VOTE | 874 fans

Saison 6

Episode 601

 

Selon Elisabeth Kubler-Ross, Lorsque l'ont meurt ou que l'on souffre d'un horrible perte, nous traverson tous cinq étapes de la peine.

On passe par le deni, car la perte n'est pas envisageable. On ne peut imaginer que c'est réel. On s'énerve contre tout le monde, contre les survivants, contre nous-même
puis on trouve un arrangement. on supplie, on implore, on offre tout ce qu'on a, on offre nos propres âmes, en échange d'un jour de plus...


Quand les négociations échouent, la colère est difficile à contenir on tombe dans la depression, le désespoir, jusqu'à ce qu'on accepte finalement que l'on a tout tenté. On abandonne, on abandonne et on accepte.

***

A la fac de médecine on a une centaine de cours qui nous apprennent à défier la mort
Mais pas une seule leçon qui nous enseigne comment vivre avec.

                                               Episode 601 VO

According to Elisabeth Kubler-Ross, when we're dying or have suffered a catastrophic loss, we all move through five distinct stages of grief. We go into denial because the loss is so unthinkable we can't imagine it's true. We become angry with everyone, angry with survivors, angry with ourselves. Then we bargain. We beg. We plead. We offer everything we have, we offer our souls in exchange for just one more day. When the bargaining has failed and the anger is too hard to maintain, we fall into depression, despair, until finally we have to accept that we've done everything we can. We let go. We let go and move into acceptance.

        

                                                       *** 

In medical school, we have a hundred lessons that teach us how to fight off death, and not one lesson on how to go on living.

 

Episode 602

 

Le dictionnaire définit le chagrin comme une intense souffrance mentale ou une détresse due à une peine ou une perte. une douleur aigue, un douloureux regret.

En tant que chirurgiens, scientifiques, on apprend à se fier aux livres, aux définitions, aux définitifs.

Mais dans la vie, les définitions s'appliquent rarement. Dans la vie, le chagrin ressemble à plein de choses qui se rapportent à une douleur aigüe.

***

C'est comme ça qu'on reste en vie, quand ça fait si mal, qu'on ne peut plus respirer, c'est comme çà qu'on survit...(Izzie)

 


En se rappellant qu'un jour, en quelque sorte, vous ne le ressentirez plus de la même manière, ça ne fera plus aussi mal (Derek)


Le chagrin vient à chacun en son temps de sa propre manière. (Nailey)

Alors le mieux que l'on puisse faire, le mieux que chacun puisse faire, est de recourir à l'honnêteté (Owen)

 

Le truc vraiment merdique, la pire partie du chagrin, est que vous ne pouvez pas le contrôler.(Meredith)

 


Le mieux que l'on puisse faire est d'essayer de laisser aller nos sentiments quand ils viennent.(Arizona)


Et les laisser partir quand on peut (Callie)

 

Le pire c'est qu'à la minute où vous pensez l'avoir surmonté, ça recommence (MEredith)
 

Et toujours à chaque fois... vous ne pouvez plus respirer (Cristina)

Le Chagrin Comporte 5 étapes, elles nous semblent à tous différentes, mais il y en a toujours 5 (Meredith)

Le déni (Alex)
La colère (Derek)
Negociations (Bailey)
La dépression (Lexie)
L'acceptation (Richard)

 

Episode 603

 

La paranoïa, vous met un pied en plus dans la salle d'op. Les Chirurgiens s'imaginent les pires cas possibles.

Tu est prêt à fermer, tu as arrêté l'hémorragie, tu en es convaincu,
mais il y a cette voix dans ta tête qui te demande, et si c'est différent et si le patient meurt mais que tu aurais pu l'éviter ?

Alors vous revérifiez votre travail avant de fermer. La paranoïa est la meilleure amie du chirurgien.

***

On est tous sujet à ça...l'angoisse et le stress de ne pas savoir ce qu'il va se passer.

