VOTE | 875 fans

#301 : Avec le Temps...


Scénario : Shonda Rhimes - Réalisation : Daniel Minahan
Guest stars : Jessica Tuck, Loretta Devine, Kate Burton, Steven W. Bailey, Chris O'Donnell, Sarah Utterback, Robin Pearson Rose, Joanie Fox, Mis Qesley, Pepper Sweeney 

C'est le lendemain du bal et tout le monde s'inquiète pour Izzie, qui pleure toujours Denny. Elle est allongée sur le sol de la salle de bain et refuse de manger ou de se changer et enlever sa robe. Cristina dit à Meredith qu'elle est la mieux placée pour réconforter Izzie. Bailey reste avec le corps de Denny jusqu'à ce qu'on vienne le chercher. Meredith avoue à Cristina que durant le bal, elle a couché avec Derek, mais elle ne sait plus oû ils en sont. Adèle prend rendez-vous avec Richard, disant que c'est la seule façon qu'elle a de le voir. Elle lui pose un ultimatum : soit il prend sa retraite soit elle le quitte. Omar et sa femme, Giselle, arrivent aux urgences. Elle les a amenés à l'hôpital pour cause de grippe. Derek et George, chargés de ce cas, découvrent en réalité qu'il a été exposé à la peste bubonique. La quarantaine est déclarée et Derek et George se retrouvent seuls tous les deux dans les vestaires.


Popularité


3.82 - 11 votes

Titre VO
Time Has Come Today

Titre VF
Avec le Temps...

Première diffusion
21.09.2006

Première diffusion en France
22.05.2007

Plus de détails

Au bloc, le temps perds tout son sens. Au beau milieu des sutures, lorsque nous sauvons des vies, l'horloge cesse d'exister. 15 minutes, 15 heures. A l'intérieur du bloc, les meilleurs chirrugiens font disparaître le temps. Néanmoins, à l'extérieur du bloc, le temps prends plaisir à se moquer de nous. Même pour les plus forts d'entre nous, il s'amuse à nous jouer des tours. Il ralentit. Il fait du surplace. Jusqu'à s'arrêter brusquement, nous laissant figé, incapable de bouger, de prendre une direction ou une autre.

Après le bal, Meredith sort en courant de l'hôpital, Richard est assis dans le hall et réfléchit à la soirée qui vient de se passer. Dans la caravane, Addison tient entre ses mains la veste de Derek et retrouve dans sa poche une culotte qui ne lui appartient pas.

C'est le lendemain du bal et tout le monde s'inquiète pour Izzie, qui pleure toujours Denny. Elle est allongée sur le sol de la salle de bain et refuse de manger ou d'enlever sa robe.

Alex, George, Cristina et Meredith attendent devant la porte. Cristina dit à Meredith qu'elle est la mieux placée pour réconforter Izzie, parce qu'elle est "sombre et torturée". Elle ne veut pas y aller, ne sachant pas quoi dire alors George se décide.

Flash-back
Izzie et Alex se rencontrent pour la première fois lors de la soirée organisée pour les internes de 1ère année. Alex lui demande quelle spécialité elle a choisit et pense qu'elle ne réussira pas dans ce qu'elle a choisit : la chirurgie.

George est allongé sur le sol de la salle de bain à côté de Izzie. Il tente de la faire réagir mais elle refuse de parler.

A l'hôpital, Bailey reste avec le corps de Denny jusqu'à ce que les pompes funèbres viennent le chercher. Il n'y aura pas de funérailles, sa famille l'a demandé. Avant qu'ils ne l'emmènent, elle lui dit qu'elle est désolée, se sentant responsable.

Dans la cuisine, Meredith prépare des sandwichs pour la mort de Denny, c'est ce qu'on fait quand quelqu'un meurt : on cuisine. Cristina lui demande ce qui ne va pas et Meredith lui avoue que durant le bal, elle a couché avec Derek et qu'elle a perdu sa culotte.

Au même instant, Addison sort ladite culotte de la machine à laver et la met dans un sac en plastique puis dans son sac avant de partir pour l'hôpital.

Derek et Richard discutent du fait qu'ils n'ont tous les deux pas quitté l'hôpital la nuit dernière lorsque Bailey arrive et demande à Derek s'il est libre pour un trauma crânien.

Derek et George s'occupent de Giselle, une femme qui vient d'avoir un accident de voiture, son mari atteint de la grippe, est à côté d'elle.

Aux urgences, Alex s'occupe d'un nouveau né retrouvé dans la poubelle d'un collège. Malheureusement la mère a disparu et Addison ne peut opérer le bébé sans en savoir plus sur sa mère mais plusieurs personnes sont là pour le voir.

Au bloc, Derek, assisté de George, opère Giselle. Il demande des nouvelles d'Izzie par rapport à la mort de son patient, George lui répond qu'il était plus que ça, ils étaient amoureux.

Dans la cuisine, Cristina questionne Meredith sur le fait qu'elle a couché avec Derek la veille et ce qu'elle compte faire.

Flash-back
Meredith petite fille est sur un manège de chevaux de bois. Le manège tourne et l'on voit Richard et Ellis se disputer, il est en train de rompre avec elle.

Adèle prend rendez-vous avec Richard, disant que c'est la seule façon qu'elle a de le voir mais ils sont interrompus par Bailey qui arrive pour prévenir le chef que le Centre des Maladies Infectieuses est là. Un couple atteint semble-t-il de la peste est dans l'hôpital.

Addison parle aux parents et aux jeunes filles qui sont venus voir le bébé, car elles sont les dernières à avoir été vu dans les toilettes avant la découverte du bébé au lycée. Il est impératif de savoir qui est la mère pour pouvoir sauver le nourrisson mais aucune d'entre elles ne veut avouer.

Dans les vestiaires, Derek et George se préparent pour rentrer chez Meredith lorsqu'ils sont stoppés par les responsables du CMI qui les prévient qu'ils ont peut-être été contaminés par la peste,  ils ont opéré Giselle et maintenant ils doivent rester tous les deux en quarantaine.

Bailey va voir Omar qui est en quarantaine lui aussi, il demande des nouvelles de sa femme, elle discute avec lui, le rassure et lui tient compagnie de l’autre coté de la porte.

Callie arrive chez Meredith avec des courses parce qu'elle s’inquiète pour George et a pensé à Izzie. Callie lui assure qu'elle ne dira à personne qu'elle a couché avec Derek.

Cristina est couchée prés d’Izzie et essaye de lui parler. Izzie lui demande de parler de Shiva. Cristina lui explique puis Izzie lui dit qu’elle ne reverra plus jamais Denny, elle lui demande ce qu’elle ressentirait si elle ne devait plus jamais revoir Burke.

A l’hôpital, Addison et Richard essayent de parler aux parents des jeunes filles mais aucun d'entre eux n'est prêt à accepter le fait que leur fille ait été enceinte.

Flash-back
A New York, Addison en pleurs essaye de parler à Derek qui est très énervé, il jette ses habits et la met à la porte, il ne veut pas entendre ses explications sur le fait qu’elle l'a trompé avec Mark. Addison pleure derrière la porte et le supplie, Derek la laisse rentrer mais lui dit que c’est fini entre eux et part.

Flash-back
A la soirée des internes, Cristina se présente à Burke et lui dit qu’elle l’admire et adorerait être son interne mais celui-ci est occupé à flirter avec une jeune femme et l’envoie balader. George parle à Meredith qui ne l’écoute pas vraiment et part quand Richard s’approche d’eux.

Dans les vestiaires, George commence à stresser et demande à Derek s'ils vont mourir ici prés des vestiaires remplis de nourriture, Derek l’apprenant se sert et n’écoute pas George.

Les quatre jeunes filles refusent toujours d’avouer qui est la mère du nourrisson. Addison décide de faire un test de sang pour le comparer à celui du bébé.

Dans la cuisine, Callie cuisine pendant que Meredith lui dit qu’elle ne sait pas quoi dire à Izzie et que tout le monde attend qu’elle le fasse quand Finn arrive. Meredith l’évite prétextant devoir aller voir Izzie. Callie explique à Finn de ne pas le prendre mal, que les médecins sont retardés socialement, elle lui donne son exemple et lui dit que c’est le lycée avec des scalpels, qu’il ne faut pas en vouloir a Meredith car elle a 17 ans dans sa tète.

Meredith va voir Izzie et lui avoue qu’elle ne sait pas quoi dire. Izzie lui dit que Denny est mort et qu’elle ne ressent plus rien. Elle ne sait pas quoi faire, elle est devenue une personne qu’elle ne connaît pas, Meredith lui prend la main et lui dit qu’elle n’est pas seule.

