vous souhaitez attendre
Mari :  Quoi, non, non j’ai pas l’intention d’attendre pas une seule seconde’ tenez…..vous lui direz dites lui dites lui qu’elle survivra sans moi ah, ah 

Christina : On peut en mettre 2 de plus dans la galerie
Shane : Enlevez vos mains de mon ventre
Meredith : Qu’est ce qui se passé la dedans, tout le monde dehors
Le psy: On a déjà
Meredith: Dehors Mr Hermann est un patient, un patient chirurgical, qui est malade fatigue et embarrassé d’être regarder comme une bête curieuse, vous 2 s’est un pas un zoo dehors, dehors si vous avez envie de me pointé du doigt de chuchoter et de m’observer ne vous en priver surtout pas regarder Meredith elle est triste et pathétique elle à le cœur brisé peut-être qu’elle a pété les plombs oui peut-être que c’est vrai  mais laisser Mr Hermann tranquille , votre attitude est minable vous devriez avoir honte. 

 (Meredith sort de la chambre et s’adresse à Derek) et toi  là qu’est ce que tu regarde. 

George : Est ce que vous le dites à sa femme ou je le fais
Burke : (rigole) je veux te remercier de m’avoir si bien soutenu en chirurgie O’ Malley la situation était plutôt survolté au bloc et tu as été à la hauteur .
George :Merci Dr Burke
Burke : De rien
George : Eh je suis désolé pour tout à l’heure s’était maladroit de vous parler de vous  et de Christina, c’est vraiment euh enfin
Burke :Tu est toujours mon homme O’ Malley, tu est toujours mon homme.

Shane : J’ai toujours cru que je tiendrai la main en salle de travail
Meredith: Je viendrai vous voir quand l’intervention sera fini, d’accord
Tina: D’accord, je vais rester, là allez
Shane: Dr Grey laissez les pas l’exhiber d’accord le mettre dans un bocal ou le faire circuler vous comprenez
Meredith: Votre tératome
Shane:  Ouais ça me ferai tout drôle que mes entrailles soit exposer comme ça vous promettez
Meredith: C’est promit

 “Enfin de compte il y a certaines choses qu’on ne peut pas s’empêcher de discuter” 

Bailey : Tu veux vraiment être celle qui va se débarrasser de ça Grey
Meredith :  J’ai fais une promesse 

Christina : Je suis très inquiète pour ma carrière, je suis très inquiète pour ma réputation, je ne serai pas Meredith Grey je me suis bouger pour être ici et personne ne va me faire des fleurs
Burke: Ca n’a rien a voir avec te faire des fleurs et ça tu le sais
 Christina: Tout le monde le saura
Burke: C’est ce que je veux
Christina: Je ne veux pas le dire au chef, d’accord, c’est clair, je refuse 

« Les choses que l’on ne veut pas entendre et des choses que l’on dit parce qu’on ne peut plus garder le silence »
 
Nicole : Je veux cette opération
Mère : Elle n’a pas réfléchi à la situatiion
Père : Elle a réfléchi
Nicole : Je veux cette opération, tout les  2vous parlez vous parlez mais vous vous rendez-compte que vous ne m’avez jamais demandeé mon avis, j’en suisen partie responsable je vous ai laisser faire mais maintenant je ne veux plus tricher je ne veux pas continuer à me taire et vous laiser tout contrôler parce que je suis prete à regler les choses moi-même. 

« Et les choses qui vont plus loin que nos paroles ce sont nos actes » 

Richard : J’apprécie votre franchise Preston
Burke : Je suis prêt au même discours que Shepherd je ne veux de régime de faveur
Richard : Et vous n’en aurez pas , vous n’êtes pas marié, vous ne cacher rien, vous êtes venu me parler, vous tenez à votre liaison à ce que vous vivez ensemble, je comprend ça Preston et c’est important.

 « Il y a des choses qu’on ne dit pas parce ce qu’on a pas le choix » 

Addison : (chez le conseiller) j’ai beaucoup réfléchi à la situation et j’ai décider de m’installer à Seattle
Derek : Et Meredith ne sera plus un problème, elle est sortie de ma vie, c’est une affaire régler
Le conseiller : Je dois reconnaître que vous avez fait de remarquable progrès je vous facilité tout les 2, vous avez fait une avancée exceptionnelle
Addison : C’est de ça que le mariage est fait et de compromis, non
Derek : Oui c’est fait pour prendre et donner. 

« Et des choses que l’on garde pour soi » 

Joe : Elle vous a engueulé
Izzie : Ouais, mais on l’avait mérité cette  fois on a vendu pour 425 dollars de billets pour l’intervention
Christina : Ouais
Izzie : T’en a vendu plus
Christina: O h ouais
Izzie: Elle est incroyable
Meredith: Salut Joe
Joe: Salut
Meredith: Vous n’avez pas d’autres sujets de conversation que mon histoire
Izzie & Christina & George : Non

 «  Et assez rarement mais de temps à autre »

 Izzie : Quoi….quoi (à Alex arrivant dans le bar)

 «  Les choses parlent d’elles-mêmes »  

Alex embrassa Izzie 

Alex : Bonne nuit
Izzie : Ouh

 Christina : Ouah
Izzie : Ca alors 
« Ils rigolent tous »


(fait par Marie82)

[EXT. VARIOUS SHOTS OF SEATTLE]

[INT. MEREDITH’S TOWN HOUSE]

(Opens with Meredith lying in bed)


MEREDITH VOICE OVER (MVO): Communication. It’s the first thing we really learn in life.

(Cut to Meredith walking out the door of her house. Cut to Meredith driving down the highway to work. Cut to Staff Locker Room. A bunch of interns are gathered dressing and talking about Meredith)

INTERN #1: She didn’t even know he was married. I mean his wife just shows up and he dumps her. I heard she flipped out.

INTERN #2: What’d she expect? She got what she deserved. Dating an attending!

INTERN #1: Dating Mc Dreamy. Have you seen his hair? No guy is that perfect.

INTERN #3: I think it’s kinda sad. She has to work here. Him. Them. Everyone knows.

(Camera pans across to the other side of the lockers where Meredith is listening to them despondently)

MVO: Funny thing is once we grow up, learn our words and really start talking; the harder it becomes to know what to say or how to ask for what we really need.

(Cut to a therapy session where Addison & Derek are receiving marriage counseling)

THERAPIST: What do you ah need to make this marriage work?

DR. SHEPARD: I need her to move to Seattle.

ADDISON: That’s just ah …

THERAPIST (interrupts): Addison, what do you need?

ADDISON: I need him to stop talking to Meredith.

DR. SHEPARD: Ah uh I work with her!

ADDISON: You want me to pick up my entire practice and move here, fine! I want you to give up your girlfriend.

DR. SHEPARD: I did give up my girlfriend. Okay you wanted me to take you back, I took you back here in Seattle.

ADDISON: See once again it’s all about what he wants.

DR. SHEPARD: Okay she’s not listening to me. I’m not gonna move back to Manhattan. I’m not the same person you’re used to.

ADDISON (interrupts): I know you’re a flannel wearing, wood chopping fisherman. I get it!

DR. SHEPARD: Oh that’s just great. I’m not gonna talk to her anymore if she’s gonna behave like this.

(A timer bings)

ADDISON: Fine!

THERAPIST: Sorry guys. Times up. Good progress.