C'est inutile finalement, parce que tous les soucis et tous les projets pour des choses qui pourraient ou non nous arriver ne font qu'empirer les choses.

Alors sortez promener votre chien, ou faites une sieste,quoique vous fassiez, arrêtez de vous en faire.Parce que l'unique remède contre la paranoïa,

c'est d'être...là... comme vous êtes.

 

Episode 604

Meredith

On commence sa vie avec un sentiment d'obligation. On prête allégeance au drapeau. On jure de rendre nos livres de bibliothèque. Mais en vieillissant, on fait des vœux. On fait des promesses. On est embêté par des engagements. Ne pas faire de mal. Dire la vérité, et rien que la vérité. Aimer et chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare.

Alors, on tient les comptes jusqu'à ce qu'on doive tout à tout le monde, et qu'on pense soudain : Qu'est-ce que...

***

Quand on est chirurgien, tout le monde veut un morceau de vous. On prête un petit serment et tout à coup on croule sous les obligations, envers nos patients, envers nos collègues, envers la médecine. Alors, on fait ce que toute personne saine d'esprit ferait.

On fait des promesses, en espérant qu'elles seront oubliées. Mais tôt ou tard, elles nous rattrapent toujours. Et parfois, on se rend compte que l'obligation qu'on redoute le plus ne vaut pas la peine de s'enfuir.

Episode 605

Meredith

Quand vous tombez malade, tout commence avec une seule bactérie. Une seule. Mauvais intrus. Très vite, les intrus se reproduisent. Ils sont 2. Puis ces 2 deviennent 4. Et ces 4 deviennent 8. Alors, avant que votre corps ne soit au courant, il se fait attaquer.

C'est une invasion. Pour un docteur, la question est : une fois qu'ils ont débarqué, qu'ils ont pris votre corps d'assaut, comment diable est-il possible de s'en débarrasser ?

***

Qu'est-ce que vous faites quand l'infection vous affecte ? Quand elle prend le dessus ? Faites-vous ce que vous êtes supposés faire et prenez-vous vos médicaments ? Ou apprenez-vous à vivre avec en espérant qu'un jour elle partira ?

Ou, est-ce que vous baissez les bras tout à fait; et vous la laissez vous tuer ?


Episode 606

Meredith


Pour faire un bon diagnostic, les médecins doivent constamment changer leurs perspectives. On commence par prendre l'avis du patient, bien qu'ils n'aient souvent aucune idée de ce qui se passe. Alors, on regarde le patient sous tous les angles possibles. On écarte certaines choses. On découvre de nouvelles informations en tentant de découvrir ce qui pose réellement problème.

On nous demande un deuxième avis en espérant voir ce que d'autres pourraient avoir manqué. Pour le patient, une nouvelle perspective peut faire la différence entre la vie et la mort. Pour un médecin, ça peut vouloir dire qu'on mène un combat contre ceux qui étaient là avant nous.

***

Lorsque l'on est confronté à une issue à laquelle il est difficile de faire face, c'est à ce moment que l'on demande un deuxième avis. Et parfois, la réponse que l'on obtient ne fait que confirmer nos pires craintes. Mais parfois, cela peut apporter une nouvelle lumière au problème.

Nous le faire voir d'une façon tout à fait différente. Après que tous les avis aient été entendus, et que tous les points de vue aient été considérés, la voilà. On trouve finalement ce qu'on cherchait : La vérité.

Mais la vérité n'est pas là où elle se termine. C'est là qu'on recommence, avec toute une série de nouvelles questions.


Episode 607

Derek


Demandez à la plupart des chirurgiens pourquoi ils sont devenus chirurgiens, et normalement ils vous disent la même chose. C'était pour la pression, l'urgence, le frisson, qui naissent lorsqu'on opère quelqu'un et qu'on sauve sa vie. Pour moi, c'était différent. Peut-être parce que j'ai grandi dans une maison avec quatre sœurs. Non, surtout parce que j'ai grandi dans une maison avec quatre sœurs. Mais c'était le calme qui m'a amené à la chirurgie.

