VOTE | 874 fans

Les voix-off Saison 2

Episode 1 -  Surveillance Rapprochée

« Pour être un bon chirurgien, vous devez penser comme un chirurgien les émotions sont enconbrantes repoussez l'est et entrez dans une pièce stérile ou la procédure est simple, ouvrir, suturer et refermer.  Mais parfois vous êtes face à une plaie qui ne guérit pas une plaie qui se re-ouvre et reste béante. »

*****

« C'est en forgeant qu'on devient forgeron. Donc plus vous pensez comme un chirurgien plus vous en devenez un, plus vous arrivez à rester neutre, détachez, vous en tenant à ouvrir suturer refermer et plus il est difficile de faire machine arrière; d'arrêtez de penser comme une chirurgien et de se souvenir de penser comme un être humain. »

 

Episode 2 - Donnant donnant

 « J'ai une tante qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours "tu me dis stop". Ma tante dirait "dite stop" et bien sur on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop car il y a toujours la possibilité d'avoir plus, plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux. »

*****

« Il y a long a dire sur l'histoire du verre a moitié plein, sur le fait de savoir quand dire "stop" je crois que c'est une ligne assez flou une sorte de baromètre des besoins et des envies, ça dépend entièrement de chaque individu et ça dépend de ce qu'il y a dans le verre... Parfois on veut juste une petite gorgée, d'autre fois on en a jamais assez le verre n'a pas de fond et on en veut toujours plus. »

 

Episode 3 -  Chute libre

 « Les chirurgiens veulent toujours tout contrôler; avec un bistouri entre les mains on se sent invincibles on a peur de rien même pas de la douleur on fait 3 mètres de haut on est à l'épreuve des balles et après on quitte le bloc et toute cette perfection tout ce merveilleux contrôle de soi retombe comme un soufflet. »

*****

« Personne n'aime perdre le contrôle de soi, mais quand on est chirurgien il n'y a rien de pire c'est un signe de faiblesse le signe qu'on est pas à la hauteur de sa tache, et pourtant il y a des moments ou se contrôle vous échappe, quand le monde s'arrête de tourner et que vous réalisez que votre jolie bistouri ne vous sauvera pas peut importe à quel point vous luttez vous tombez et c'est terrifiant si ce n'est qu'il y a un bon coté à cette chute libre c'est une chance que vous donnez à vos amis de vous rattrapez. »

Episode 4 -Faux semblants

 « La clé pour survivre en internat en chirurgie, c'est de faire semblant, nous faisons semblant de ne pas être fatigué de ne pas avoir peur, de ne pas être poussé par l'ambition et surtout nous faisons semblants de ne pas nous en apercevoir. Nous ne voyons que ce que nous voulons voire nous ne croyons que ce que nous voulons croire et ça marche nous nous mentons tellement à nous même que très vite nos mensonges on l'apparence de la vérité. Nous sommes tellement dans le dénie que nous somme incapable de reconnaître la vérité quand elle est sous notre nez. »

*****

« Parfois la réalité nous arrive par surprise sans crier gars et quand la digue explose il ne nous reste plus qu'à nager. Les faux semblants nous emprisonne au lieu de nous libérer on ne peut se mentir à soi-même que peu de temps nous sommes fatigués nous avons peur, ignorer cela ne change rien à la vérité. Tôt ou tard nous devons renoncer aux faux semblants affronter le monde avec courage et détermination. Il n'y a pas de petit faux semblants il n'y à qu'un océan de mensonge, comment faire pour ne pas se laissé engloutir...»

 

Episode 5 - Panne d'électricité

« La douleur peut se manifester sous différente formes, ça peut-être un petit pincement, une légère irritation, une douleur lancinante une douleur que l'on supporte tout les jours, et il y a le genre de douleurs qu'on ne peut pas ignorer une douleurs si grande, qu'elle bloque tout le reste et fait disparaître le reste du monde, jusqu'a que la seul chose a laquelle on pense c'est a quel points on souffre. La façon d'on on gère notre douleurs dépend de nous. La douleur, on l'anesthésie on la surmonte on l'ignore et pour certains d'entre nous la meilleurs façon de gérer la douleur c'est de foncer tête baissée...»