A l’hôpital, Derek fouille toujours dans les casiers à la recherche de nourriture et tombe sur un casier rempli de nourriture, c’est celui d’Izzie. George lui dit qu’elle mangeait beaucoup pour garder de l’énergie, Derek lui réponds qu’il utilise le passé mais elle n’est pas morte. Pour George, elle est partie et ne reviendra plus, il pense même qu’elle ne sera plus jamais la même.

Flash-back
Derek et Meredith se rencontre pour la première fois dans le bar de Joe.

Addison et Alex discutent en surveillant l’état du bébé lorsque les résultats du test sanguin des adolescentes arrivent, il ne reste plus que deux filles compatibles avec le nourrisson.

Miranda vient voir Omar et lui annonce que sa femme n’a pas survécu. Il commence à paniquer et à ne plus savoir respirer mais elle ne peut pas rentrer pour l'aider. Elle essaye donc de le rassurer à travers la porte pour qu’il se calme. Il lui demande de l’aider mais il est trop tard pour sa femme. Miranda lui dit qu’elle aimerait pouvoir remonter le temps.

Dans les vestiaires, George s’inquiète mais Derek lui dit qu’il stresse pour rien et refuse de l’examiner. George s’énerve et dit qu’il n’a pas pu dire à Callie qu’il l’aime et qu’il n’aura peu être plus de chance de lui dire. Derek lui demande s’il l’aime, George lui répond qu’il pourrait l’aimer bientôt, ce qui fait rire Derek. George lui demande si lui l’a dit à Meredith. Derek répond que non et qu’il devrait le dire à Callie.

A la maison, Meredith va voir Finn et ils discutent. Finn lui dit qu’il ne veut pas savoir pour hier soir et qu’ils n’étaient pas exclusifs, mais veut l’être et même si elle pense ne pas mériter des bonnes choses, elle le mérite et lui est une bonne chose.

Adèle n’est pas contente de devoir passer sa vie à attendre que Richard soit là pour elle, elle lui pose un ultimatum : c'est elle ou l’hôpital.

Addison, quand à elle, montre aux deux jeunes filles le nouveau né et réussit à faire avouer l’une d’elle que c’est son bébé.

Derek et George apprennent finalement qu'ils ne sont pas contaminés et ne sont donc plus en quarantaine. Ils rentrent ensemble chez Meredith. A peine la porte franchit, Callie se jette dans les bras de George en lui disant combien elle l'aime.

Derek trouve Meredith dans la cuisine et lui dit qu'il est amoureux d'elle, et qu'elle a maintenant un choix à faire. 

Richard dit à Adèle qu’il a besoin de temps mais elle n’en a plus, elle s'en va.

Addison accroche la culotte au tableau avec une étiquette perdue et retrouvée.

Cristina va voir Burke et commence à pleurer, elle lui demande de ne pas mourir, il lui répond qu’il fera son possible.

Flash-back
Les internes quittent la soirée organisée pour eux, Izzie dit à George que c’est génial, demain ils seront des chirurgiens.

Dans la salle de bain, Izzie dit à Meredith qu’elle est prête, elle se lève et Meredith commence à lui enlever sa robe. 

Le temps file. Le temps n'attends personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes, nous voulont plus de temps. Du temps pour se relever. Du temps pour grandir. Du temps pour lâcher prise. Du temps.


MEREDITH VOIX OFF: Au bloc, le temps perd tout son sens... Au beau milieu des sutures, lorsque nous sauvons des vies, l'horloge cesse d'exister. 15 minutes, 15 heures, à l'intérieur du bloc, les meilleurs chirurgiens font disparaître le temps. Néanmoins à l'extérieur du bloc, le temps prend plaisir à se moquer de nous.

(On peut voir Meredith courrir à l'extérieur du Seattle Grace Hospital dans sa robe de bal)

MVO: Même pour les plus forts d'entre nous, il s'amuse à nous jouer des tours.

(Retour au lendemain après une messe dans la salle de bal où le Dr Webber est assis seul sur un banc.)

MVO: Il ralenti...

(Addison est dans la caravane de Derek. Elle est assise sur le lit et tient une culotte de Meredith, elle la regarde, choquée.)

MVO: …Il fait du surplace...

(Izzie est allongé dans sa salle de bain, le visage sur le sol, pleurant. Elle porte encore sa robe de bal.)

MVO: … Nous laissant figé, incapable de prendre une direction ou une autre.

(On entend la voix d'Alex appelant Izzie à travers la porte.) 

ALEX: Izzie! Izzie…  

(Dans le couloir où tout un groupe d'interne attend anxieusement la réponse d'Izzie.)

ALEX: Je t'en prie.

GEORGE: Bon, elle a passé toute la nuit là-dedans... Il faut faire quelque chose.

ALEX: Oui.

MEREDITH: Oui. 

CRISTINA: Oui.

(George Alex et Cristina se retournent vers Meredith)

MEREDITH: Pourquoi vous me regardez moi? 

CRISTINA: C'est quand même un terrain familier pour toi.

MEREDITH: Il n'y a rien de familier pour moi là-dedans, c'est pas pareil. Denny est mort. L'homme qu'elle aime est mort.

CRISTINA: Oui mais toi t'es triste et malheureuse.

MEREDITH: Triste et malheureuse?

CRISTINA: Tu as une mère qui a un Alzheimer et un père à qui tu ne dis rien.

ALEX: Puis tu bois trop et tu dragues un peu n'importe qui.

GEORGE: Tu es triste et malheureuse maintenant on le sait. Et Izzie est triste et malheureuse.

MEREDITH: Alors tout d'un coup, je suis la spécialiste des filles qui ont une vie de merde?  

GEORGE: Il faut qu'on fasse quelque chose, quelqu'un doit s'y coller.

(Il regarde Alex et Cristina, qui évitent soigneusement de le regarder en retour.)

(Izzie est dans la salle de bain, elle se souvient du discours du Dr Webber au début de l'année.)

WEBBER VOIX OFF :Les sept ans que vous passerez en tant qu'interne en chirurgie seront les meilleurs et les pires de votre vie. Soyez prêt à affronter la concurrence.

(Izzie s'assoie et regarde la porte.)  

[Le flash-back d'Izzie nous ramène à la fête hospitalière tenue pour accueillir les nouveaux stagiaires SGH.]

IZZIE: Salut! Izzie Stevens. Fac de Washington. 

ALEX: Salut! Alex Karev. Fac de Iowa.  

IZZIE: C'est sympa cette petite soirée pour rencontrer les internes.

ALEX: Ouais, ils nous saoulent joyeusement la gueule avant de se mettre à nous torturer. (Izzie sourit) Quelle spécialité t'as choisie?

IZZIE: Chirurgie. 

ALEX: Sérieusement? 

IZZIE: Sérieusement. 

(Alex la regarde avec surprise.) 

IZZIE: Pourquoi? 

ALEX: Je… Je te voyais en gynéco ou alors pédiatrie.

IZZIE: Tu crois pas que je peux être un chirurgien ? Moi je peux, je le sais.

ALEX: La chirurgie c'est costaud.

IZZIE: Je suis costaud.

ALEX: Tu tiendras pas une année ma poule.

[Fin du flashback] 

(La voix de Georges fait sortir Izzie de ses souvenirs.) 

GEORGE: Hey, Izzie! 

(George est sur le sol, face à face avec Izzie qui s'étouffe, dévastée, et dans un état d'égarement.)

IZZIE: Quoi? 

GEORGE: (Gentiment) Il faudrait peut-être... Peut-être que tu changes de vêtements. Tu serais bien mieux dans un truc plus confortable...

IZZIE: Arrête s'il te plaît !

GEORGE: Izzie... 

IZZIE: Tais-toi je ne veux pas t'entendre, tais-toi. Il n'y a rien à dire, tu comprends? Je ne veux pas qu'on me parle. Il n'y a rien à dire, rien du tout.

GEORGE: (parle doucement)  Je suis désolé.

IZZIE: Oui... Oui moi aussi.

[EXTÉRIEUR SEATTLE GRACE HOSPITAL] 

(Bailey est à la morgue, elle identifie le corps de Denny.)

POMPE FUNEBRE: Alors vous êtes chirurgien?

BAILEY: Oui. 

HOMME: D'habitude ils envoient pas un chirurgien.

BAILEY: (hésitante) Eux … Qu'es-ce qu'il faut que je fasse... Comment je dois faire ? Oui enfin comme on fait...

HOMME : Vous devez reconnaître le corps avant que je l'embarque au pompe funèbre. Pour que je ne me trompe pas de gars.

BAILEY: Pourquoi, ça arrive ?