(They both look at him disbelievingly)

(Cut to George, Cristina & Izzie waiting at a nurse’s station for Bailey for rounds)


GEORGE: Well we have to do something. Meredith’s become like an exhibit. (Cristina groans) Like the … (to Izzie) hey. Like a zoo animal, like that rare panda that everyone stares at.

IZZIE: Please don’t say that to her face. I think that panda died alone.

(Cristina chuckles)

GEORGE: This just could just as easily be you, if people knew about you and (he mouths silently) Burke.

CRISTINA: You take that back.

GEORGE: No. I’m just saying we should do something to cheer her up.

IZZIE: Don’t worry about it.

CRISTINA: It’s under control.

GEORGE: Wait, what do you guys have going on?

CRISTINA & IZZIE: Nothing.

GEORGE: What?

(Bailey & Meredith come up together to the nurse’s station)

DR. BAILEY: Where’s Karev?

IZZIE: Probably off somewhere, not kissing somebody.

DR. BAILEY: Let’s go O’Malley.

(They start walking off. Cristina, Izzie & Meredith follow a few feet behind them. Meredith has a funny look on her face)

CRISTINA: Ah hmm. Hey so um after rounds we have something to show you.

IZZIE (looking at Meredith closely): Mer? Meredith can you hear us?

CRISTINA: She’s not deaf.

IZZIE: Well she looks weird.

CRISTINA: Well what did you expect? Derek didn’t pick her, she’s gone mental.

IZZIE: Meredith have you gone mental?

MEREDITH: I have not gone mental.

CRISTINA: See, okay she’s fine. (excited) We have something to show you. So whatever you do, do not get assigned to a surgery this morning.

(They walk into an elevator, except for Meredith who sees Derek & Addison walk out of the elevator next to theirs. Meredith stares at them. A group of guys point and look at Meredith. Cristina comes out & takes Meredith into the elevator)

CRISTINA (to the guys): Yeah? Mind your own business.

(Cut to a patient’s room. An elderly woman named Kimberley Griswold is lying on a hospital bed. Her husband is rushing around doing little things for her. Cristina, George, Izzie, Bailey & Burke are there)

CRISTINA: Mrs. Ah Kimberley Griswold. History of heart disease and multiple surgeries. In for a beating heart quadruple CABG.

(Alex walks in late)

IZZIE: You’re late.

DR. BURKE: Yes Karev, nice of you to join us. (He gives Alex a look and then returns to the chart) Why keep the heart beating Dr. Yang?

CRISTINA (looks at Izzie and then back at Burke): I don’t know.

DR. BAILEY: What?

CRISTINA (very forced sounding): I have no idea.

(Bailey looks peeved and looks at Izzie)

IZZIE: Oh I don’t know either. Just don’t.

MEREDITH: Because of the … (Izzie elbows her and gives her a look) … ow…

DR. BURKE: Anyone else?

ALEX: Stress reduction because of the previous surgeries …

DR. BURKE (interrupts): O’Malley.

ALEX: I know, I know the answer.

DR. BURKE: I’m asking O’Malley.

GEORGE: Scar tissue is too deep. Heart’s too weak to start up again so you only immobilize the portion you’re working on and you leave the rest of the heart on its own.

(He gives a bewildered look to the girls. Alex leaves the room)

DR. BURKE: Welcome to the case.

GEORGE: Thank you.

IZZIE (whispers to the 2 girls): Okay move.

MRS. GRISWOLD: What is that?

MR. GRISWOLD: PJs.

(Cut to outside of the hospital room in the hallway. Alex speaks to Bailey. Meredith, Izzie & Cristina huddle off to the side, whispering quietly)

ALEX: That isn’t fair and you know it. He’s punishing me for the elevator.

DR. BAILEY (angry): He’s punishing you because you were late for rounds. You wanna tell me why you were late? (Alex is silent) Dr. Shepard needs somebody on his nerve case today. Go.

(Alex walks off. Bailey turns around annoyed to face the 3 girls)

DR. BAILEY: And you three! Brush up on how to not embarrass me in front of the attendings or I’ll see to it that your hearts stop beating. We clear?

(They murmur their apologies and scurry off. Bailey looks amazed at their behaviour)

(Cut to Cristina, Meredith & Izzie walking down a stair way)


MEREDITH: What is going on?

IZZIE: We found a case.

MEREDITH: You stole a case.

CRISTINA: Borrowed from psych. Okay the prelims on this thing is totally unprecedent.

IZZIE (smiling): And we found it.

MEREDITH: Stole it.

CRISTINA: Found. Stole. Hijacked. Whatever. Okay, Meredith behind this door is the coolest medical mystery I’ve ever seen.

(They walk into a new hallway and to outside a patient’s room)

CRISTINA: Now you can either walk away guilt free …

MEREDITH: Mmm Hmm.

CRISTINA: … or walk through this door, risk your place in the program which could possibly lead to spending the rest of your life serving fries and medical helping. (Meredith gives her a look. Izzie looks excited) So are you in?

MEREDITH: Hell yeah.

(Izzie knocks on the door and they enter)

CRISTINA: Mr. Herman.

(The patient is hidden from view by a curtain)

SHANE: Oh no please call me Shane. (He is sitting on the bed edging his way across slowly with his back to the girls) I gotta hit the can, again! (Cristina shuts the door behind them) Seems like I gotta go every 30 seconds these days.

MEREDITH (whispers): It’s just a guy.

CRISTINA: Wait for it.

IZZIE: Wait.

SHANE: I sure am glad to be off that psych floor.

MEREDITH: What’s so special?

CRISTINA (mutters): Wait for it.

(Shane has a hard time standing up. Meredith looks at him confused. He starts walking towards them to the bathroom)

SHANE: I’m not nuts. I’m just pregnant.

(Camera pans down to show Shane’s very swollen, pregnant like stomach. Meredith looks stunned. Cristina & Izzie giving her knowing looks)

[EXT. OUTSIDE SHOT OF SGH DURING THE DAY]

[INT. SGH, SHANE’S HOSPITAL ROOM]

(Cut to Meredith, Izzie & Cristina helping Shane into his hospital bed)


SHANE: I’m fine and then last month, huge belly. My doctor just kept telling me I was gaining weight with my wife. She’s due on the 30th. It’s her first.

(Izzie & Cristina start checking out his stomach. Prodding it and putting a stethoscope to it)

MEREDITH: Congratulations.

CRISTINA: The admitting intern shipped him off to Psych. Barely did a physical. (to Izzie) Feel that.

IZZIE: It’s not fluid. There’s something in there.

SHANE: Yeah no joke there’s something in there. I’ve been able to feel it getting bigger and bigger, growing in my … you know … my womb. (The girls share looks) Yeah I know I sound crazy. I do … but I can prove it.

(Debbie a middle aged nurse comes into the room)

DEBBIE: This room is supposed to be unoccupied. Whose patient is this?

CRISTINA & IZZIE (point at each other): Hers.

(Shane looks confused)

DEBBIE: Who transferred him? I don’t have any paperwork, any transfer documents.

CRISTINA (dismissive): Give me a break. We shuffle rooms all the time. You know if ah we need a bed pan changed, um we’ll let you know.

(She grabs a curtain and closes to conceal Shane)

DEBBIE: Okay doctor you do that.