*****

« La douleur vous devez arriver à la surmonter espérer qu'elle disparaisse d'elle même et espérer que la blessure qui l'a cossé se referme. Il n'a a pas de solution, pas de remède miracle vous devez respirer à fond et attendre qu'elle s'estompe. La plus part du temps on peut gérer la douleur mais parfois la douleur s'abat sur vous quand vous vous y attendait le moins, elle vous attaque en traître et ne vous lâche pas. La douleur vous devez juste continuer à vous battre parce que de toute façon vous ne pouvez pas l'éviter et la vie en fourni toujours plus ... »

 

Episode 6 - Face à Face

« En général on peut classer les gens en deux groupes, ceux qui aiment les surprises et ceux qui ne les détestent. Moi... Je les déteste!! Je n'ai jamais rencontré de chirurgiens qui aimaient les surprises, parce qu'en tant que chirurgien, on déteste évoluer dans l'inconnue. On doit être bien informé parce que quand on ne l'est pas, les gens meurent et les procès affluent. Je radote? Oui je crois que je radote. D'accord alors ce que je voulais dire, parce que j'avais vraiment quelque chose à dire n'a rien à voir avec les surprises ou la mort ou les procès ou même le chirurgien. Ce que je voulais dire, c'est que celui qui a écrit "ce qu'on ignore ne peut pas nous faire de mal" était le dernier des imbéciles. L'ignorance est le pire sentiment du monde...»

*****

« En tant que chirurgien, il y a tant de choses que l'on doit savoir. On doit savoir que nous avons des qualités, comment s'occuper de nos préoccupations et comment prendre soin les uns des autres. En fin de compte on doit même savoir comment prendre soin de soi. En tant que chirurgien, on doit toujours savoir mais en tant qu'être humain, quelques fois c'est mieux de rester dans le noir parce que le noir.. il y a peut-être la peur, mais il y a aussi l'espoir!!! »

Episode 7 - La bête curieuse

 « La communication c'est la première chose qu'on apprend dans la vie. Ce qui est amusant c'est plus on grandit et plus on connaît de monde moins on trouve quoi dire ou comment demander ce dont on a vraiment besoin. »

*****

« En fin de compte, il y a certaines choses dont on ne peut s'empêcher de discuter. Des choses que l'on veut pas entendre et des choses que l'on dit parce qu'on peut plus garder le silence, et les choses qui vont plus loin que nos paroles ce sont nos actes. Il y a des choses que l'on dit parce qu'on a pas le choix et des choses que l'on garde pour soi, et assez rarement mais de temps à autre les choses parlent d'elles mêmes... »

Episode 8 - Ainsi soit-il

«  Quand j'étais en 4ème on a étudié Roméo et Juliette et notre prof madame Snyder a décidée de nous faire jouer toute la pièce. Sascapario était Roméo et comme par hasard j'étais Juliette. Toutes les autres filles étaient jalouses mais moi j'avais une idée légèrement différente de la pièce, j'ai dis à Madame Snyder que Juliette était une idiote. D'abord elle craque pour le seul qui ne faut pas et elle le sait ensuite elle en rejette la responsabilité sur le destin. » 

« Madame Snyder m'a expliqué que quand le destin s'en mêle le choix n'est parfois pas possible. Dés l'âge de 13 ans il était clair pour moi que l'amour comme la vie était une question de choix. Et le destin n'a rien à voir là dedans. Tout le monde trouve ça romantique Roméo et Juliette, le grand amour, quelle tristesse!!. Si Juliette a été assez bête pour tomber amoureuse d'un ennemi, boire une fiole de poison et dormir dans un mausolée, elle n'a eu que ce qu'elle méritait. »