HOMME: Si vous saviez le nombre de fois où j'ai pas embarqué le bon.

(Le corps arrive, les deux se lèvent et marchent vers lui. L'homme ouvre la couverture pour montrer son visage à Bailey..) 

BAILEY: C'est lui... C'est Denny Duquette.

HOMME: Oui et vous devez signer.

BAILEY: L'enterrement a lieu où?

HOMME: Pas d'enterrement, la famille veut qu'on envoie le corps à Mephis.

(Ils enlèvent le corps..) 

BAILEY: Attendez, attendez une seconde. (Elle s'appuie sur le corps de Denny) je suis désolée, je suis désolée.

[EXTÉRIEUR. SEATTLE HARBOUR]  

[INTERIEUR DE LA MAISON DE MEREDITH: DANS LA CUISINE] 

(Meredith fait des sandwichs tandis que Cristina est assise sur la table, lisant un magazine)

CRISTINA: Pourquoi on fait encore des sandwich ? 

MEREDITH: Parce que quand quelqu'un meurt, on fait la cuisine.

CRISTINA: Oui. Oui, je sais ce qu'on fait quand quelqu'un meurt. Je suis juive, mort et nourriture je connais, c'est Shiva.  

MEREDITH: C'est Shiva même si elle est catholique?

CRISTINA: Je sais seulement ce qu'il faut faire pour Shiva... Oui c'est Shiva. Et si on fait Shiva pour Denny, on a intérêt à faire livrer des trucs parce que les sandwiches c'est pas de la vraie cuisine.

MEREDITH: Les sandwiches c'est pas compliqués.

(Elle prend un morceau de sandwich) 

CRISTINA: Qu'es-ce qui va pas chez toi?

MEREDITH (rapidement): Tout va très bien chez moi, c'est Izzie dont il faut qu'on s'occupe.

CRISTINA (Elle comprend qu'il y a quelque chose de faux concernant Meredith) : Oh Qu'est-ce que tu as fait?

MEREDITH: Denny est mort, Burke s'est fait tirer dessus, alors surtout relativisons et n'oublions pas que ce que j'ai fait est une chose qui n'a aucune importance.

CRISTINA: vas-y dis moi tout maintenant.

MEREDITH: J'ai perdu ma petite culotte, la nuit dernière.  

(Cristina la regarde surprise.)  

(Caravane de Shepherd où Addison a lavé la culotte. Elle la met dans son sac et part travailler) 

[INTERIEUR SGH]

(Derek est assis sur les escaliers à côté du conseil de planification, sa tête entre ses mains) 

WEBBER: Déjà de retour ? 

DEREK: Je suis jamais parti. J'ai fais une craniotomie sur rupture d'anévrisme.  

WEBBER: Et moi aussi je suis resté là toute la nuit. Je voulais assister à l'autopsie de Duquette.

DEREK: Vous avez vu Meredith? Euh… le Dr Grey… Vous avez vu le Dr Grey? 

WEBBER: Pourquoi ? Vous, vous avez un souci ?

DEREK: C'est que... Quelqu'un peut faire les visites à ma place, j'ai quelque chose à régler.

BAILEY: Vous êtes libre ? Dr Sheperd il y a un trauma crânien qui arrive et les urgences sont saturées à cause d'une épidémie de grippe.

(Pièce aux urgences) 

DOCTEUR: Giselle Toussaint, 22 ans conduisait sans ceinture, a heurté une glissière de sécurité. Elle a été éjecté du véhicule.

MARI DE LA PATIENTE : Elle.. elle avait l'air d'aller mieux quand on venait aux urgences. On est malade tout les deux. Cette grippe nous a fichue par terre et du coup je lui ai passé le volant parce qu'elle allait mieux que moi.

GEORGE: (Voyant que la malade s'est réveillée) Monsieur 

GISELLE: Omar? 

OMAR: Giselle ! Chérie ! 

(Il prend sa main)   

GISELLE: Où on est ? Est-ce que... Est-ce que on est en train de danser?

OMAR: On a eu un accident.

DEREK: Il y a une plaie de la dure-mère. Elle perd du liquide rachidiens. Préparez un bloc.

GISELLE: Danser c'est tellement beau.

OMAR: Tu es belle mon ange

(Il commence à tousser, George prend soin de lui.)

GEORGE: Il est brûlant de fièvre.

DEREK: Que quelqu'un le mette au lit. Allez on la monte au bloc immédiatement.

(Urgence où Alex accueille un bébé)


 ALEX: Qu'est-ce qui ce passe?

DOCTEUR: Nouveau né prématuré trouvé dans une poubelle du collège Turner. Il a toujours son cordon ombilical.

ALEX: Vous n'avez pas fait d'intraveineuse? Il est déshydraté.

DOCTEUR : J'ai pas trouvé de veine.

ALEX (à Olivia) Il me faut une voie veineuse. Passe lui une aiguille intra osseuse et j'ai besoin d'un kit d'intubation néonat. (Olivia ne bouge pas et le regarde fixement, les bras chargés d'ustensiles médicaux.) Olivia! Grouille toi tu m'entends!

OLIVIA: Ils m'ont appelé ici pour leur filer un coup de main à cause de la grippe. Je ne travaille pas aux urgences.

(Alex regarde autour de lui et voit toutes les personnes avec la grippe) 

OLIVIA: Alex, il a quel âge ce bébé? 

(Alex prend le bébé dans ses bras.) 

OLIVIA: Attendez! Qu'est-ce que tu fais?

ALEX: Si vous pensez que je vais abandonner ce bébé prématuré malade aux urgences...

OLIVIA: Il doit d'abord être examiné ! Tu ne peux pas l'emmener comme ça !

ALEX: Appelle-moi Addison Shepherd ! Qu'elle me retrouve en néonat.


(Alex part avec le bébé.)  

Dans une pièce chirurgicale où Alex prend soin du bébé avec l'aide d'une équipe médicale. Addison arrive.

ADDISON: Karev? 

ALEX: Petechaes chez un garçon prématuré.

ADDISON: Où en sont ses plaquettes ?

ALEX: 17 000. 

ADDISON: 17 000 ? Vous avez passé des plaquettes ?

ALEX: Oui mais ça n'a rien changé.

ADDISON: Où est la mère? 

ALEX: J'en sais rien.

ADDISON: Dr Karev ! Je ne demande pas où est la mère pour m'amuser alors j'aimerais que vous utilisiez votre cerveau. Où est la mère ?

ALEX: J'EN SAIS RIEN ! Le bébé a été trouvé dans une poubelle près d'un collège.

ADDISON: On l'a abandonné dans une poubelle. 

ALEX: Le scanner montre un saignement intra abdominale. Vous voulez faire d'autres examens?

(Addison ne réagit pas, elle regarde le bébé).

ALEX: Dr Sheperd ? 

ADDISON: Il me faut une écho tout de suite. Injectez 2 grammes d'imuno febuline si ça ne saigne pas. Et trouvez moi la mère, j'ai besoin de vérifier ses anticorps plaquettaire rapidement.

ALEX: Vous ne l'opérez pas pour arrêter l'hémorragie interne ?

ADDISON: Si je voulais tuer ce bébé c'est exactement ce que je ferais. Qui peut faire une chose pareille?

(Olivia entre dans la pièce) 

OLIVIA: Dr Montgomery-Sheperd? Il y a des gens ici à propos du bébé.

(Bloc, où Derek opère Gisèle assisté par George)

GEORGE: On a enlevé le caillot, on peut refermer?

DEREK: Je veux être sûr qu'il ne reste pas de fragments d'os. Comment vas Izzie ?

GEORGE: Aussi bien qu'elle peut. 

DEREK: C'est toujours dur de perdre un patient. Au fil du temps c'est un peu moins choquant mais c'est toujours dur.

GEORGE: Izzie est amoureuse de lui. Denny n'était pas juste un patient, il s'aimait tous les deux.

 

[INT: MAISON DE MEREDITH]

(Meredith et Cristina dans la cuisine)

CRISTINA: Tu as fais l'amour avec Derek dans un salle de consultation le soir du bal ?

MEREDITH: Oui.

CRISTINA: Hier soir ? Vous l'avez fait tout les deux.

MEREDITH: Oui.

CRISTINA: Toi et le Dr Mamour, vous avez baisés comme des bêtes?

MEREDITH: Cristina! 

CRISTINA: Je ne porte pas de jugement, j'essaie de comprendre ce que tu me dis. T'es quand même avec Finn et lui avec Addison...

MEREDITH: Il est marié avec Addison. 

CRISTINA: Ouais... Alors Qu'es-ce que Derek t'a dit ?