(Debbie leaves)

MEREDITH: Okay where’s his chart? (Cristina & Izzie look at each other) Don’t tell me you don’t have his chart. You steal a patient and you don’t take the chart.

CRISTINA (to Izzie): That was your job.

IZZIE: Yeah I was on lookout.

(Cut to Psych office. An Indian psych intern, Raj is sitting there looking through some files. Meredith comes to the window and knocks on it. He looks confused and opens the window for Meredith)

MEREDITH: How you doing? You good?

(He looks thoroughly confused. Behind him at the same time at the doorway, Izzie & Cristina attempt to steal Shane’s patient chart)

MEREDITH: You look good. Come on we’re friends.

RAJ: What’s my name?

(Meredith looks to his name badge, but he covers it quickly with his hand)

MEREDITH: Um. Alright. So I don’t know your name.

(He turns around suspiciously but Izzie & Cristina duck out of view)

MEREDITH: It’s not like we can’t talk. (He turns back to face Meredith) You don’t have to be a surgeon for me to talk to you, you know.

RAJ (sarcastic): Really?

MEREDITH: Really.

RAJ: Cause I thought you only talk to attendings.

(Cristina grabs the chart & runs out. Raj closes the window in front of Meredith’s face)

(Cut to patient room where a young asian girl named Nicole is sitting in a wheelchair. Her parents are with her. Dr. Shepard & Alex are in the room as well)


DR. SHEPARD: Now Nicole you’re have problems with spasticity?

NICOLE: Mom?

MRS. VERMA: She’s says the spasms make her legs dance.

MR. VERMA: We just want to make things a little easier for her. She starts college this fall.

(Nicole smiles shyly at Alex who smiles back)

DR. SHEPARD: Ah.

MRS. VERMA: Seattle Community. Right down the street from us.

MR. VERMA: Not that she wouldn’t have her pick of schools out of state.

MRS. VERMA: But she’s not ready for that yet.

ALEX (winking at Nicole): Why, not because she’s in a wheelchair?

DR. SHEPARD: Has Dr. Osfold named something called a cystoplasty? No? It’s an operation to enlarge Nicole’s bladder. It creates an opening called a stoma. It’s improved the quality of life in a lot of my paralysis patients.

MR. VERMA: We toyed with the idea a few years ago.

MRS. VERMA: It’s not for us.

MR. VERMA: Maybe we should re-visit it.

MRS. VERMA: Re-visit an invasive risky procedure that’s got a 20 percent failure rate? I don’t think so.

DR. SHEPARD: Nicole, it’s something worth considering. It means you wouldn’t have to wear a catheter all the time. Not to mention the medical benefits, it ah would improve your quality of life. You know? You’d be like girls your own age. You’d be in control of your own bladder, no messy bags. You’d have a more normal sex life.

(Nicole looks down shyly at this. Her mother looks extremely uncomfortable by the idea)

DR. SHEPARD: You know when that becomes an issue of course.

MRS. VERMA (to Nicole): We’re here for the pain procedure. That’s it.

(Cut to Dr. Shepard & Alex outside in the hallway)

ALEX: That girl and her mom share the same brain. She’s not getting that surgery.

DR. SHEPARD: I want you to take Nicole with you, everywhere you go today. Take her to labs, to coffee, take her anywhere. Just get her away from her parents.

ALEX: You want me to baby-sit the wheelchair chick?

DR. SHEPARD: Nicole. She thinks you’re cute. She’s a teenager, which means she might even listen to you.

ALEX (accusingly): You want me to convince her to get that surgery.

DR. SHEPARD: I want you to convince her to make the decision for herself.

ALEX: And how am I supposed to do that?

DR. SHEPARD: Dr. Karev, you’re creative. You’ll think of something. Thank you.

(Dr. Shepard walks off)

(Cut to Mrs. Griswold’s room. Dr. Burke is doing a physical exam on her. George is there as well. Mr. Griswold is running around the room doing stuff for his wife)


DR. BURKE: This will be an extensive operation, even for an open heart veteran like yourself.

MRS. GRISWOLD: My room was bigger last time. It was brighter. More sun. (to her husband) Alan this water is warm, I need more ice. (Mr. Griswold hurries to grab more ice)

DR. BURKE: I’m sending you in for a nuclear scan. Then we’ll get you into the O.R. this afternoon. You do understand all of the risks?

MRS. GRISWOLD: I’ve been through it too many times to not understand the risks. (to her husband in demanding voice) Get the blinds. Open the blinds. This room is depressing.

(Mr. Griswold rushes to open the blinds)

DR. BURKE: I’ll check back a little later.

(Mr. Griswold opens the blinds, but his wife makes a face indicating it’s too bright so he tries to adjust it. Dr. Burke & George start heading out of the room)

DR. BURKE: Take her for a volume scan. Pick up her x-rays on the way.

GEORGE: Dr. Burke, thank you for choosing me to assist you today.

DR. BURKE: You’re my guy, O’Malley.

GEORGE: You I’m, I am? I mean … yeah.

MRS. GRISWOLD (to her husband): Hand me the tissues. … No, no, no wait. Hospital have germs, get my hand sanitizer out of my case.

(Dr. Burke & George walk out of the room)

GEORGE: Why would you be with someone who makes you that unhappy?

DR. BURKE: Excuse me?

GEORGE: I mean like, well like you’re happy with Cristina. I mean, she’s happy. Well she’s happier. You know, Cristina happy which is not normal people’s happy but ... (Dr. Burke just stares at him. George gets a little uncomfortable) You know happy since you guys started ah … (George realizes he should just stop talking) Scans I’m on it. I’m your guy.

(Dr. Burke walks off)

GEORGE: And I’m an idiot.

(Cut to Cristina, Meredith & Izzie coming out of an elevator looking over Shane’s chart excitedly. They run into Dr. Shepard without noticing)

DR. SHEPARD: Hi. Hello. Hi. Meredith, maybe we could you know ah talk?

(Meredith just stares at him silent)

CRISTINA & IZZIE (shaking their heads): No.

(They pull Meredith away)

DR. SHEPARD: Okay.

(Cut to Alex pushing Nicole in her wheelchair coming out of an elevator into a hallway)

ALEX: Beep beep.

NICOLE: What you do to get stuck with me?

ALEX: Nothing.

NICOLE: Come on, I know you’re not just wheeling me around for kicks.

ALEX: No. I was late for rounds.

NICOLE: Why?

ALEX: Ah because I had things to do. (He sees Izzie, Meredith & Cristina walking down a hallway through some double doors) Hey Izzie!

(They continue walking. He chases after her still pushing Nicole)

ALEX (calls out): Izzie! … Hey dollface!

(Izzie gestures for the others to continue. She turns around to face Alex)

ALEX: Oh I was gonna ask you a favor since you know maybe you’re better with people than I am …

IZZIE (interrupts, voice cold): No.

(She turns to walk away)

ALEX: But you haven’t even heard what …

(She turns back)

IZZIE (interrupts angry): No! No. You’re like a broken record. God. You’re only ever nice or friendly or anything when it’s convenient for you. So no to your favor. No to you. No.

(She starts walking off again)

ALEX: What’s up with you?

(She turns around again really pissed)

IZZIE (really angry): I put on a dress! I did my hair! I had one night off in 2 weeks and I used it on you. And what do I get? Nothing. No respect. No apology. You couldn’t even be bothered to … kiss me goodnight. You know what you’re a coward and you’re just as shallow as you seem. So I am done trying to be your friend or whatever. I’m over it.