*****

« J'ai dis à Madame Snyder que quand je serais adulte je prendrais mon destin en main. Je ne laisserai pas un homme me rabaisser. Madame Snyder a dit que j'aurais de la chance si je vivais une telle passion avec quelqu'un et que si c'était le cas on resterait ensemble pour toujours. Même encore maintenant je pense que la plupart du temps l'amour est une question de choix. On a le choix de poser le poison et la bague et de faire en sorte que ça se termine bien la plupart du temps. Mais parfois malgré tous vos bons choix et toutes nos bonnes intentions le destin fini par l'emporter... »

 

Episode 9 - Une nouvelle famille

« La gratitude, apprécier, dire merci, peu importe les mots qu'on choisi, ils veulent tous dire la même chose : heureux. Nous sommes sensés être heureux, reconnaissant pour les amis, la famille. Heureux simplement d'être en vie... que l'on aime ça ou non. »

*****

« Peut être que nous sommes reconnaissants pour les choses familières que nous connaissons. Et peut être que nous sommes reconnaissants pour les choses que nous ne connaitrons jamais. A la fin de la journée, le fait que nous ayons le courage d'être encore debout... Est-ce une raison suffisante pour faire la fête ? »

 

Épisode 10  - Démesure

« Quand vous étiez enfant, c'était les bombons d'Halloween. Vous les cachiez à vos parents et les mangiez jusqu'à en être malade. Au lycée, c'était un mélange grisant de jeunesse, tequila et de... En tant que chirurgien, vous prenez tout ce que vous pouvez... parce que cela n'arrive pas aussi souvent que ça devrait. Parce que les bonnes choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent. Trop de tout, Même d'amour, N'est pas toujours une bonne chose. »

*****

« Comment savoir à partir de quand c'est trop ? Trop tôt ? Trop d'information ? Trop d'amusement ? Trop d'amour ? Trop de questions ? Et quand est-ce que cela devient trop à supporter? »

 

Episode 11 - Coeurs esseulés

«  Il y a 40 ans, Les Beatles ont posé au monde une question simple. Ils voulaient savoir d'où venaient les gens seuls.  Ma dernière théorie est que la plupart des gens seuls viennent des hôpitaux. Plus précisément, de l'aile chirurgicale des hôpitaux. »

*****

« Il y a 400 ans, un autre anglais bien connu avait une opinion sur la solitude, John Donne. Il pensait qu'on n'était jamais seul. Il  l'a dit de façon plus fantaisiste bien sûr. Aucun homme ne possède une île entière à lui seul. Retirer la partie sur l'île, Et il voulait simplement dire que tout ce dont on a besoin c'est de quelqu'un qui intervienne. Et qui nous fasse savoir que l'on est pas seul. Et qui oserait dire que cette personne ne peut pas avoir 4 pattes? Quelqu'un avec qui jouer ou avec qui courir.. Ou avec qui juste passer du temps. »

 

 

Épisode 12  - L'esprit de Noël

« C'est un mythe urbain de dire qu'il y a un pic de suicides pendant les vacances. Il s'avère en fait qu'il y en a moins. Les experts pensent que les gens sont moins enclins au suicide quand ils sont entourés par leur famille. Ironiquement, on pense que cette même unité familiale est la raison pour laquelle Le nombre de dépressions, lui, augmente fortement pendant les vacances. »

*****

« Un vieux proverbe dit qu'on ne peut pas choisir sa famille, On prend ce que le destin nous offre. Et que ça nous plaise ou non, Qu'on adore ou pas, Qu'on comprenne ou pas... ...vous faites face. Ensuite il y a l'école de pensée qui dit que la famille dans laquelle vous êtes né, n'est qu'un point de départ. Ils vous nourrissent, vous habillent et prennent soin de vous, jusqu'à ce que vous soyez prêt à affronter le monde... ...et à trouver votre tribu. »

 

Épisode 13 - Un nouveau départ

« Les nouveaux départs grâce au calendrier, ils arrivent chaque année. Il suffit de régler sa montre en janvier. Notre récompense pour avoir survécu aux vacances est une nouvelle année, qui amène la grande tradition des résolutions du Nouvel An. »