Le bloc opératoire est un endroit calme, paisible. C'est comme cela que ça doit être pour qu'on soit vigilant, qu'on anticipe les complications. Quand on est debout au bloc, notre patient ouvert sur la table, tous les bruits du monde, tous les soucis que cela apporte disparaissent. Le calme s'empare de vous, le temps passant sans que l'on pense. A ce moment, on se sent complètement en paix.

***

Demandez à la plupart des chirurgiens pourquoi ils sont devenus chirurgiens et normalement ils vous disent la même chose. C'était pour la pression, l'urgence, le frisson de l'opération. Pour moi, c'était la tranquillité. La paix n'est pas un état permanent.

Elle existe par moments. Passagère.. Partie avant même que l'on sache qu'elle était là. On peut en faire l'expérience à tout moment, dans l'acte de gentillesse d'un étranger, une tâche qui requiert une concentration totale, ou simplement le confort d'une vieille routine. Chaque jour, on éprouve tous ces moments de paix.

 Le tout est de savoir quand ils se produisent, pour qu'on puisse les comprendre, les vivre, et, finalement, les laisser partir.


Episode 608

Meredith

Il est impossible de décrire la panique qui vous envahit quand vous êtes chirurgien et que votre bippeur se déclenche au milieu de la nuit. Votre coeur accélère. Votre esprit se bloque. Vos doigts s'engourdissent. Vous êtes investi ...

C'est la mère de quelqu'un, le père de quelqu'un, le fils de quelqu'un, et là, tout dépend de vous, parce que la vie de quelqu'un est entre vos mains. Mais, quand votre patient est un enfant, vous n'êtes pas juste investi : vous êtes responsable. Responsable du fait que cet enfant survive ou non, qu'il ait un futur. Et ça suffit a terrifier quiconque.

***

Ils disent que plus on s'investi, plus on y gagne. Mais vous devez avoir envie de prendre des risques. Vous devez comprendre que vous pouvez tout perdre. Mais, si vous prenez ce risque, si vous vous investissez intelligemment, la récompense devrait vous surprendre.

 

Episode 609

Meredith

 

Les docteurs vivent dans un monde qui progresse constamment. Et de pas en avant. Vous vous arrêtez une seconde, et vous restez en arrière. Plus on tente d'aller de l'avant, plus le fait de ne jamais regarder en arrière est tentant. Le passé refait toujours surface pour nous botter le cul. Et, comme l'histoire nous le montre encore et encore, ceux qui oublient le passé sont condamnés à le répéter.

***

Parfois, le passé est une chose que vous ne pouvez pas laisser partir. Et parfois, le passé est une chose pour laquelle vous feriez tout pour oublier. Et, parfois, on apprend de nouvelles choses sur le passé, qui changent tout ce que nous savons sur le présent.

 

Episode 610

Meredith

Le plus beau cadeau que j'ai reçu c'était à Noel pou

r mes 10 ans: mon premier kit de suture. Je l'ai utilisé jusqu'à ce que mes doigts saignent, et je l'ai ensuite utilisé pour me recoudre les doigts. Il m'a mis sur la voie pour devenir un chirurgien. Le fait est que quelques fois, le meilleur des cadeaux arrive vraiment dans un paquet surprise.

 

***

Tous les jours nous devons donner le cadeau de la vie. Ca peut faire mal, ça peut être terrifiant. Mais, à la fin, ça vaut le coup. A chaque fois. Nous avons tous l'opportunité de donner. Peut être que les cadeaux ne sont pas aussi dramatiques quand ils arrivent dans le bloc. Peut être que le cadeau, c'est juste essayer et s'excuser. Peut être que c'est comprendre le point de vue de quelqu'un d'autre. Peut être que c'est garder le secret d'un ami.