(She walks off down the hallway through some double doors. Alex looks stunned)

NICOLE: She’s really mad at you.

(Cut to Shane’s room. His pregnant wife is sitting on his bed. Cristina is talking to her. Shane is in the bathroom, Meredith is outside waiting for him)

MEREDITH: The urine sample is last thing we need Mr. Herman.

(Izzie walks into the room as well)

CRISTINA: Ah, meet Shane’s wife, Tina.

IZZIE: Hey.

CRISTINA: She’s also pregnant.

(Shane comes out the bathroom with a jar of urine)

MEREDITH: And can you tell us what precipitated the psychotic episode that got you admitted to the hospital.

SHANE: It wasn’t an episode, okay? And I’m not psychotic. I am pregnant! I mean wouldn’t, wouldn’t you freak out if you were me? (to his wife) Honey did you bring it?

TINA: Yeah, yeah.

SHANE: Oh good. (He starts rummaging around through a brown paper bag) I can prove to everyone I’m not crazy.

(Raj the psych intern walks in)

RAJ: That is my patient!

IZZIE: Uh oh.

CRISITNA: Yeah well he’s ours now. And if you want to fight me for it, I’ll guarantee you I’ll win.

(Shane has a stick and dips it into the urine jar. Bailey has entered the room at this point)

DR. BAILEY: Now, what is going on in here?

CRISTINA: Dr. Bailey, (to Shane) just a moment please. (to Bailey) Look at his abdomen.

(Raj rushes over to them)

RAJ: It’s a male hysterical pregnancy. It’s a psych case. (He slaps Shane’s stomach) And it’s mine!

SHANE: It’s not hysterical! I am pregnant.

(Izzie is distracted by the pregnancy test stick Shane used)

RAJ: See? Psych!

CRISTINA: No his belly is distended. There’s no signs of ascites and I clearly feel a mass with deep palpation. Surgical.

IZZIE (softly): Guys.

SHANE (sees the stick): Told you I could prove it.

RAJ: Psych.

CRISTINA: Surgical.

DR. BAILEY: Eh, come on now. You’re doctors. Act like it.

(Izzie picks up the pregnancy stick)

IZZIE: Guys.

RAJ: Psych!

CRISTINA: Surgical!

RAJ: Psych!

CRISTINA: Surgical!

RAJ: Psych!

CRISTINA: Surgical!

IZZIE (loudly): Guys! (They all look at her) Shane took a pregnancy test and it’s positive.

(Cristina glaring at Raj, hands Shane’s chart to Bailey)

DR. BAILEY: He’s definitely a surgical patient now.

(Cristina & Izzie exchange satisfied looks. Raj looks disappointed)

(Cut to about a dozen people in Shane’s room now. There’s a photographer taking photos and Addison is doing an ultrasound)


DR. BAILEY (softly to Izzie & Cristina): Do not think for a moment I condone stealing patients. That said … way to go.

SHANE: The first pregnancy test I took was a joke to make Tina laugh.

TINA: We didn’t think it would lead to … you know, this.

ADDISON: Mr. Herman I can assure you, you are in no way pregnant.

SHANE: Wooh. It’s a relief to hear it, you know officially. (Addison leaves the room) But hey, why was that stick blue?

DR. BAILEY: Well that’s what we’re gonna find out. Uh, Stevens do a shot gun work up, including tumor markers. And get CT to make some room for us in line.

SHANE (weirded out by the camera): What’s this for again?

(Someone’s beeper goes off)

IZZIE: Ah medical journals, monthly case reports.

CRISTINA: Annual banquet highlight reels.

(They both pose for a picture with Shane. A beeper goes off again)

DR. BAILEY: Ah hey! Whose pager is that?

CRISTINA: Um, um, mine. But I found him, so can someone else …

DR. BAILEY (interrupts): What do you … no! We don’t ignore pages Yang.

(She makes a gesture for Cristina to leave. Cristina leaves the room. Shane is looking uncomfortable at the attention. Dr. Bailey makes her way to Shane’s bedside with a measuring tape)

DR. BAILEY: Excuse me. (She measures Shane’s stomach) Here. Just need to get to the top.

MEREDITH: We’ll be finished soon right, Dr. Bailey?

(Dr. Bailey doesn’t appear to hear her as she too is also half posing for the photographer)

(Cut to Cristina at a Nurse’s desk. Debbie hands her a pile of patient charts)


DEBBIE: Patient in 42 43 needs a rectal. Then I’ve got 2 infected wounds, a folia grown abscess, 4 debridements and ah … case of explosive diarrhea.

CRISTINA: You’re kidding me right?

DEBBIE: I’m not known for my humor.

CRISTINA: Ah uh why did you page me? … ah none of these are my patients.

DEBBIE: You’re Bailey’s intern right? Then these are you’re patients. (A phone rings at the desk and Debbie answers) Debbie here.

(Cut to Dr. Shepard walking up some stairs in the hospital with Nicole’s parents)

DR. SHEPARD: A portion of the intestine is used to enlarge the bladder. Then we construct a pathway for a whole new belly button. It’s a very tiny hole that’s virtually invisible. She can wear a bikini and no one would ever know.

MRS. VERMA: Why would she need a bikini? She doesn’t know how to swim.

DR. SHEPARD: She could to the beach. Lie in the sun. Hang out with her friends.

MR. VERMA: Oh my god, she’s so self conscious now.

DR. SHEPARD: Right, exactly.

MR. VERMA (to his wife): Nicole could have friends her own age Elaine.

MRS. VERMA (to Dr. Shepard): When did you say Nicole would be back?

DR. SHEPARD: After her labs. Now just think about her future. Nicole could be independent. She could go to college anywhere. She could have a job, have her own apartment. Date. Get married.

MRS. VERMA: These labs are taking a long time.

MR. VERMA: She can spend more than 20 minutes away from us Elaine.

MRS. VERMA: I’m asking about my only child.

MR. VERMA: She’s not a child anymore.

MRS. VERMA: She’s my child. She’ll always be my child.

(Cut to George wheeling Mrs. Griswold in a wheelchair down a hospital hallway to get her nuclear scan. Mr. Griswold is walking with them)

MRS. GRISWOLD: Alan!

MR. GRISWOLD: Yes?

MRS. GRISWOLD: Watch your step, you’re hitting my chair.

MR. GRISWOLD: I’m sorry.

MRS. GRISWOLD: And hold onto my bag.

MR. GRISWOLD: I’ve got it.

MRS. GRISWOLD: And don’t rummage through it.

MR. GRISWOLD: I won’t.

(George hands Mrs. Griswold over to a tech at the scan room who takes Mrs. Griswold into the room. George & Mr. Griswold remain outside)

MR. GRISWOLD: Please and thank yous were never her strong suit.

GEORGE: You’re a very patient person.

MR. GRISWOLD: Years of practice. (The strap of Mrs. Griswold bag comes undone) Woops.

(George takes the bag off him and starts putting the strap back in its place)

MR. GRISWOLD: I just try to keep her calm. You know they didn’t think they she was gonna survive the 1st surgery, let alone 3 more. Here it is 10 years later, she’s still here. Yeah it’s a miracle that she’s still alive. That’s what everyone says.

GEORGE: What do you say?