*****

« Qui détermine quand le vieux se termine et le nouveau commence ?  Ce n'est pas un jour sur le calendrier, pas un anniversaire, pas une nouvelle année. C'est un événement, grand ou petit, quelque chose qui nous change. Idéalement, ça nous donne de l'espoir... Une nouvelle façon de vivre et de voir le monde. Laisser tomber les vielles habitudes, les vieux souvenirs... Ce qui est important, c'est qu'on ne cesse jamais de croire que nous pouvons avoir un nouveau départ. Mais il est également important de se rappeler que parmi toutes les merdes... Il y a des choses auxquelles il vaut vraiment la peine de s'accrocher. »

 

Épisode 14 - Menteur, menteur

« En tant que docteurs, nous sommes habitués à être sceptiques parce que nos patients nous mentent tout le temps. La règle est : chaque patient est un menteur tant que son honnêteté n'a pas été prouvée. Mentir, c'est mal... Ou c'est ce qu'on nous dit, constamment, depuis la naissance. L'honnêteté est la meilleure des politiques. La vérité nous rendra libres. Le fait est qu'il est nécessaire de mentir. On se ment à nous même parce que la vérité...la vérité fait vraiment mal. »

*****

« Peu importe le mal qu'on se donne à ignorer ou à nier... le mensonge finit par apparaître... Que ça nous plaise ou non. Mais voila la vérité sur la vérité, ça fait mal. Alors on ment. »

 

Episode 15 - Franchir la ligne

« En chirurgie, il y a une ligne rouge sur le sol qui marque l'endroit où l'hôpital passe de l'accessible à l'interdit à tous sauf exceptions. Franchir la ligne sans permission n'est pas toléré. En général, les lignes sont là pour une raison... Pour la sauvegarde... Pour la sécurité.... Pour la clarté... Si vous décidez de franchir la ligne, vous le faîte presque à coup sur à vos propres risques. »

*****

« On peut pas s'en empêcher. On voit une ligne... On veut la franchir. Peut-être que c'est le frisson d'échanger le familier avec le non familier, une sorte de défi personnel. Le seul problème, c'est qu'une fois qu'on l'a franchi, c'est presque impossible de revenir en arrière. Mais... Si vous arrivez à franchir la ligne dans l'autre sens... Vous trouvez du réconfort dans les nombres. » 

 

Épisode 16 - Code Noir

« C'est un regard que les patients ont dans les yeux. Il y a une senteur. Une odeur de mort, comme un sixième sens. Quand le grand néant approche, vous le sentez venir. Qu'est ce que vous avez toujours rêvé de faire avant de mourir ? »

 

Épisode 17 - Brume Rose

« Oubliez le fait que vous soyez  complètement paniqué. Si vous saviez que c'était votre dernier jour sur terre... Comment voudriez-vous le passer ? »

« Si vous saviez que c'était votre dernier jour sur terre, Comment le passeriez-vous ? »

 

Épisode 18 - Les amants délaissés

« Après beaucoup de réflexion et de nuits blanches, voila ce que j'ai décidé, il n'y a rien de comparable à un adulte. On avance. On recule. On quitte sa famille et on crée la notre. Mais les insécurités de base, les peurs basiques et toutes ces vieilles blessures grandissent avec nous. Et juste quand on pense que la vie nous a vraiment forcés, une fois pour toutes à devenir un adulte...  On grandit, on vieillit, mais... pour la plupart on reste toujours une bande d'enfants, courrant dans la cour de récréation en essayant désespérément de s'intégrer. »

*****

« Sans parents à défier, on déroge aux règles que l'on s'est nous-mêmes forgées... On fait des caprices quand les choses ne vont pas comme on le souhaite... On murmure des secrets dans le noir avec nos amis... On cherche du réconfort là où on peut en trouver... Et on espère contre toute logique, contre toute expérience. Comme des enfants... On n'abandonne jamais espoir. »