La joie est supposée être dans le fait de donner. Alors, quand la joie est partie, quand les dons commencent à ressembler à des fardeaux, c'est là qu'on arrête. Mais, si vous êtes comme la plupart des personnes que je connais, vous donnez jusqu'à ce que ça fasse mal. Et vous en donnez encore plus.

 

Episode 611

Meredith

 

 

On suppose que les grands changements de la vie se déroulent lentement, avec le temps. Mais ce n'est pas vrai. Ces choses là arrivent en un instant. Devenir adulte, devenir parent, devenir médecin...

Une minute vous ne l'êtes pas, et la suivante, vous l'êtes. Demandez à un médecin, il pourra désigner le moment précis où il est devenu médecin. Ce n'est généralement pas le jour de la remise des diplômes. Quel qu'il soit, personne ne l'oublie.

Parfois, on ne remarque même pas que quelque chose a changé. On pense être toujours le même, et que notre vie est la même, mais on se réveille et en observant, on ne reconnait rien. Rien du tout.

 

***

Vous n'oubliez jamais le moment ou vous devenez médecin. Une page se tourne. Soudain, vous ne jouez plus aux déguisements. Vous possédez la blouse blanche. Ce que vous ne remarquez pas, c'est que le moment où vous devenez médecin vous change.

 

 

Episode 612

Meredith

 

 

La règle numéro 1 en chirurgie est de limiter l'exposition. Garder les mains propres, les incisions petites, et les blessures couvertes. La règle numéro 2 en chirurgie, quand la règle numéro 1 ne fonctionne plus : essayer quelque chose d'autre. Parce que parfois, on ne peut pas limiter l'exposition. Parfois, la blessure est si mauvaise que vous n'avez plus qu'à couper, et couper grand.

***

En chirurgie, toute la procédure commence avec une coupure. Une incision. La lacération de la chair. On doit abimer la chair saine pour atteindre celle qui ne l'est pas. Ca semble cruel et contre le sens commun. Mais ça marche. Vous risquez l'exposition pour le bien de la guérison. Et quand c'est fini, une fois l'incision refermée, vous attendez. Vous attendez, et vous espérez que votre patient guérisse. Et que vous n'ayez pas juste empiré la situation.

 

Episode 613

Derek

 

 

On en demande beaucoup à nos patients. On les endort, on les incise, on se ballade dans leurs entrailles avec des instruments coupants. On leur demande une confiance aveugle. L'ironie c'est que la confiance est dure pour les chirurgiens, parce qu'on nous apprend dès le premier jour qu'on ne peut avoir confiance qu'en nous-mêmes. Le seul instinct qu'on peut suivre est le notre. Les seules capacités sur lesquelles compter sont les vôtres. Jusqu'à ce qu'un jour, on quitte la salle de classe, pour mettre les pieds au bloc. On est entouré par les autres, une bande d'autres, une équipe sur laquelle vous comptez, que vous leur fassiez confiance, ou non.

***

Je ne suis ni pour ni contre la fusion. On repart à zéro. Je ne me focalise pas sur le passé. Je me tourne vers l'avenir. Vers tout ce que cet hôpital a à offrir. Je compte honorer Richard Webber et son héritage, pas le démanteler.

C'est pourquoi je suis simplement honoré d'être votre nouveau chef de chirurgie.

 

Episode 614

Meredith

 

Le scalpel est fait d'acier stérilisé, carbonisé, et inoxydable. Il y a eu un tas d'améliorations depuis le premier scalpel, qui était un morceau de bois tranchant. La médecine se réinvente constamment, ce qui signifie que les chirurgiens doivent aussi se réinventer.

La pression est constante quand il faut s'adapter au changement. Ca peut être un travail pénible, mais sans cela, vous vous retrouverez à régresser au lieu de progresser.

***

On doit sans cesse se réinventer. Presque toutes les minutes, parce que le monde peut changer en un instant. Et il n'y a pas de temps pour les regrets. Parfois, les changements s'imposent à nous. Parfois, ils arrivent par accident.