MEREDITH: Il a dit "Meredith enfin Qu'es-ce que ça veut dire?"
 

CRISTINA: D'accord, mais il fait l'amour avec toi et il la joue docteur mea culpa et tout ce qu'il trouve à dire à propos de ça c'est "Oh Meredith Qu'est-ce que ça veut dire"?

MEREDITH: J'en sais rien du tout.

CRISTINA: Tu vas te remettre avec Finn? Est-ce que Shepherd va quitter sa femme

MEREDITH: j'essaie...

[Flashback: Meredith est une petite fille. Elle monte dans l'attraction carrousel dans un parc. Elle voit sa mère discuter avec Richard Webber.] 


ELLIS: Tu devais le dire à Adele.

WEBBER: Je peux pas lui faire ça.

ELLIS: c'est ce qu'on avait décidé.

WEBBER: Je peux pas.

ELLIS: Attend, Richard ! 

WEBBER: Je ne peux pas..

(Le carrousel tourne nous empêchant d'entendre ce qu'ils disent ensuite)

ELLIS: S'il te plait.

WEBBER: Non. Ellis. Non.

ELLIS: S'il te plait, Richard! Tu ne peux pas me quitter.

(Richard s'en va. La mère de Merdith est seule).

ELLIS: S'il te plaît… Richard!... Richard!  

[Fin du flashback de Meredith ]  

[INTERIEUR: SGH]

(Au bureau de Webber où il parle avec Adèle) 

WEBBER: Mais enfin tu es ma femme, tu n'avais pas à prendre rendez-vous.  

ADELE: Prendre rendez-vous est pourtant le meilleur moyen d'avoir ton attention pleine et entière puisque te voilà.

WEBBER: Écoute !

ADELE: Assieds-toi

WEBBER: Adele! 

ADELE: (Énervée) Assieds-toi nous avons un rendez-vous.

(Bailey arrive) 

BAILEY: Chef ! Excusez-moi, la veille sanitaire est là. On a un couple qui est arrivé ce matin. Derek vient de faire une craniotomie sur la femme mais le mari a des symptômes grippaux sévères, beaucoup de ganglions et des adénopathies, il semblerait qu'il aient pu être en contact avec..

WEBBER: La peste ? ( À Adèle) Écoute je suis désolé Adèle... Il.. il faut que je m'occupe de ça.

(Adele le regarde comme si elle ne pouvait pas croire qu'il ose la quitter au milieu d'un rendez-vous)

Addison marche vers les personnes qui sont venues pour le bébé. Il y a quatre adultes et leurs quatre filles adolescentes.

ADDISON: Je suis le Dr Montgomery-Sheperd. Je soigne le nouveau né. Il démarre une maladie du sang, j'ai besoin de savoir de qui est le bébé pour pouvoir le traiter.

MERE DE SARA : On aimerait tous le savoir. (À sa fille) Sara ? Nous t'écoutons.

SARA: Je n'ai jamais entendu parler de ce bébé maman.

SHANNON: Non aucune d'entre nous.

ADDISON: Pourtant l'une d'entre vous doit savoir quelque chose sinon vos parents ne seraient pas là.

MERE DE SHANON : Nos filles... Le principal a dit qu'elles étaient les dernières à se trouver dans les toilettes avant que le bébé soit découvert.  

MERE DE KAREN: Alors on a pensé qu'avant l'arrivée de la police...

PERE DE LISA : (À ses filles) L'une d'entre vous sait tout et elle devrait l'avouer. Je ne veux pas que ma Lisa soit mêlée à ca.

MERE DE KAREN: Écoutez, la police sera bientôt ici, vous ne pouvez pas faire un test ADN pour que nous puissions tous nous en aller ?

ADDISON: Les résultats des tests ADN sont très long et franchement je me fiche de vous laissé vous en aller comme vous dites si bien. Si ce bébé n'est pas soigné, il va mourir. Je peux faire un examen vaginale à chacune des filles.

MÈRE DE KAREN: Je vous signale que ma fille a 14 ans, elle n'est pas active sexuellement. Je ne vous laisserais pas violer son corps !

PERE DE LISA: C'est parce que vous savez que c'est votre fille. Je vais vous dire, vous avez mon accord pour faire ce qu'il faut pour prouver que ma Lisa est innocente.

MERE DE KAREN: Vous êtes vraiment immondes vous savez !

ADDISON: (Aux filles) La vie d'un enfant est en péril (Aux parents) et ce n'est pas votre accord dont j'ai besoin.

SARA: On a rien fait de mal, je le jure.

LISA: C'est pas parce qu'on était dans les toilettes que c'est notre bébé.

SHANNON: Est-ce qu'on est le genre de fille à tomber enceinte et à jeter le nouveau né dans les ordures ?

 

(George s'apprête à partir dans les vestiaires, Derek arrive) 

DEREK: Beau travail O'Malley. Est-ce que Meredith est rentrée avec Izzie?

GEORGE: Oui. Cristina aussi et je vais les rejoindre maintenant.

DEREK: Oui moi aussi.

GEORGE: oh super seulement.. je doute qu'Izzie puisse supporter beaucoup de monde.

DEREK: Je vais voir Meredith.

GEORGE: Oh, salut.

Derek ouvre la porte pour sortir mais il y a un homme qui porte un costume de décontamination blanc)

HOMME: Dr Sheperd ? 

DEREK: Oui. 

MAN: Dr O'Malley? 

GEORGE: Oui ?

HOMME: Veille sanitaire, y'a quelqu'un d'autre ici ?

DEREK & GEORGE: (après avoir regardé la pièce) Non.

HOMME: C'est vous qui avez opéré Mme Toussaint ?

DEREK: Oui.

HOMME: Elle et son mari ont été en contact direct avec une victime de la peste, elle peut avoir été exposée.

DEREK: Ce qui signifie que nous aussi ?

HOMME: Oui.

DEREK: Je dois m'en aller, je suis désolé.

HOMME: Nous attendons un diagnostic sur Mme Toussaint. Cette pièce sera sous scellée jusqu'à ce que nous soyons sur que votre santé n'est pas menacée.

GEORGE: Vous voulez dire que…

MAN: Vous ne pouvez pas sortir, vous êtes tous les deux en quarantaine.

(L'homme scelle la porte

(Bailey et Webber parlent dans le hall de la quarantaine.) 

BAILEY: Ils vont vite, tous ceux qui ont été en contact avec le couple Toussaint sont en quarantaine. Shepherd et O'Malley sont loin d'être ravis. Mais tout est sous contrôle si vous voulez rejoindre votre femme.

WEBBER: Oh non, je dois voir le responsable de la veille sanitaire, il faut que je surveille mon hôpital. Tenez moi au courant.

(Bailey entend Omar appeler l'homme IDC à travers la porte scellée.)

OMAR: Hé oh, hé oh. J'ai besoin d'aide. Y a quelqu'un ? Répondez.

( Bailey va voir ce qui ne va pas avec le patient).

OMAR: (à l'homme IDC debout dans le couloir à côté de sa chambre scellée) Je sais que vous m'entendez, je vous vois dans votre costume blanc de cosmonaute.

BAILEY: Monsieur ?

OMAR: Oui !

(L'homme stoppe Bailey.) 

HOMME: Aucun personnel non autorisé ne peut passer madame, c'est le règlement sanitaire.

BAILEY: Écoutez, je sais que monsieur est en quarantaine mais il est aussi un patient et je suis toujours à l'écoute d'un patient !

L'homme lui laisse parler à Omar par la fenêtre sur la porte)

OMAR: Ah ! Enfin quelqu'un. Grâce à dieu vous m'entendez merci. Comment va ma femme ?

BAILEY: Je suis le Dr Bailey, Miranda Bailey. Votre femme est sortie de chirurgie. Elle est en quarantaine en salle de réveil mais elle va bien. Pourquoi demandiez-vous de l'aide tout à l'heure ?

OMAR: Depuis combien de jours je suis ici ?

BAILEY: Ça ne fait que quelques heures

OMAR: Oui ? Je perds.. je perds la notion du temps.  

BAILEY: Et bien monsieur vous transpirez, je voudrais que vous alliez vous asseoir, retournez dans le lit.

OMAR (retourne au lit) : Mais.. mais et ma femme Gisèle ? Donnez-moi des nouvelles de Gisèle.

BAILEY: Comme je vous l'ai dit monsieur, elle vient de sortir de chirurgie mais je peux retourner voir où elle en est mais il faut que vous restiez calme jusqu'à mon retour.

OMAR: Non ! Non ! Partez pas s'il vous plaît, restez ! Une petite minute s'il vous plaît.

BAILEY: D'accord... Je reste.