MR. GRISWOLD: Uh, it’s right there in the vows. Sickness and in health, right? (George nods and hands Mr. Griswold the bag back fixed) Thanks.

(Cut to Meredith, Cristina & Izzie eating lunch in the outdoor hospital cafeteria. Meredith is reading a magazine. George comes down and sits at their table with his food)

GEORGE (annoyed): Pregnant guy? You had a pregnant guy and didn’t tell me?

IZZIE: Well we can get you floor space in the O.R for 50 bucks.


(Cristina chuckles)

MEREDITH (serious): You’re selling tickets and we don’t even know what’s wrong with him.

CRISTINA: Whatever he’s got inside has got to come out. We’re just brokering a few deals.

IZZIE: Sort of like backstage passes. Want in on the cash?

MEREDITH (shakes her head): No.

GEORGE: I didn’t need a pregnant guy! I was Burke’s new go to guy. (speaks to Cristina) But that’s over thanks to you. He didn’t know that I knew about you two.

CRISTINA: Stop talking.

IZZIE (smiles and then looks up at something): What on earth?

(Alex wheels Nicole to their table with both their lunches. The rest of them look at him questioningly)

NICOLE: Hi … I’m Alex’s charity case.

CRISTINA: Huh, I like her already.

GEORGE: Are you volunteering?

ALEX: Don’t ask.

IZZIE: Why? It’s not like we can read your mind. It’s not like we have any idea what’s going on in your tiny, tiny, tiny little brain.

CRISTINA: She has a point. (her pager goes off. frustrated) I am hungry!

(She gets up and leaves)

NICOLE: So this is cool. A real live lunchtime. In a real cafeteria with trays and friends.

IZZIE: We’re not his friends.

GEORGE: Don’t they have a cafeteria at your school?

NICOLE: I’m home schooled by my parents.

ALEX: That explains a lot.

NICOLE: So are you guys are the cool kids around here or something?

MEREDITH: What would make you think that?

NICOLE: It seems like everyone is talking about you.

(Meredith looks at up at this from her magazine and sure enough people sitting at various tables are looking over and talking pointedly about Meredith. Meredith goes back to her magazine)

(Cut to CT imaging, where Shane is about to get his CT scan. Meredith & Izzie are there)


CT TECH: The guys and I were taking bets on who would get to scan this dude. (She gestures to a pocket full of money) Beers are on me tonight. Next up the wager on what this thing is.

MEREDITH: You’re taking bets?

CT TECH: On what’s inside his belly. You want in? 10 bucks.

IZZIE: Well we know its not fat, fluid or fetus, so …

(They peer close at the scanned images coming up on the screen)

CT TECH: Geeze.

MEREDITH: Are those teeth?

IZZIE (smiling): Cristina is gonna be so mad she missed this.

(Cut to Cristina walking down a hallway to a patient’s room in which the male nurse Tyler has just walked out of)

TYLER: I was told to page you and only you if something like this came up.

CRISTINA: Who told you? Bailey? (You can hear the patient vomiting from outside) No.

TYLER: Oh yes. And all I can say is you must’ve made one serious faux paux.

(He hands her a tub)

CRISTINA: I hate vomit.

TYLER (hands her cloth to cover her mouth): You’re gonna need this.

(He walks off. Cristina looks to the side and make’s eye contact with Dr. Bailey who can only raise her eyebrows back at Cristina which can almost be interpreted as you deserve it. You can hear the patient vomit again)

(Cut to Cristina walking up to Burke who is standing in front of the O.R. board. Their conversation is conducted in hushed tones)


CRISTINA: Bailey knows.

DR. BURKE: Knows what?

CRISTINA (she stresses the 2nd word): She knows.

DR. BURKE: Well O’Malley knows, why not Bailey?

CRISTINA: So you didn’t tell her?

DR. BURKE: Why would I do that?

CRISTINA: This is bad.

DR. BURKE: We have to manage the damage ourselves before this thing spins to far out of control. And that means coming clean to the chief.

CRISTINA: What?

DR. BURKE: If we come out into the open, then no one has anything to say.

CRISTINA: No, no, no way. No way.

DR. BURKE: That’s the only way.

CRISTINA: No.

(Richard has walked up the hallway and is standing right behind them now)

RICHARD: Good morning.

DR. BUKRE: Morning chief.

CRISTINA: Ah thank you Dr. Burke. (she walks off)

DR. BURKE: You’re welcome. (to Richard) Great board Chief.

(Burke leaves as well. Richard is left standing confused)

(Cut to Mrs. Griswold’s room where she is lying in bed again. Mr. Griswold is sitting on the bed opposite to her. George is taking her blood pressure)


MRS. GRISWOLD (to her husband condescending): Could you make sure that they get the breathing tube out of my throat right after surgery this time? (to George) Are you trying to cut off my circulation?

MR. GRISWOLD: He’s just doing his job.

MRS. GRISWOLD: What did you say?

MR. GRISWOLD: I said he’s just doing his job.

MRS. GRISWOLD: Well I don’t really care whose job he’s doing, he’s squeezing my arm off. Are you just gonna sit there?

MR. GRISWOLD (takes a deep breath): Shut up Kim. (she looks at him questioningly) Just shut up huh?

GEORGE (tries to interrupt): Hey.

MR. GRISWOLD: You complain to me, about me …

(Mrs. Griswold’s heart monitor starts beeping faster)

GEORGE (tries again): Maybe …

MR. GRISWOLD (gets louder): Around me. All day! Everyday! A little silence would be nice. A few measly minutes of quiet.

GEORGE: Mr. Griswold!

MR. GRISWOLD (yells): Can’t you just for once in your life just shut up?

(Mrs. Griswold has trouble breathing and heart monitor beeps rapidly. George rushes to her)

(Cut to Dr. Burke entering Mrs. Griswold’s room where there a now a few nurses there as well)


DR. BURKE: What do we got?

GEORGE: She had a LaVeen sign. EKG shows ST elevations and inferior rates.

DR. BURKE: She’s having a heart attack. Give her 4mg of morphine. Run nitro. 10 mics per minute. Lets do this fast so we can get her into surgery people.

MR. GRISWOLD (sighs): I did this. … I did this to her.

(Cut to Shane’s room where Izzie, Dr. Bailey & Richard are looking at Shane’s CT scans. Meredith is at Shane’s bedside. There are some other doctors and nurses in their taking pics with their mobile phones or cameras and pointing and looking)

DR. BAILEY: A mesenteric teratoma chief.

IZZIE: In an adult male!

RICHARD: Is this possible?

DR. BAILEY: It is now. Large bi-lobe cystic lesion.

IZZIE: With a solid calcified structure.

RICHARD: A deformed mandible.

(Richard walks up to Shane fascinated and checks out his stomach)

DR. BAILEY: Labs show elevated HCG levels that explains the false positive on the pregnancy test.

IZZIE: Which also means …

RICHARD: … probably malignant.

MEREDITH (to Shane): You okay? You look a little green. (Shane sighs) I think he needs some air Chief.

RICHARD: Deep breaths Mr. Herman.

SHANE (to Meredith): It’s just that most of this medical speak goes right over my head.

IZZIE: You have what’s called a teratoma. And it’s really very rare in adults.

MEREDITH: Which is why you’re so popular. It’s just a mass of cells that’s probably been there your whole life only now ….

IZZIE: … now it’s growing.