Et on est à l'origine de la plupart d'entre eux. On doit constamment montrer de nouveaux moyens de se réparer. Alors, on change. On s'adapte. On créé de nouvelles versions de nous-mêmes.

On doit simplement s'assurer que cette version est une amélioration de l'ancienne.

 

Episode 615

Pas de voix off pour cet épisode 

 

Episode 616

Meredith

Les chirurgiens sont attentifs aux détails. On aime les statistiques, les listes, et les modes d'emploi. Nos patients vivent parce qu'on aime suivre les étapes. Mais, même si on aimerait toujours se reposer sur les chiffres, le plan…

On sait aussi que certaines des plus grandes découvertes médicales ont eu lieu par accident. La moisissure, la pénicilline, l'écorce d'une plante toxique, un remède pour le palu. Une petite pilule pour l'hypotension et adieu l'impuissance ! C'est dur pour nous d'accepter que ce n'est pas toujours le dur labeur, ou la méticulosité qui nous donneront les réponses que l'on cherche. Mais parfois, on doit juste prendre du recul, se relâcher et attendre l'heureux accident.

***

Peu importe combien de projets on a ou d'étapes qu'on suit, on se sait jamais comment finira notre journée. On préfèrerait savoir, évidemment, quelle balle coupée se dirigera vers nous. Ce sont les accidents qui se trouvent toujours être ce qu'il y a de plus intéressant dans notre journée, dans la vie. Les gens dont on n'espère jamais la venue, la tournure des évènements qu'on aurait jamais choisie de nous-mêmes.

Soudain, on se trouve quelque part où on ne s'attendait pas, et c'est agréable. Ou, il nous faut un peu de temps pour s'y habituer. Pourtant, on sait qu'on l'appréciera quelque part en chemin. Alors, on peut aller se coucher chaque soir en pensant au lendemain.

Passer en revue ses projets, préparer les listes, en espérant que quels que soient les accidents sur le chemin, ils seront heureux.

 

Episode 617

Meredith

Les chirurgiens sont des gens suffisants.. On ne lève pas le pied. On ne reste pas à rien faire. Quelque soit le jeu, nous aimons gagner. Et, une fois que nous avons gagné, nous cherchons un autre jeu. Nous nous surpassons. Résidents, titulaires, Peu importe ce que vous atteignez. Si vous êtes un grimpeur, il y aura toujours une autre montagne.

***

Il y a des photos de grimpeurs au sommet des montagnes. Ils sourient, extatiques, triomphants. Ils ne prennent pas de photos tout du long, parce que, qui veut se rappeler du reste ? Nous nous surpassons parce qu'il le faut, pas parce que nous aimons ça. L'ascension implacable, la douleur et l'anxiété d'aller plus haut.

Personne ne prend de photos de ça. Personne ne veut s'en souvenir. On veut juste se souvenir de la vue d'en haut. Le moment à couper le souffle au dessus du monde. C'est ce qui nous pousse à grimper. Et ça vaut bien la peine de supporter la douleur. C'est ça le plus fou. Ca vaut la peine de tout supporter.

 

Episode 618

Owen Hunt

Mourir n'est pas facile. Le corps a été conçu pour rester en vie. Crâne épais. Coeurs résistants. Sens affutés. Et quand le corps commence à faiblir, la médecine prend la relève. Les chirurgiens sont assez arrogants pour penser qu'il n'y a personne qui ne peut être sauvé. Comme je disais, mourir n'est pas facile.

***

Vivre, c'est mieux que mourir. Jusqu'à ce que ça ne soit plus le cas. Mais même si laisser une personne mourir est la bonne chose à faire, ce n'est pas ce que font les chirurgiens. Nous sommes arrogants et compétitifs. Nous n'aimons pas perdre. Et la mort ressemble à une perte. Même si on sait que ce n'est pas le cas. On sait qu'il est temps. On sait que c'est la bonne chose à faire. On sait que nous avons fait tout ce que nous pouvions.