OMAR: Omar, appelez-moi Omar. 

BAILEY: Bien, Omar. Je... Je ne bouge pas.

 

[INTERIEUR MAISON DE MEREDITH]

(Quelqu'un sonne, c'est Callie, les bras chargés de sacs de nourriture. Meredith ouvre la porte.)

CALLIE: J'ai acheté de la nourriture

MEREDITH: Uh… George n'est pas là.

CALLIE: Non je sais.. il est en quarantaine à cause d'un truc et.. j'étais.. j'étais pas de service alors je devenais folle à me faire du mouron alors j'ai pensé à Izzie et j'ai fais des courses.

MEREDITH: Pour Shiva ?

CALLIE: Tu vas me laisser entrer ?

MEREDITH: Oui. 

CALLIE: Du calme, je ne parlerais pas de ta partie de jambes en l'air avec le Dr Mamour, je ne suis pas comme ça.

MEREDITH (souffle): Bon ok.

CALLIE: (Allant vers la cuisine) Shiva ? C'est Shiva même si Izzie est catholique ?

MEREDITH: Tu as dit en quarantaine ?

(Izzie et Cristina sont toutes les deux allongées sur le plancher de la salle de bain)

CRISTINA: Ce que t'es en train de faire Izzie c'est pas saint, je veux dire il faut que t'enlèves cette robe. Mets toi debout, enlève cette robe et va prendre une douche.

IZZIE: Parle-moi de Shiva.

CRISTINA: Euh c'est un truc qu'on fait quand quelqu'un meurt, on l'a fait pour ma grand-mère.

IZZIE: Comment ça marche ?

CRISTINA: Tout le monde apporte de la bouffe, la famille vient en visite. C'est pour t'aider à supporter ta peine en l'honneur du mort.

IZZIE: Ça a l'air chouette.

CRISTINA: Hmm… oui y a beaucoup de règles. Sept jours sans porter de chaussures en cuir, pas de boulot, pas de sexe, tu n'as pas le droit de porter des talons hauts, tu dois pas te raser, tu.. (pause)

IZZIE: Quoi ?

CRISTINA: Tu dois pas changer de fringues. (pause) Izzie c'est pas obligé que ce soit Shiva.

IZZIE: Tu sais, ils ont emporté son corps. Je le verrai plus jamais. Comment tu serais si tu ne devais plus jamais revoir Burke ? Alors on fait Shiva pour Denny.

 

[INTERIEUR: SGH]

(Alex est avec les quatre filles assises dans un couloir) 

ALEX: Vous voulez le voir ?

SARA: Voir qui ?

ALEX: Le bébé, votre bébé ! 

SHANNON: Ce n'est pas notre bébé.

(On entend le père de Lisa parler dans une pièce avec Addison, Webber et trois mamans.)

PERE DE LISA: Je vous donne la permission de le faire alors quel est le problème ?

ADDISON: Le problème monsieur est que votre fille ne veut pas le faire et je ne peux la forcer en aucun cas.

MERE DE SHANON: Elles ont 14 ans, elles sont mineures, nous pouvons l'exiger d'elles.

WEBBER: Non pas du tout. Si elles refusent de se soumettre à un examen vaginal, on ne peut pas les forcer, c'est la loi.

PERE DE LISA: Bon allez, j'en ai assez. Je ramène Lisa à la maison.

WEBBER: Si vous faites ça monsieur, je vous fais arrêter avant que vous n'arriviez au parking.

ADDISON: Ce n'est pas seulement la loi qui est en jeu ici. Si je pratique un examen vaginal et que la jeune fille est vierge cela peut provoquer des saignements, un traumatisme excessif sans parler du stress…

MERE DE SHANON: Eh bien c'est pas compliqué de deviner les parents qui pourraient se faire du souci.

MERE DE SARA: Qu'est-ce que vous entendez par là ?

(Les deux femmes commencent à discuter.) 

PERE DE LISA: Je suis sûr et certain que ma Lisa est vierge.

MERE DE SARA: Vraiment ? Et comment le savez-vous ?

PERE DE LISA: Parce qu'elle n'a que 14 ans !


[Flashback d'Addison: Derek vient de découvrir qu'elle a eu une liaison avec son meilleur ami Mark. Il prend tous ses vêtements dans la chambre]

ADDISON (pendant que Derek prend ses vêtements): Derek, Derek, Écoute moi… Derek, ne fais pas ça, Derek. Derek, il faut qu'on parle de ça tu dois me donner une chance.

DEREK: il n'y a rien à expliquer.

ADDISON: Tu dois me donner une chance de m'expliquer.

(Derek commence à descendre l'escalier avec ses vêtements)  

ADDISON: Mais qu'est-ce que tu fais? Qu'est-ce que tu fais avec mes vêtements, Derek, c'était juste une fois. Je... Je sais c'est ce qu'on dit, ce que tout le monde dit mais écoute, je sais pas comment ça a pu arriver. Je sais pas comment c'est arrivé. Il était là...

DEREK: Tu as couché avec mon meilleur ami et tout ce que tu trouves à me dire c'est "il était là ?" (Il jette les vêtements dehors). Fous le camp !

ADDISON: Non. 

DEREK: Fous le camp ! 

ADDISON: Non, non je ne pars pas. Il...

DEREK: Fous le camp de ma maison maintenant ! 

ADDISON (assise dans les escaliers): Non je reste ici, on va pas se séparer. Il faut qu'on...

DEREK: Dehors.  

(Il saisit le bras d'Addison et commence à la tirer vers la porte)

ADDISON: Qu'est-ce que tu fais? Derek?  

(Derek ferme la porte sur Addison, elle pose ses mains sur la porte et il se penche contre lui et place sa main sur le côté opposé)  

ADDISON: Non, non

(Addison commence à pleurer comme elle est dehors sous la pluie)

ADDISON: S'il te plaît, Derek, s'il te plaît, s'il te plaît.

(Derek ouvre la porte, la laissant entrer)

ADDISON: Je suis désolée, je suis désolée, je te demande pardon. Donne-moi une chance… une chance de te montrer que je regrette d'accord ?

DEREK: D'accord. (Derek ferme la porte) Je vais m'en aller. Toi tu restes, je prendrais mes affaires demain.

ADDISON: Non, non, non, non. On va y arriver. Derek on va surmonter tout ça, Derek. On est Addison et Derek.

DEREK: Tu me donnes la nausée, je peux pas te regarder, tu me dégoûtes. On n'est plus Derek et Addison, c'est terminé.

ADDISON: Si tu t'en vas maintenant, si tu t'en vas maintenant, on ne pourra pas s'en sortir. Si tu t'en vas maintenant on aura aucune chance, on aura aucune chance, si tu t'en vas maintenant, si tu pars.

(Derek sort et ferme la porte)  

[Fin du flashback]  

[Flashback Cristina : Cristina regarde Burke assis et riant avec une femme. Elle lui parle.]

CRISTINA: Bonsoir ! Est-ce que vous êtes bien… Preston Burke? 

BURKE: Oui.  

CRISTINA: Le fameux Preston Burke ? Oh Dr Burke je vous admire depuis toujours, vous savez.

(Elle parle des grandes chirurgies qu'il a faites et il semble flatté.) 

CRISTINA: C'est vous qui avez réalisé une endoprothèse valvulaire sur une endocardite infectieuse, c'était magnifique. Et votre technique de revascularisation transmicardique. Je suis Cristina Yang. Si j'avais la chance de travailler sous vos ordres, ce serait vraiment extraordinaire.

(Maintenant Cristina réalise qu'il veut qu'elle le laisse seul avec la femme.) 

CRISTINA: Vous êtes incroyable.

BURKE: Oui, merci.

[Fin du flashback.] 

[Flashback Georges: en même temps, il parle à Meredith.] 

GEORGE: J'aurais pu aller à la fac de Sang Diego mais... Ma famille est à Seattle alors... Tu es nouvelle à Seattle ?

(Meredith ne l'écoute pas vraiment, elle regarde le Dr Webber qui parle à deux hommes un peu plus loin.) 

MEREDITH: Oh ! Non... En faite je vis ici.. ma mère vivait ici enfin elle vit ici et j'habite dans sa maison.

GEORGE: C'est génial parce que le logement c'est un cauchemar ici. Moi je vis avec mes parents et je peux dire que c'est attroce mais... Je suis ravie de t'avoir rencontré.

(Webber voit Meredith qui essayait de se cacher de lui)

(Webber vient parler à Meredith mais elle part pour l'éviter, laissant George parler seul.)

[Fin du flashback] 


[INT: SGH]

(Derek est couché sur un banc, en train de lire un magazine et George est debout à côté des casiers.) 