SHANE: Yeah growing jawbones and toe nails and ah clumps of hair. Yeah I’ve been listening.

TINA (a little upset): It’s just that nobody’s been talking to us.

MEREDITH: Just about you. I know what that’s like.

(Cristina comes rushing into the room)

CRISTINA: Uh what, what did I miss?

IZZIE: Ew, is that … is that rectal jelly on your scrubs?

(Cristina looks at her scrubs but then her pager goes off. Cristina half groans and leaves the room again. Meredith makes her way over to Dr. Bailey away from Shane’s bedside)

MEREDITH: Dr. Bailey, all the attention. All the people, they’re making them panic.

(Cut to Addison & Derek standing on the rooftop of some building in Seattle)

DR. SHEPARD: You know when you said you found a lunch spot with a view I knew I should’ve taken you literally.

ADDISON: I found it in my best of Seattle guide. It’s hardly brown baggie and top of the Empire State building but … they do have these cute little viewfinders.

DR. SHEPARD: You always find something to complain about.

ADDISON: Okay is there anything that you like about me anymore? Because if there is I really need to know now.

DR. SHEPARD: Well I like that you like cute little viewfinders in every city you live in.

ADDISON: I don’t live here yet. (There’s silence for a bit) Are you gonna stop talking to Meredith?

DR. SHEPARD: I will.

ADDISON: When? … Today, tomorrow, next week?

DR. SHEPARD: Maybe I’m not ready yet.

ADDISON: Are you ever gonna be ready Derek?

DR. SHEPARD: What if I say no?

ADDISON: Then I’m not moving here.

DR. SHEPARD: I guess we’re at an impasse then.

(Cut to Cristina walking up the stairs outside the O.R board, Burke is walking on the floor with O.R. board and calls out to her)

DR. BURKE: Dr. Yang. We never finished our conversation.

CRISTINA: Yes we did. We decided we’re not gonna tell you know who about us.

DR. BURKE: We decided? If you’re worried about your career, your reputation, they’re in much more danger if he hears about us through the grapevine.

(Cristina comes back down the stairs to meet Burke)

CRISTINA: He doesn’t have to hear about us at all.

DR. BURKE: Only he will. It’s just a matter of time. Unless you’re hesitating because of some, some different reason.

CRISTINA: You are not thinking this through.

DR. BURKE: Like not wanting to admit to this relationship at all.

CRISTINA: We are a couple.

DR. BURKE: Fine.

(He walks off upset)

CRISTINA: Burke.

DR. BURKE: I said fine.

(He continues walking)

(Cut to Alex wheeling Nicole to the abandoned hallway hangout)

ALEX: So what’s up with you not wanting to get this procedure?

NICOLE: I’m fine the way I am.

ALEX: Good point. Your choice.

(He pushes her wheelchair away from him and goes to a cabinet and pulls out some medical texts. He sits on a hospital bed and starts reading)

NICOLE: So you’re not gonna try and talk me into it?

ALEX: Right now I’m gonna study.

NICOLE: Nuclear something fancy nameology. Is that why you were late? You were studying?

ALEX: No.

NICOLE: Is that girl Izzie your girlfriend?

ALEX: No.

NICOLE: Do you want her to be your girlfriend?

ALEX: Look I got stuck with you because I was late for rounds so if you don’t mind kid, kinda busy.

NICOLE: I’m 18 you know.

ALEX: What?

NICOLE: I’m not a kid. I’m 18. And … and I don’t have to stay down here with you. I could go back to my room.

ALEX: So go.

NICOLE: Izzie’s right. You’re an ass.

ALEX: And I’m not an ass. Yeah okay I am an ass. But I’m a cute ass, right?

NICOLE (huffs): How come you didn’t kiss her?

ALEX: I thought you were leaving.

NICOLE: If I had a chance to kiss someone I liked, I wouldn’t hesitate.

ALEX: If I had the chance to lose the urine bag around my ankle I wouldn’t hesitate either. Then again I don’t let my mommy do all my talking for me.

(He smirks at her)

NICOLE: I don’t like you.

ALEX: Yes you do.

NICOLE: Jerk.

ALEX: Motor mouth.

NICOLE: Baby-sitter.

ALEX: Two-wheeler.

NICOLE (chuckles): Now that’s just politically incorrect.

(Alex smiles back)

(Cut to the O.R. where Burke is operating on Mrs. Griswold. George is standing next to him assisting)

DR. BURKE: Okay looks like Mrs. Griswold is doing well.

(Camera pans up to the gallery where a bunch of interns are watching the surgery including Meredith, Izzie & Cristina. You can hear Dr. Burke murmuring about the surgery. Dr. Shepard walks into the gallery. Everyone turns to look at him. He hesitates walking in and decides to stay at the doorway. They turn back to look at the surgery)

CRISTINA: Look at that. Perfectly exposed partially numb beating heart. It’s a beautiful thing.

DR. BURKE: Code red!

(Camera pans back down to the surgery. Mrs. Griswold’s heart has caught on fire. Yes on fire!)

IZZIE (amazed): Oh I think it just caught on fire.

GEORGE: The heart’s on fire.

DR. BURKE: We have to save Mrs. Griswold. Begin fire protocol.

GEORGE: I’m on it.

DR. BURKE: Code red! Begin fire protocol. (George puts out the fire with water) Move people! O’Malley disconnect the electrical leads.

GEORGE: Got it.

(George begins disconnecting the leads)

DR. BURKE: Any unnecessary personnel in this room evacuate now! Shut down the O2.

GEORGE: Already on it.

(He shuts it down)

DR. BURKE: Start manual respiration.

(All the interns are standing watching the surgery intently)

GEORGE: Okay I got the amp-u-va. Starting manual respiration.

DR. BURKE: I gotta control this bleeding. Her vitals are stabilizing. We might just have a chance.

(Cut to Izzie, Cristina & Meredith sitting on the stairs outside the O.R. board)

MEREDITH (dazed): She was on fire.

IZZIE: I’ve never seen anything like that. What was that?

CRISTINA: A freak accident.

MEREDITH (dazed): She was on fire.

CRISTINA: Uh yeah you’ve already said that.

MEREDITH (still dazed): I know but she was. On fire.

(George walks by the stairs)

CRISTINA: George. You okay?

GEORGE: She was on fire.

(Cristina stands up when she sees Burke walking by)

CRISTINA: Hey that was intense, are you okay?

(he continues walking)

DR. BURKE: I’m fine. O’Malley lets go.

(They both walking. Cristina’s pager goes off)

CRISTINA (sighs): I’m so over this.

(Cut to Cristina walking up to Dr. Bailey who is at a nurse’s station. Cristina coughs lightly to get her attention)

DR. BAILEY: Uh hey I heard a heard a heart caught on fire? In the O.R.?

CRISTINA: I am the best intern you’ve got and you are wasting me on puke and boils. And I get it and I even deserve it but please you can’t keep me away from this surgery. I earned this surgery! I stole this surgery!

DR. BAILEY (genuinely confused): What are you talking about Yang?

CRISTINA: You. Punishing me. (Bailey raises her eyebrows at her as if to say what are you on about) You have no idea what I’m talking about do you? (Bailey just looks at her) Well then like who has been paging me all day? The nurses have been on me non-stop.

DEBBIE (sitting at the computer at the nurse’s station): A little bit of respect and you could have saved yourself a very long day Dr. Yang.