Episode 619

Meredith

Les psychologues pensent que dans chaque aspect de nos vies, toutes nos façons de penser et nos comportements sont le résultat direct de nos relations avec nos parents. Que toutes nos relations sont en fait une autre version de cette première relation. Nous essayons encore et toujours de faire ça bien.

***

C'est le boulot le plus important du monde. On devrait probablement avoir une licence pour ça. Mais la plupart d'entre nous  ne réussiraient même pas le test écrit. Certaines personnes le sont naturellement. Elles sont nées pour l'être. D'autres, ont d'autres talents. Mais, la bonne nouvelle  est que la biologie fait la loi, vous n'avez pas à être seul. On peut gâcher toute sa vie à se le demander, mais le seul moyen de savoir quel genre de parents on serait est de finalement cesser d'y penser, et de juste le faire.

 

Episode 620

Meredith

Nous sommes des médecins. On est entrainés pour prendre soin des êtres humains. Et on est presque sûrs de savoir où chercher. Incisions. Infections. Mutation génétique.

***

En tant que médecins, on a un arsenal entier à notre disposition. Des antibiotiques pour tuer les infections. Des narcotiques pour faire taire la douleur. Des scalpels et rétracteurs pour enlever tumeurs et cancers. Pour éradiquer la menace. Mais, seulement la menace physique. Pour toutes les autres menaces, vous êtes seuls.

Episode 621

Meredith

La peau est le plus grand organe du corps. Elle nous protège, nous permet d' être entier, nous fait littéralement savoir ce que nous ressentons. La peau peut être douce et vulnérable, hautement sensible, facile à déchirer. La peau n’intéresse pas les chirurgiens. On incise en profondeur pour aller dedans, trouver les secrets enfouis en dessous. Ca demande de la délicatesse et de la sensibilité.

***

Il y a des millions de terminaisons nerveuses la dedans, ouvertes et exposées, et bien trop sensibles. Essayer de toutes nos forces d'éloigner ce sentiment de douleur, parfois, c'est simplement inévitable. Parfois, c'est la seule chose qui reste : rien que le sentiment.

 

Episode 622

Meredith

C'est une idée préconçue que la pensée positive mène à une vie plus heureuse, plus saine. Enfants, on nous dit de sourire, d'être joyeux et d'avoir une tête souriante. Adultes, on nous dit de voir le bon coté des choses, de faire de la citronnade et de voir le verre à moitié plein.

Parfois, la réalité s'immisce dans notre capacité à avoir l'air heureux, toutefois. La santé peut se dégrader, les petits amis vous tromper, les amis vous décevoir. C'est dans ces moments que l'on veut être vrai, tomber le masque et être soi même, effrayé et malheureux.

***

Peut-être que plus on essaie et on veut cet état de bonheur parfait, plus on est troublés, au point ou on ne se reconnait plus nous-mêmes. A la place, on continue de sourire, en essayant au possible d'être les gens heureux qu'on aimerait être. Jusqu'à ce que finalement, ca nous frappe que c'était la tout ce temps. Pas dans nos rêves, ou nos espoirs, mais dans ce qu'on connait : le confortable, le familier.

Episode 623

Meredith

Pour la plupart des gens, l'hôpital est un endroit effrayant. Un endroit hostile. Un endroit ou des mauvaises choses arrivent. La plupart des gens préfèrerait l'église, ou l'école, ou la maison. Mais moi, j'ai grandi ici. Pendant que ma mère faisait ses visites, j'ai appris à lire dans la galerie des blocs, je jouais à la morgue, je coloriais sur des vieux dossiers des urgences.

L'hôpital était mon église, mon école, ma maison. L'hôpital était mon endroit sur, mon sanctuaire. J'adore cet endroit.

Correction : J'adorais cet endroit.

Episode 624

Derek

 

La vie est faite de choix. Oui ou non, dedans ou dehors, haut ou bas. Et puis il y a les choix qui comptent : aimer ou haïr, être un héros  ou un lâche, lutter ou abandonner, vivre ou mourir.