 

 

Épisode 19 - Question de karma

« Parfois, même les meilleurs d'entre nous prennent des décisions impulsives... des mauvaises décisions, des décisions que nous savons pertinemment que nous allons regretter. le moment... la minute... et surtout... le matin suivant. Je veux dire, peut-être pas "regretter"- regretter parce qu'au moins, quelque chose au fond de nous décide de faire une folie, une chose qui, on le sait, se retournera probablement contre nous pour nous botter le cul... Mais... on la fait quand même. »

*****

« D'une façon ou d'une autre, notre karma... nous laisse face à nous-mêmes. On peut regarder notre karma dans les yeux ou on peut attendre qu'il nous surprenne par derrière. D'une façon ou d'une autre, notre karma nous retrouve toujours. Et la vérité, c'est qu'en tant que chirurgiens... nous avons plus de chances que la plupart de faire basculer la balance en notre faveur. Peu importe combien on s'acharne à essayer... on ne peut pas échapper à notre karma. Je pense qu'on ne peut pas vraiment se plaindre du karma. Ce n'est pas injuste. Ce n'est pas inattendu. C'est juste que... il égalise le score. Et même quand on va faire une chose qui, on le sait, va donner envie au karma de nous botter le cul, on le fait quand même. »

 

 

Épisode 20 - La voie de la guérison

« En tant que docteurs, les patients passent leur temps à nous dire comment ils feraient notre travail. Faites des points de suture, mettez une bande dessus et envoyez moi à la maison." C'est facile de donner une solution rapide quand on ne connaît pas grand chose au problème, quand on ne comprend pas la cause sous-jacente ou juste quelle est vraiment la profondeur de la blessure. La première étape vers une vraie guérison est de connaître exactement comment la maladie a commencé mais ce n'est pas ce que les gens veulent entendre. On est censé oublier le passé  qui nous a amené ici, ignorer les futures complications qui pourraient surgir et parer au plus pressé. »

*****

« En tant que médecins, en tant qu'amis, en tant qu'êtres humains, nous essayons tous de faire du mieux que nous pouvons. Mais le monde est rempli de tours et détours inattendus. Et juste quand vous pensez que vous avez l'étendue de la terre... la terre sous vous bouge... et vous frappe les pieds. Si vous êtes chanceux, vous finissez avec rien de plus qu'une blessure. Quelque chose qu'un pansement puisse couvrir. Mais certaines blessures sont plus profondes qu'au premier abord et nécessite plus qu'une rapide réparation. Avec certaines blessures, il faut arracher le pansement, les laisser respirer et leur laisser le temps de guérir. »

 

Épisode 21 - Superstition

« Mon campus à l'université possède une statue magique. Il est de tradition pour les étudiants de lui caresser le nez pour avoir de la chance. Ma copine de chambre de 1ère année croyait vraiment au pouvoir de cette statue. Et elle insistait pour s'y rendre pour caresser son nez avant chaque examen. Etudier aurait été une meilleure idée. Elle a échoué en deuxième année. Mais le fait est qu'il y a toujours un peu de superstition dans ce que nous faisons. Si on ne croit pas aux statues magiques, on évite les trous sur les trottoirs ou on met toujours sa chaussure gauche en premier lieu... On touche du bois... Rester sous une échelle, briser un verre. La dernière chose que l'on veuille faire, c'est offensé les dieux. »

*****

« Personne ne souhaite laisser passer sa chance. Mais le dire 33 fois, est-ce que ça aide ?. Est-ce que quelqu'un écoute vraiment ?. Et si personne n'entend, Pourquoi faisons-nous toutes ces choses étranges ? Nous comptons sur des superstitions parce que nous sommes assez futés pour savoir que... Nous n'avons pas réponse à tout. Et que la vie prend des chemins mystérieux. »

 