DR. BAILEY (to Cristina smiling): Pissing of the nurses? … Stupid.

CRISTINA: Well I can still scrub in right?

(Cut to Addison and Richard standing in an empty gallery by themselves watching a surgery)

ADDISON: He wants me to move here Richard. To pick up everything and move!

RICHARD: Don’t stay for him Addison. Stay for me. Stay for yourself.

ADDISON: Richard, I …

RICHARD (interrupts): In Seattle you can be front page news. With your reputation and the money I’m willing to put in promoting you. Seattle Grace will become one of the foremost neonatal hospitals west of Manhattan.

(Addison smiles shyly. She looks at Richard who just stares back)

ADDISON: You’re serious.

RICHARD: I’m ready to put my money where my mouth is.

(Cut to Dr. Shepard coming out a room into a hallway. He sees Meredith standing by herself at a nurse’s desk a few feet away. He starts making towards her. All of sudden Bailey steps in front of him)

DR. BAILEY: Turn around. Walk away.

DR. SHEPARD: From what?

DR. BAILEY: From my intern.

DR. SHEPARD: But I wasn’t …

DR. BAILEY: Uh yeah, yes you were. Come on, look. You can’t do this. You don’t have the right. Not anymore.

DR. SHEPARD: I just wanna find out if she’s okay.

DR. BAILEY: No she’s not! She’s a human traffic accident and everybody is slowing down to look at the wreckage. She’s doing the best she can with what she has left. Look I know you can’t see this because you’re in it but you can’t help her now. It’ll only make it worse. Walk away. Leave her to mend.

(Dr. Shepard sighs but doesn’t move. Dr. Bailey gets exasperated)

DR. BAILEY: Go on!

(He nods slightly and walks off)

(Cut to Alex wheeling Nicole down a hospital hallway)


NICOLE: It’s not like I don’t want the operation. I do you know. I want things. It’s just … what if I’m not ready?

ALEX: Ready for what?

NICOLE: For everything. For taking care of myself. For being on my own. For sex. For love. I’ve never had a boyfriend. I’ve never even been kissed. I’m like the oldest living college prospective not to go to first base.

ALEX: Nah.

NICOLE: It’s mortifying.

ALEX: There are way older losers than you. Trust me.

(Nicole stops the wheels of the wheelchair. Alex comes around to face her)

NICOLE: Alex. Would you kiss me?

ALEX (chuckles): Wh, What?

NICOLE: I know you’re a doctor, I’m your patient and, and it’s against the rules but I would never tell anyone.

(Alex looks down both sides of the hallways to see if anyone is looking. There is nobody else there. He bends down close to Nicole who closes her eyes expectantly)

ALEX: For a kiss to be really good you want it to mean something. You want it be with someone you can’t get out of your head. So that when your lips finally touch you feel it everywhere. (Nicole opens her eyes) A kiss so hot, so deep you never wanna come up for air. You can’t cheat your first kiss Nicole. Trust me you don’t want to. Cause when you find the right person to first kiss. (He grins) It’s everything!

(Nicole smiles broadly)

(Cut to a waiting room where Mr. Griswold is sitting with his wife’s bag. Dr. Burke & George are sitting across from him)


MR. GRISWOLD: Her heart caught on fire?

DR. BURKE: Yes. There will of course be an investigation but you should know this is not as unusual as it sounds. Your wife is going to be fine. She’s well. Um we completed the operation and I expect that she will make a fully recovery.

MR. GRISWOLD: Oh.

(He has his hands covering his face and half chuckles)

GEORGE: Mr. Griswold?

(Mr. Griswold starts laughing hysterically briefly)

MR. GRISWOLD: So that’s it, isn’t it? Her heart caught on fire in the middle of her 5th open heart operation. And she survived!

(He bursts out laughing again)

MR. GRISWOLD: Woah. Well she’s like some a, some mythical monster.

(George looks concerned and stunned. Dr. Burke just kinda smiles at with Mr. Griswold)

MR. GRISWOLD: She’s never gonna die.

DR. BURKE: Mr. Griswold. Mr. Griswold.

MR. GRISWOLD: Mmm Hmm.

DR. BURKE: I know this is an emotional time for you. Um if you would like to wait …

MR. GRISWOLD (interrupts): Wait? No, no. (He stands up) I’m not waiting any longer. (He thrusts Mrs. Griswold’s bag into George’s hands. He grabs his coat and starts to walk off) You tell her, tell her … hell, tell her … she’ll survive without me!

(He starts laughing again and wanders to the elevator. He salutes George & Dr. Burke who just sit there)

(Cut to Shane’s room where there are quiet a gathering of people now. Everyone is laughing and taking photos. Izzie & Cristina are taking money from people. Some are poking Shane’s belly. Meredith comes into the room angry)


MEREDITH (yells): What is going on in here? (They all stop talking) Everybody out! Out!

RAJ: We already have …

MEREDITH (walks further into the room, interrupting): Mr. Herman is a patient! (People start leaving the room) A surgical patient who’s sick and embarrassed! (Shane & Tina look grateful) And tired of being stared at! (to Cristina & Izzie) You two! This isn’t a zoo! Out! Out! Out! You know if all of you want to point and whisper and stare at me, knock yourselves out! Look at Meredith, isn’t she sad and pathetic and heartbroken. Maybe she’s gone mental, maybe I have! But leave Mr. Herman alone!

(Almost everyone has left the room. She walks with Cristina & Izzie to the door)

MEREDITH (to Cristina): You should be ashamed of yourself! (She closes the door behind her. Dr Shepard comes to an entrance outside the room and stares at Meredith. She notices) And what are you looking at?

(Cut to Dr. Burke and George still sitting in the waiting room where Mr. Griswold left them. George has a dumbfounded look on his face and is holding Mrs. Griswold’s bag on his lap. Dr. Burke looks like he’s pondering)

GEORGE (dazed): So, so do you tell his wife or should I?

(Dr. Burke cracks up laughing. George chuckles with him)

DR. BURKE (no longer laughing): I wanna thank you for helping me out in the surgery today O’Malley. It was a high-pressured situation today and you were on top of it.

GEORGE: Well thank you Dr. Burke. (Dr. Burke nods) And hey I’m sorry about before about you know (he puts his hand on Dr. Burke’s shoulder) bringing up you and Cristina. (Dr. Burke stops smiling and just stares at him. George trails off) and just like …

(George sees his look and removes his hand. Dr. Burke stands up and starts walking away. George sighs and brings his head down to rest on Mrs. Griswold’s bag as if to say I’m an idiot)

DR. BURKE: You’re still my guy O’Malley. (George sits up quickly and nods but still looks slightly sick at himself) Still my guy.

[EXT. SEATTLE CITY AT NIGHT]

[INT. SGH, ELEVATOR]

(Cut to Shane lying in a hospital bed prepped for surgery. Tina is holding his hand. There are other doctor’s there including Meredith)


SHANE (to Tina): I always thought I’d hold your hand in the delivery room.

MEREDITH: I’ll let you know when the surgery is over, okay?

TINA: Okay. (The elevator bings open. She speaks to Shane): This is far as I go.

(They start wheeling Shane down a hallway to an O.R. room)

SHANE: Hey Dr. Grey, don’t let them show it off. You know, put it in a jar, pass it around or nothing.

MEREDITH: Your teratoma?