GEORGE: On a été exposé à la peste.

DEREK: Ils sont pas sûrs que ce soit la peste.

GEORGE: Mais alors pourquoi ils sont là, les hommes en blanc ? Ils sont venus faire un défilé de mode ?

DEREK: Non c'est une précaution. Dès qu'ils auront les résultats d'analyse, on pourra s'en aller.

GEORGE: Mais si les résultats sont mauvais et que... Elle a la peste ? Alors nous on sera contaminé et ont mourra ici dans les vestiaires au milieu des bancs et des blouses crades avec des casiers pleins de bouffe périmée.

DEREK: Il y a de quoi manger dans les casiers ?

(Derek se lève et ouvre un casier.)

GEORGE: Dr. Shepherd ce sont des affaires personnelles... C'est la pomme d'Alex, c'est...

(Derek prend un morceau) 

GEORGE: ...très mal élevé

DEREK: On est des hommes morts O'Malley, pas le temps d'être polis.

(Addison parle au Dr Webber.) 

ADDISON: Les lois d'asile sur. Tout ce que ces jeunes filles auraient dû faire c'est abandonner ce bébé près d'une caserne de pompiers ou d'un hôpital mais maintenant on est dans la merde.

WEBBER: Quelles solutions avons-nous alors ?

ADDISON: Les groupes sanguins. Nous faisons un prélèvement sur chacune d'elle. Le groupe sanguin du bébé est O positif et si la filles sont A ou B, alors ce bébé n'est pas d'elles.

RICHARD: Bien, faites-le.


[INTERIEUR: MAISON DE MEREDITH]

(Callie cuisine tandis que Meredith lui parle, Callie semble ennuyée.) 

MEREDITH: Tout le monde pense que je saurais quoi lui dire. Je sais pas quoi lui dire à Izzie. La triste et malheureuse Meredith. Mais je ne suis pas triste et malheureuse. Si j'ai l'air triste et malheureuse c'est parce que je passe ma vie à prendre la fuite. Je fais jamais face. Je suis la reine de la fuite.

(Finn entre dans la maison

FINN: Y a quelqu'un ? 

MEREDITH: (surprise et contrariée) Salut ! 

FINN: Hey, est-ce qu'on pourrait...? 

MEREDITH: Izzie, il faut que j'aille voir Izzie tout de suite. (elle part)

CALLIE: Ne le prenez pas pour vous, c'est un truc de toubibs.

FINN: Quoi ?

CALLIE: On passe 4 ans au lycée, 4 ans à la fac plus 4 ans d'internat. Quand on est enfin diplômé on a pas loin de 30 ans et on a rien fait d'autre que suivre des cours et de parler de sciences. Le temps est immobile pour nous. On est socialement retardé, j'en suis un bon exemple. Je suis amoureuse d'un type qui refuse de me dire qu'il m'aime et je suis pourtant dans cette cuisine à espérer qu'il va rentrer et qu'il va le remarquer. Je suis une folle furieuse. Je suis comme celles qui sont au fond de la classe et qui se rongent les ongles. Quand à Meredith, elle a toujours 17 ans, on a tout 17 ans comme au lycée mais avec des bistouris.

(Meredith s'assoit dans la salle de bain à côté d'Izzie.)

MEREDITH: Je sais pas quoi te dire Izzie.

IZZIE: Moi non plus je ne sais pas quoi me dire. Quand Dylan est mort, quand la bombe a explosé, qu'est-ce que tu as ressenti ?
 
MEREDITH: C'est pas la même chose, on était... Enfin il était...

IZZIE: Quand il est mort tu as eu l'impression…?

MEREDITH: De quoi ?

IZZIE: De ne pas bouger à la même vitesse que les autres.

MEREDITH: Il était là et tout d'un coup, il a disparu. En un clin d'œil, il a disparu.

IZZIE: J'ai l'impression d'être dans une autre dimension... Je bouge au ralenti mais tout ce qui est autour de moi bouge tellement vite... Et je ne veux qu'une chose, revenir à ce qui était avant... Quand j'étais pas la pauvre Izzie étendue par terre dans la salle de bain vêtue de sa robe de bal avec... Son fiancé qui est mort. Oui mais c'est ce qui se passe.. Alors je reste ici. Je ne peux pas.... Je ne peux pas bouger. Et je ressens la pression de tout ceux qui sont là autour de moi et qui aimeraient que je fasse quelque chose que je dise quelque chose, que je pète les plombs, que je hurle, que je pleure, et j'aimerais bien pouvoir faire ça. J'aimerais pouvoir dire ce qu'on attend de moi. Faire ce qui rassurerait tout le monde. Oui, j'aimerais mais je ne sais pas comment faire. Je ne sais pas comment être cette personne, je ne sais pas qui est cette personne aujourd'hui.

MEREDITH: Izzie... 

IZZIE: Comment c'est arrivé ? Comment on en est arrivé là ? Pourquoi je suis toute seule ? Où est Denny ?

MEREDITH: Tu n'es pas seule Izzie. 

(Meredith sert sa main)  


[INTERIEUR: SGH]

(Derek et George cherchent de la nourriture dans les casiers) 

DEREK: Une barre de fruits secs et un soda pas frais. Qui peut aimer un soda pas frais?

GEORGE: Comme d'habitude, Cristina est trop flemmarde pour stocker de la vraie nourriture.

DEREK: Oh, c'est la caverne d'Ali baba dans celui là. Biscuits au chocolat, muffins. Qui sa gave à ce point-là ?

GEORGE: C'est le casier d'Izzie, elle mangeait beaucoup pour garder l'énergie.

DEREK: Elle mange.

GEORGE: Quoi ?

DEREK: Elle mange. Tu as dit, elle mangeait. Parle au présent elle n'est pas morte.

GEORGE: C'est comme si elle l'était, elle est pas prête de revenir ici. Vous savez, je crois qu'elle sera plus jamais la même.

DEREK: Y a des moments comme ça O'Malley. Des moments où en une demi-seconde, ta vie change pour toujours. Avant de t'en rendre compte, t'es ailleurs.

 

(Richard parle à la vitre, de la porte des vestiaires)

WEBBER: Messieurs !
 
GEORGE: Chef est-ce qu'on peut sortir maintenant ?

WEBBER: Non.

(George semble choqué par les nouvelles.)  

 

[Flashback Derek: il est seul dans le bar de Joe. Il voit Meredith arriver]

JOE: Sec et sans glaçons, vous êtes sûr ? Parce que vous allez le regretter.

MEREDITH: Je m'en veux toujours tous les matins. Mais demain, c'est mon premier jour de boulot alors je veux arroser ça.

(Derek, assis sur un fauteuil dans le bar, semble intéressé par Meredith. Il se lève et vient s'asseoir à côté d'elle.)

DEREK: Double scotch, pur malt s'il vous plaît. (À Meredith) Alors c'est un endroit sympa ici ?

MEREDITH: Je peux pas vous dire, c'est la première fois que je viens.

DEREK: Eh bien moi, c'est pareil. C'est ma première fois, c'est tout nouveau. J'étais jamais venu à Seattle, j'ai un job ici alors... Vous m'ignorez ?

MEREDITH: Um, j'essaie oui.

DEREK: Vous ne devriez pas m'ignorer.

MEREDITH: Pourquoi ?

DEREK: Parce que pour m'aimer, il faut choisir de me connaître.

MEREDITH: Vraiment? 

DEREK: Oh, oui.

MEREDITH: Alors si je vous connais, je vous aimerais ? 

DEREK: Oh, oui.

MEREDITH: Vous êtes vraiment très vaniteux.

DEREK: Je noie mon chagrin. Si vous me parliez de vous?

MEREDITH: Y a rien à dire de spécial, je suis juste une fille dans un bar.

DEREK: Je suis juste un gars dans un bar.

[Fin du flashback.]  


[INTERIEUR: SGH]

Alex et Addison s'occupent du bébé.

ALEX: Comment ne pas voir la grossesse de son enfant ? 
 
ADDISON: On aime ses enfants, on veut voir ce qu'il y a de mieux en eux.
 
ALEX: D'accord. Alors comment on peut avoir un bébé et être capable de le jeter dans une poubelle ?

ADDISON: On fait une bêtise et après on panique… on veut cacher la réalité qui dérange alors on fait... comme si rien ne c'était passé. Je peux le comprendre.

ALEX: Vous comprenez ? 

ADDISON: Eh oui. Ce que je ne comprends pas, c'est ce qui ce passe après. Comment on revient en classe en faisant semblant que tout va bien. Tout ne va pas bien.