Épisode 22 - Les deux sœurs

« Un bon match de basket peut nous coller à notre siège. Les jeux tournent tous autour de la gloire, la douleur et les détails. Et puis, il y a les jeux plus solitaires... Les jeux auxquels on joue tous tout seul. Les jeux sociaux, les jeux d'esprit on les utilise pour passer le temps, pour rendre la vie plus intéressante, pour nous distraire de ce qui se passe réellement. Il y a ceux qui adorent jouer aux jeux... Tous les jeux. Et puis, il y a ceux qui adorent... un peu trop. »

*****

« Vous voulez gagner ? Revenez toujours au basique. Disputez vous avec les arbitres changez les règles, trichez un peu... Faites une pause et soignez vos blessures. Mais jouez. Jouez durement... Jouez vite... Jouez relax et libre. Jouez comme s'il n'y avait pas de lendemain. Ce n'est pas gagner ou perdre dont il s'agit mais de comment on joue. N'est-ce pas ? »

 

Épisode 23 -Ce que le patient veut...

« La clé pour devenir un merveilleux interne, C'est ce à quoi on renonce... Sommeil, amis, vie normale. Nous sacrifions tout ça pour cet unique moment fabuleux... Cet instant, Où nous pouvons légalement nous appeler chirurgien. Il y a des jours où les sacrifices semblent utiles. Et puis il y a des jours, où tout semble être un sacrifice. 

*****

 « Trop souvent, courir après ce qui semble bien implique laisser de côté ce qu'on sait être juste. Et laisser quelqu'un entrer signifie casser les murs qu'on a passé une vie entière à construire. Bien sûr, les sacrifices les plus durs sont ceux qu'on ne voit pas venir. Quand nous n'avons pas le temps de trouver une stratégie, de choisir un côté, quand ça arrive, quand la bataille nous choisit et pas l'inverse, c'est là que le sacrifice, peut s'avérer être plus dur que nous ne pouvons le supporter. »

 

 

 

Épisode 24  - A coeur ouvert

«  Nous passons tous notre vie comme des éléphants dans un magasin de porcelaine... Un éclat ici, une fêlure là, causant des préjudices... A nous-mêmes, aux autres. La difficulté est d'essayer de trouver un moyen de contrôler les blessures faites. Ou celles qui nous ont été faites. Parfois les blessures nous prennent par surprise. Parfois nous pensons que nous pouvons panser les blessures. Et parfois les blessures ne sont pas visibles à l'oeil nu. »

*****

« Nous sommes tous blessés, apparemment. Certains d'entre nous plus que d'autres. On transporte les blessures avec nous depuis l'enfance. Ensuite on grandit, Nous les transmettons dans la mesure du possible. En fin de compte, nous causons tous des préjudices... Et ensuite on entreprend la phase de réparation. Peu importe comment on s'y prend. »

 

 

Épisode 25 - Un coeur pour deux

« Dans la vie, on nous enseigne qu'il y a 7 péchés capitaux. Nous connaissons tous les principaux... Gourmandise, fierté, luxure... Mais le péché qu'on n'entend pas beaucoup, c'est la colère. Peut-être est-ce parce que nous pensons que la colère n'est pas dangereuse... Que nous pouvons la contrôler... Ce que je veux dire c'est que peut-être nous ne donnons pas assez de valeur à la colère. Peut-être est-ce plus dangereux que nous le pensons. Après tout, quand on en vient au comportement destructeur C'est le premier des sept péchés. » Alors ce qui rend la colère différente des six autres péchés capitaux ?

*****

« C'est assez simple vraiment. On s'abandonne à un péché comme l'envie ou la fierté, et on ne blesse que soi même. Essayez la luxure ou l'envie, et vous ne blesserez seulement que vous et probablement une ou deux autres personnes. Mais la colère... La colère est la pire... La mère de tous les péchés. Non seulement la colère peut vous emmener au bord du précipice et quand cela arrive, vous pouvez emmener un nombre effrayant de gens avec vous. »

 

Épisode 26 - Un pour tous

« Les êtres humains... ont besoin de beaucoup de choses pour se sentir vivants. Famille... Amour... Sexe... Mais on a seulement besoin d'une chose... pour être réellement en vie. On a besoin d'un coeur qui bat. Quand notre coeur est menacé... On répond de deux façons... Soit on fuit... Soit... On attaque. Il existe un terme scientifique pour ça. Fuir ou combattre. C'est l'instinct. On ne peut pas le contrôler. Le pouvons-nous ? »

 

Épisode 27 - Un pour tous...

 pas de voix-off...