SHANE: Yeah. I just feel weird about having my insides on display like that. You promise?

MEREDITH: I promise.

(Cut to Richard, Bailey, Cristina & Izzie are removing the teratoma from Shane’s stomach. The gallery is crowded with people taking photos and watching. The song Get Through" by Mark Joseph plays from now until the end credits in the background)

MVO: At the end of the day there are some things you just can’t help but talk about.

DR. BAILEY: You really want to be the one to dispose of this Grey?

MEREDITH: I made a promise.

(Cut to Burke walking down a mezzanine hallway. Cristina is towards him)
 

CRISTINA: I am worried about my career. I’m worried about my reputation. I’m …
 

(She stops talking when Burke just keeps on walking past her. Burke slowly stops and walks back to her. They look at each other)

CRISTINA: I will not be Meredith Grey. I busted my ass to get here and people won’t make allowances for me …

DR. BURKE (interrupts): This is not about making allowances and you know that.
 

CRISTINA: Everyone will know.

DR. BURKE: That’s the point.

CRISTINA (stern): I don’t want to tell the Chief, okay? I just … don’t.


MVO: Some things we just don’t want to hear.

(Burke doesn’t say anything and walks away from her)
 

MVO: And some things we say because we can’t be silent any longer.

 

(Cut to Alex wheeling Nicole back to her room where Dr. Shepard and her parents are waiting)

NICOLE: I’m getting the operation.

MRS. VERMA: She’s clearly not considering …
 

MR. VERMA (interrupts): She is considering.
 

NICOLE: I’m getting the operation. You two talk and talk but do you notice how you never ask me anything? Part of it is my fault, I let you do it. But I’m not cheating anymore. I’m not sitting back and giving over control because I am ready to handle things for myself.

MVO: Some things are more than what you say. They’re what you do.


(Cut to Dr. Burke sitting in Richard’s office, talking with him)

RICHARD: I appreciate your candor Preston.

DR. BURKE: I can take whatever you threw at Shepard. I don’t need any special treatment here.

RICHARD: And your not gonna get any. You’re not married. You’re not hiding. You came to me. You clearly value your relationship.
 

DR. BURKE: Mmm hmm.

RICHARD: What you two have together. (Cristina watches through a window from the outside) I understand that Preston. And it does matter.

MVO: Some things you say because there’s no other choice.
 

(Burke glances at Cristina. Richard turns around and looks at her. Cristina sighs and walks away looking mildly upset)


(Cut to the therapist’s office where Derek & Addison are sitting again with their therapist)

ADDISON: I’ve given it a lot of consideration and I’ve decided to move to Seattle.


DR. SHEPARD: And ah … well Meredith won’t be an issue anymore she’s out of my life. It’s well, it’s taken care of.

THERAPIST: Well ah I must say this is ah remarkable progress. I applaud both of you. You’ve ah taken a very significant leap.

ADDISON: That’s what marriage is about. Compromise, right?

(She holds out her hand to Derek to take. He just looks at it)

DR. SHEPARD: Yeah it’s uh ah, well it’s about ah well give and take.
 

MVO: Some things you keep to yourself.

(He puts out his hand to Addison who’s already removed hers and then takes it back quickly)


(Cut to Joe’s bar. Joe is wiping some glasses. Izzie, Cristina & George are sitting at the bar. Izzie is counting cash from Shane’s surgery. George is drinking a beer)
 

JOE: She yelled at you?

IZZIE: Well we probably deserved it. We sold 485 dollars worth of tickets to the surgery.


CRISTINA (sly): Yeah.

IZZIE: Did you sell more?
 

CRISTINA (pulls out a wad of cash from her back pocket): Oh yeah.
 

IZZIE: You’re out of control.

(George & Joe chuckle. Meredith comes up to the bar and sits next to Izzie)
 

MEREDITH: Hey Joe.
 

JOE: Hey.

(They all keep quiet and just sip their drinks)
 

MEREDITH (says as a statement): So you guys really don’t have anything else to talk about.
 

IZZIE: No.
 

CRISTINA: No.
 

GEORGE: No.
 

(Alex wanders through the door with a determined look on his face and walks right up to Izzie)

MVO: And not too often … but every now and then …

IZZIE (confused): What?

(Alex just stares at her)

IZZIE: What??

MVO: … some things simply speak for themselves.

(Alex dips her backwards off the bar stool and kisses her passionately! They kiss for a bit. He pulls her back up)

ALEX: Good night.

(And he leaves through door again)

IZZIE (breathless): Wooh.

CRISTINA (smiling): Wow.
 

IZZIE: Seriously.
 

(She takes a large gulp of her wine. Meredith and Cristina start laughing. George holds his hand up in the air for a high five. Joe gives him one. Izzie whacks his hand away. They continue laughing)

Kikavu ?

Au total, 230 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Locksley 
31.08.2019 vers 21h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Lilie34 
24.04.2019 vers 22h

LILI62100 
18.04.2019 vers 08h

magrenat 
10.04.2019 vers 17h

NIMPHE 
02.04.2019 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 14:46

S16E05 Breathe Again
Aujourd'hui à 14:24

S16E04 It's Raining Men
Aujourd'hui à 14:24

Thomas Koracick
Aujourd'hui à 14:23

Andrew DeLuca
Aujourd'hui à 14:22

Richard Webber
Aujourd'hui à 14:20

Maggie Pierce
Aujourd'hui à 14:17

Amelia Shepherd
Aujourd'hui à 14:16

Jo Wilson
Aujourd'hui à 14:13

Dernières audiences
Logo de la chaîne ABC

16.03 : Reunited (inédit)
Jeudi 10 octobre à 20:00
6.09m / 1.4% (18-49)

Logo de la chaîne ABC

16.02 : Back In The Saddle (inédit)
Jeudi 3 octobre à 20:00
6.01m / 1.3% (18-49)

Logo de la chaîne ABC

16.01 : Nothing Left to Cling To (inédit)
Jeudi 26 septembre à 20:00
6.51m / 1.5% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Diffusion ABC - 1604

Diffusion ABC - 1604
C'est ce soir que sera diffusé l'épisode 1604 "It's raining men" sur la chaîne ABC. La guerre entre...

Les photos de la célébration du 350ème épisode

Les photos de la célébration du 350ème épisode
L'équipe de Grey's Anatomy et d'ABC ont célébré le 350ème épisode qui sera diffusé le 14...

Audience ABC - 1603

Audience ABC - 1603
L'épisode 3 de la saison 16 de Grey's Anatomy a rassemblé 6.09 millions de téléspectateurs, avec un...

Départ de Sophia Ali

Départ de Sophia Ali
Krista Vernoff vient d'annoncer le départ de Sophia Ali. L'actrice qui jouait l'interne Dahlia Qadri...

Diffusion ABC - 1603

Diffusion ABC - 1603
Ce soir sera diffusé l'épisode 1603 "Reunited" de Grey's Anatomy sur ABC.  Vous pourrez voir en...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

cinto, 15.10.2019 à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, 15.10.2019 à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Avant-hier à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Locksley, Hier à 15:33

L'interview de bloom74, HypnoVIP, est publiée à l'Accueil ! Bonne lecture et bon après-midi !

sabby, Hier à 21:05

Hello bonsoir ! Un nouveau survivor vous attend sur S.W.A.T Bonne soirée à tous !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site