(Un homme arrive et donne un papier à Alex.) 

ALEX: Ah les résultats d'analyse. Karen et Lisa ne sont pas compatibles.

ADDISON: Eh bien, il en reste deux.

(Ils sortent de la chambre du bébé)  

 

(Bailey apporte des nouvelles à Omar au sujet de sa femme.) 

OMAR: Miranda ! Je me sens beaucoup mieux. Je crois que la fièvre est tombée c'est bien ?

BAILEY: Oui, c'est très très bien.

OMAR: Comment va Gisèle ? Est-ce qu'elle m'a demandé?

BAILEY: Omar, Gisèle a été exposée à la peste et... Ça a compliqué les choses.

OMAR: Compliqué quelles choses ?

BAILEY: Nous avons fait ce que nous avons pu…

OMAR: Non ! 

BAILEY: Je suis désolé 

OMAR: Non, non, non, non, non ! 

BAILEY: Omar ! 

(Omar s'éloigne de la porte, il se met à hyperventiler à cause de la panique. Bailey est debout devant la salle, elle ne peut pas entrer pour aider Omar à cause de la quarantaine.)

BAILEY: Omar, respirez !

(Bailey tente de briser le sceau pour aller à l'intérieur mais l'agent de santé qui garde la pièce l'arrête.) 

BAILEY: Stop ! Non, non laissez-moi, il est en hyperventilation, il faut que je rentre !

HOMME SANITAIRE: Vous n'avez pas le droit ! 

BAILEY: Il faut que quelqu'un y aille !


(Bailey a trouvé la solution, elle n'essaie plus d'entrer, elle parle à Omar par la fenêtre.)

BAILEY: Omar, regarde-moi ! Omar ! Regardez-moi ! Regardez. J'ai besoin que vous mettiez vos mains contre mes mains.

(Elle pose ses mains sur la fenêtre.) 

BAILEY: Allez ! 

OMAR: Oh mon Dieu ! Ma belle Giselle ! 

BAILEY: Omar ! Regardez mes mains. Mettez vos mains sur les miennes

(Omar la regarde, il semble respirer mieux et fait ce qu'elle lui a dit.)

BAILEY: Bien. Bien. D'accord ! Regardez-moi. Regardez-moi ! Pouvez-vous me dire mon nom? Vous vous souvenez de mon nom?

OMAR: Miranda. 

BAILEY: Miranda, oui c'est ça.

OMAR: Je veux ... Giselle. Je veux la sauver. S'il vous plaît... Laissez-moi sortir d'ici

BAILEY: (Bouleversée aussi) J'aimerais tellement vous aider Omar. Si seulement je pouvais. J'aimerais remonter le temps et revenir à hier Omar. Vous ne savez pas à quel point j'aimerais mais... Le temps ne se remonte jamais.

OMAR: J'aurais pas dû la laisser conduire, elle était malade. J'aurais dû m'en occuper.

BAILEY: Oui je sais. (Omar pleure) s'il vous plaît. Je.. je sais. J'aurais dû m'en occuper moi aussi. On ne peut pas revenir en arrière. Écoutez, même si je vous laissais sortir d'ici vous ne pourriez plus rien pour Gisèle, Omar.

OMAR: Est-ce que vous croyez en dieu Miranda ? Est-ce que vous croyez à une vie après la mort ?

BAILEY: Je suis bien obligée d'y croire. Avec le métier que je fais, je suis obligée de croire que lorsque notre temps sera venu, nous irons tous dans... Dans un endroit merveilleux. Bien plus beau... Omar…

 

(Derek est assis sur le banc, en train de lire, tandis que George se promène nerveusement) 

GEORGE: Cette femme est morte. Est-ce que vous vous rendez compte ?

DEREK: Ça ne signifie pas que nous mourrons aussi.

GEORGE: Il fait chaud ici.

DEREK: Non. 

GEORGE: Alors pourquoi je transpire ?

DEREK: T'arrêtes pas de bouger.

GEORGE: Non, mon pouls est rapide.

DEREK: T'arrêtes pas de bouger.

GEORGE: Touchez mon front.

DEREK: Non, je ne veux pas faire ça.

GEORGE: J'ai de la fièvre.

DEREK: Non, pas question.

GEORGE: Vous savez, vous êtes un vrai con. Vous avez vécu, vous avez fait des choses, c'est vrai. Un métier d'enfer. Une belle femme et une superbe ex-maitresse qui se languit de vous.

DEREK: Elle se languit de moi?

GEORGE: En fait, votre vie est derrière vous. Si vous mourrez qui s'en souciera ? Moi si je meurs (pause) ça s'arrêtera là. Callie m'a dit qu'elle m'aimait, je n'ai pas bougé, j'étais pas prêt. Mais maintenant je vais mourir et je n'aurais jamais l'occasion de lui dire que je l'aime aussi.

DEREK: Et alors ? Tu l'aimes ?

GEORGE: Peut-être… Oui je crois que je pourrais, un jour très bientôt.

DEREK: Un jour ? Je t'aimerais un jour ?

GEORGE: Vous l'avez dit à Meredith ? Vous lui avez dit que vous l'aimez ?

DEREK: Non.  

GEORGE: Je l'ai fait. Mais… maintenant avec Callie. C'est différent, mais ...

DEREK: Tu devrais lui dire. (Pause) Même si c'est bientôt. Tu devrais lui dire avant qu'il ne soit trop tard.

GEORGE: (rires) Vous voulez dire avant de mourir de la peste ?

DEREK: Avant qu'il y ait quelqu'un d'autre.

 

[INTERIEUR: MAISON DE MEREDITH]

(Callie et Finn rient dans la cuisine, Meredith arrive.) 

CALLIE: Oh, Uh, je vais m'empresser de quitter cette pièce pour un temps et pour une raison indéterminée.

FINN: Je ne sais pas ce qui s'est passé hier soir… entre toi et Derek.

MEREDITH: Finn. 

FINN: Et je ne veux pas le savoir. Onn' a jamais dit que notre relation serait exclusive.

MEREDITH: Mais... Tu as des projets.

FINN: Oui, je te dis pas que ça m'a pas rendu furieux, juste que notre relation n'est pas exclusive. Ah et ça aussi, je sais que tu te crois cassée et flippante.

MEREDITH: Triste et malheureuse.

FINN: …Ce qui te fait croire que tu ne mérites pas ce qui est bon pour toi mais tu le mérites. Et Derek n'est pas bon pour toi, alors que moi je suis bon pour toi. Et s'il doit y avoir une course entre lui et moi, tu peux être sur que je prendrais le départ.


[INTERIEUR: SGH]

(Adele et Webber parlent dans le bureau

ADELE: J'ai pris rendez-vous pour une raison précise, j'ai pris du temps parce que j'avais une chose importante à te dire. Et toi tu m'as fait attendre !

RICHARD: J'ai eu une situation très grave...

ADELE: J'ai passé ma vie à attendre, attendre que tu finisses ta médecine, attendre que tu rentres le soir, attendre que tu te décides à quitter cette femme ! J'en ai assez d'attendre !

WEBBER: Adele! 

ADELE: (se lève) Il est temps pour toi de faire un choix : moi ou cet hôpital. Il est temps pour toi de prendre ta retraite Richard !

(Addison et les deux filles qui pourraient être la mère.) 

ADDISON: Le voilà, c'est votre fils. Je veux que vous le regardiez toutes les deux. Parce que ce n'est pas vrai de dire que vous n'avez rien fait de mal. C'est mal. C'est très mal de dissimuler la vérité. C'est très mal de mentir pour vous protéger et c'est mal de laisser ce petit bébé, ce petit garçon innocent et magnifique souffrir comme ça. Il va mourir et c'est votre faute. C'est votre faute à toutes les deux et vous savez, un jour, la vérité sera découverte. La vérité finit forcément par se savoir, toujours. C'est comme ça. Et quand elle se saura, ce bébé sera mort.

SARAH: Shannon…  

SHANNON: Ne le dites pas à ma mère d'accord ?

(Addison est soulagée et elle embrasse les filles doucement.)

ADDISON: Je vous remercie ! Merci de dire la vérité.


Derek et George dans le vestiaire 

GEORGE: Vous ne sentez rien ?

DEREK: J'ai le sentiment d'en être arrivé là depuis très longtemps et c'est peut-être trop tard.

GEORGE: Trop tard pour quoi ?

(Un employé d'IDC brise le joint à la porte du vestiaire. Derek se lève.)

HOMME: Je vous remercie de votre patience et de votre collaboration, docteurs. Vous allez être mis sous antibiotique mais il n'y a plus aucun risque à l'heure qu'il est.