Ecrit par maluzo83 
Ne manque pas...

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Une grande soirée Face à Face!
Le Face à Face | Inscrivez-vous

Découvre le 15ème numéro de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive du jeune acteur Faly Rakotohavana !
HypnoMag | Découvre le numéro 15 !

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 11:33

Saison 2
15.10.2020

Saison 1
27.09.2020

La série
25.08.2020

Passé Pas Simple
Hier à 16:26

Plan B
Hier à 11:11

S03E19 Plan B
Avant-hier

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne TF1

16.16 : Tourner la page (inédit)
Mercredi 4 novembre à 21:05

16.17 : Orgueil et priorités (inédit) à 21:55

Logo de la chaîne TF1

16.18 : Pro bono (inédit)
Mercredi 11 novembre à 21:05

16.19 : L'amour de ma vie (inédit) à 21:55

Logo de la chaîne ABC

17.01 : All Tomorrow’s Party (inédit)
Jeudi 12 novembre à 21:00

Logo de la chaîne ABC

17.03 : My Happy Ending (inédit)
Jeudi 19 novembre à 21:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne TF1

16.15 : Blizzard (inédit)
Mercredi 28 octobre à 22:00
2.67m / 11.9% (Part)

Logo de la chaîne TF1

16.14 : Jeu de piste (inédit)
Mercredi 28 octobre à 21:05
3.50m / 13.5% (Part)

Logo de la chaîne TF1

16.13 : Accordez-moi cette danse (inédit)
Mercredi 21 octobre à 22:00
2.50m / 11.8% (Part)

Logo de la chaîne TF1

16.12 : Dîner en famille (inédit)
Mercredi 21 octobre à 21:05
2.90m / 12.0% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Les femmes de Grey's Anatomy pour Variety

Les femmes de Grey's Anatomy pour Variety
Le magazine Variety a consacré un article à Grey's Anatomy. Celui ci révèle comment la série a...

La saison 17, la dernière ?

La saison 17, la dernière ?
Lors d'un interview, Ellen Pompeo a laissé sous entendre que la saison 17 pourrait être la dernière...

Audience TF1 - 1614/1615

Audience TF1 - 1614/1615
Les deux épisodes diffusés hier soir sur TF1 ont rassemblé en moyenne 3.08 millions de...

Saison 17 - Synopsis des deux premiers épisodes

Saison 17 - Synopsis des deux premiers épisodes
Les résumés des deux premiers épisodes de la saison 17 sont dévoilés. Et la pandémie du Covid19 est...

Diffusion TF1 - 1614/1615

Diffusion TF1 - 1614/1615
La saison 16 se poursuit ce soir sur TF1. Deux épisodes inédits seront proposés. L'épisode 1614 "Jeu...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 21:15

Dernière soirée pour essayer de deviner le personnage ou film qui se cache derrière les Emojis sur HypnoClap !

grims, Hier à 11:36

Dernier jour pour poster votre photo "behind the scenes" favorite dans l'animation du quartier Outlander

cinto, Hier à 18:36

Nouveau sondage chez Ma sorcière Bien aimée. Et The Tudors, si vous avez oublié! régalez-vous!!

mnoandco, Aujourd'hui à 09:18

Nouveaux calendriers sur A Discovery of Witches, Cold Case, New Amsterdam et FBI Portés Disparus...un p'tit détour pour commenter

Locksley, Aujourd'hui à 10:47

Nouveau design et nouveau sondage chez Une Nounou d'Enfer !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site