***

Vivre ou mourir. Héros ou lâche. Lutter ou abandonner. Je le dirai encore, pour être sur que vous m'écoutez : la vie humaine est faite de choix. Vivre ou mourir, c'est ça le choix important. Et, il ne nous appartient pas toujours…

Ecrit par ValDerek 
Ne manque pas...

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Une grande soirée Face à Face!
Le Face à Face | Inscrivez-vous

Découvre le 15ème numéro de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive du jeune acteur Faly Rakotohavana !
HypnoMag | Découvre le numéro 15 !

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 11:33

Saison 2
15.10.2020

Saison 1
27.09.2020

La série
25.08.2020

S17E03 My Happy Ending
Aujourd'hui à 14:36

S17E02 The Center Won’t Hold
Aujourd'hui à 14:09

Passé Pas Simple
Hier à 16:26

Plan B
Hier à 11:11

S03E19 Plan B
Avant-hier

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne TF1

16.16 : Tourner la page (inédit)
Mercredi 4 novembre à 21:05

16.17 : Orgueil et priorités (inédit) à 21:55

Logo de la chaîne TF1

16.18 : Pro bono (inédit)
Mercredi 11 novembre à 21:05

16.19 : L'amour de ma vie (inédit) à 21:55

Logo de la chaîne ABC

17.01 : All Tomorrow’s Party (inédit)
Jeudi 12 novembre à 21:00

Logo de la chaîne ABC

17.03 : My Happy Ending (inédit)
Jeudi 19 novembre à 21:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne TF1

16.15 : Blizzard (inédit)
Mercredi 28 octobre à 22:00
2.67m / 11.9% (Part)

Logo de la chaîne TF1

16.14 : Jeu de piste (inédit)
Mercredi 28 octobre à 21:05
3.50m / 13.5% (Part)

Logo de la chaîne TF1

16.13 : Accordez-moi cette danse (inédit)
Mercredi 21 octobre à 22:00
2.50m / 11.8% (Part)

Logo de la chaîne TF1

16.12 : Dîner en famille (inédit)
Mercredi 21 octobre à 21:05
2.90m / 12.0% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Les femmes de Grey's Anatomy pour Variety

Les femmes de Grey's Anatomy pour Variety
Le magazine Variety a consacré un article à Grey's Anatomy. Celui ci révèle comment la série a...

La saison 17, la dernière ?

La saison 17, la dernière ?
Lors d'un interview, Ellen Pompeo a laissé sous entendre que la saison 17 pourrait être la dernière...

Audience TF1 - 1614/1615

Audience TF1 - 1614/1615
Les deux épisodes diffusés hier soir sur TF1 ont rassemblé en moyenne 3.08 millions de...

Saison 17 - Synopsis des deux premiers épisodes

Saison 17 - Synopsis des deux premiers épisodes
Les résumés des deux premiers épisodes de la saison 17 sont dévoilés. Et la pandémie du Covid19 est...

Diffusion TF1 - 1614/1615

Diffusion TF1 - 1614/1615
La saison 16 se poursuit ce soir sur TF1. Deux épisodes inédits seront proposés. L'épisode 1614 "Jeu...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

grims, Hier à 11:36

Dernier jour pour poster votre photo "behind the scenes" favorite dans l'animation du quartier Outlander

cinto, Hier à 18:36

Nouveau sondage chez Ma sorcière Bien aimée. Et The Tudors, si vous avez oublié! régalez-vous!!

mnoandco, Aujourd'hui à 09:18

Nouveaux calendriers sur A Discovery of Witches, Cold Case, New Amsterdam et FBI Portés Disparus...un p'tit détour pour commenter

Locksley, Aujourd'hui à 10:47

Nouveau design et nouveau sondage chez Une Nounou d'Enfer !

sanct08, Aujourd'hui à 14:56

Dernier jour pour participer au Quizz X-Files saisons 4 et 5

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site