(Derek met son manteau et quitte le vestiaire. George ne réagit pas.)

GEORGE: Quoi ? 

HOMME: Vous êtes libre d'y aller !

(George se lève précipitamment, il attrape son sac et son manteau et court hors de la salle, comme s'il avait peur que l'agent de santé change d'avis et le garde bloqué dans le vestiaire pour la nuit).

(Addison et Alex dans le bloc avec le bébé.) 

ADDISON: Pauvre petit chou, à la minute où il sera sorti d'affaire nous devons le rendre à une mère qui ira droit en prison. Il y a des grands-parents tellement nuls qu'ils n'ont même pas réalisés que leur fille était enceinte. Vous imaginez l'enfance qu'il va avoir ?

ALEX: On peut sortir d'une enfance pourrie. On peut avoir les pires choses mais on peut s'en sortir. Ce qu'il faut c'est survivre.


(Maison de Meredith. George entre et Derek le suit.)

GEORGE: Y a quelqu'un ?

(Calie arrive, elle court et elle embrasse George.) 

CALLIE: Oh mon dieu ! J'étais tellement inquiète.

(Elle rit de soulagement)

GEORGE: Je vais bien, plus de risque que j'attrape la peste.

CALLIE: j'étais vraiment vraiment inquiète.

GEORGE: Yeah, je sais, moi aussi.

CALLIE: George, je t'aime vraiment tu sais.   

(George l'embrasse mais ne répond pas. Derek le regarde avec incompréhension.)

 

(Meredith dans la cuisine. Derek entre et ils sourient tous les deux.)

DEREK: Salut.

MEREDITH: Salut.

DEREK: J'allais venir ce matin, mais…

MEREDITH: J'ai entendu, la quarantaine…

DEREK: oui. 

(Ils se sourient un moment, puis ils cessent de sourire et Meredith demande enfin.)

MEREDITH:  Alors ... qu'est-ce que ça veut dire ?

DEREK: Ça veut dire que tu as le choix. Tu as un choix à faire. Je veux pas te bousculer, prends ta décision quand tu sera prête. Ce matin, je voulais passer te voir. Je voulais te dire... Ce que je voulais te dire.. mais maintenant tout ce que je peux dire, c'est que je suis amoureux de toi. Je suis amoureux de toi depuis toujours. J'ai mis du temps je sais, j'arrive un peu tard pour te le dire. Mais je veux que tu prennes ton temps. Prends le temps qu'il te faut parce que tu as un choix à faire. Et quand je l'ai eu à faire ce choix, je me suis trompé.  Bonne nuit.

 

(Bailey est assise dans le couloir de l'hôpital près de la chambre d'Omar)

MEREDITH VOIX OFF: Le temps file.

(Adele et Richard, debout dans le hall de hôpital.) 

ADELE: Tu ne vas pas prendre ta retraite?

RICHARD: Adele, tu m'as balancé ça aujourd'hui, j'ai besoin de temps pour y réfléchir.

ADELE: Je n'ai pas plus de temps à te donner.  

(Adele quitte le SGH and laisse Richard seul) 

MEREDITH VOIX OFF:  Le temps n'attend personne.

 

(Addison accroche les culottes de Meredith sur le tableau des petites-annonces de l'hôpital sous un panneau "Perdu et trouvé" et quitte l'hôpital.)

MEREDITH VOIX OFF:  Le temps guérit toutes les blessures.

 

(Cristina rend visite à Burke dans sa chambre d'hôpital à la fin de la journée.)

BURKE: Où as-tu passé toute ta journée ? 

CRISTINA: J'ai fait Shiva pour Denny. 

(Elle met son manteau sur une chaise et s'approche de lui.)


CRISTINA: Comment tu vas ? 

BURKE: Et toi comment tu vas ? 

Critina commence à pleurer. Elle se couche dans le lit de Burke et met son visage sur sa poitrine.

BURKE: (tendrement) Ohhhh…. 

CRISTINA: (sanglotant) Ne meurs jamais.

BURKE: (doucement) Je ferais de mon mieux.

MEREDITH VOIX OFF:  Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps.

 

Izzie est toujours sur le sol de la salle de bain.

[Fashback: c'est la fin de la soirée d'intégration. Tous les internes peuvent partir.] 

GEORGE: (A Meredith) Bonne nuit !

IZZIE: (heureuse) Ce n'est pas super, vous pouvez y croire ? Demain nous serons tous des chirurgiens 

[Fin du flashback.] 

 

(Izzie dans la salle de bain de Meredith.) 

MEREDITH VOIX OFF:  Du temps pour se relever

(Izzie se lève avec le soutien de Meredith.) 

MEREDITH VOIX OFF:  Du temps pour grandir. 

IZZIE: Je suis prête.

(Meredith aide Izzie à enlever sa robe de bal.) 

MEREDITH VOIX OFF:  Du temps pour lâcher prise, du temps. 

MEREDITH VOICE OVER: In the O.R., time loses all meaning... In the midst of sutures and saving lives, the clock ceases to matter... 15 minutes, 15 hours, inside the OR the best surgeons make time fly. Outside the OR, however, time takes pleasure in kicking our asses. 

(We can see Meredith running outside the Seattle Grace Hospital in her prom dress)
 

MVO: For even the strongest of us, it seams to play tricks.  

(Cut to the day after in the messy prom room where Dr Weber is sitting alone on a bench.) 

MVO: Slowing down… 

(Cut to Addison in Derek's trailer. She is sitting on the bed and is holding Meredith's panties, looking at it, shocked)  

MVO: …hovering, until it freezes… 

(Cut to Izzie, lying in her home's bathroom, the face on the floor with tears in the eyes. She is also still wearing her prom dress.) 

MVO: … leaving us stuck in a moment, unable to move, in one direction or the other. 

(We can hear Alex's voice, calling her through the door.) 

ALEX: Izzie! Izzie…  

(Cut to the corridor where all the team of interns is waiting anxiously for Izzie's answer.) 

ALEX: Come on! 

GEORGE: Okay, she's been in there all night…. We have to do something. 

ALEX: Yeah. 

MEREDITH: Yeah. 

CRISTINA: Yeah. 

(George, Alex and Cristina all turn and look at Meredith) 

MEREDITH: Why are you all looking at me? 

CRISTINA: Because this is familiar territory for you. 

MEREDITH: There is nothing familiar about this. Unfamiliar. Denny died. The man she loves died

CRISTINA: Yeah, but you’re all dark and twisty inside. 

MEREDITH: Dark and twisty? 

CRISTINA: What, with the Alzheimer’s thing and the father you don't talk to. 

ALEX: And the tequila thing, and the inappropriate men thing. 

GEORGE: You are dark and twisty inside, Meredith, and now Izzie is dark and twisty inside. 

MEREDITH: So all of a sudden I’m the president for people with crappy lives?  

GEORGE: It's just we have to to something. Someone has to go in there. 

(He looks at Alex and Cristina, who both carefully avoid to look back at him.) 

(Cut to Izzie in the bathroom. She remembers Dr Webber's speach at the beginning of the year.) 

WEBBER VOICE OVER: The seven years you spend here as a surgical resident will be the best and worst of your life. Look around you. Say hello to your competition. 

(Izzie sits up and look at the door handle)  

[Izzie's flashback that takes us back to the hospital party held to welcome the new SGH interns.] 

IZZIE: Hi! Izzie Stevens. Washington. 

ALEX: Hi! Alex Karev. Iowa.  

IZZIE: This is nice, right? People making a mixer for the new interns. 

ALEX: Yeah. It's just an excuse to get us happy and drunk while they torture us. (Izzie laughs) What program are you in? 

IZZIE: Surgery. 

ALEX: Seriously? 

IZZIE: Seriously. 

(Alex looks at her with surprise) 

IZZIE: What? 

ALEX: I… I picked you for a gynecologist or pediastrian or something. 

IZZIE: You don't think I can be a surgeon? I can be a surgeon! 

ALEX: Surgery's hard core.  

IZZIE: I'm hard core. 

ALEX: You won't last past the first year, babe.  

[End of Izzie's flashback] 

(George's voice brings Izzie out of her memories.) 

GEORGE: Hey, Izzie! 

(George is on the laying floor face to face with Izzie who is choked up, devastated, and in a daze) 

IZZIE: What? 

GEORGE: (Gently) Maybe... maybe you should... change your clothes. Maybe you want to wear something more comfortable… 

IZZIE: Stop it! 

GEORGE: Izzie... 

IZZIE: Stop it, I mean it! Stop... talking. There is nothing to talk about, do you understand me? There is nothing to discuss. 

GEORGE: (Whispers softly) I'm so sorry. 

IZZIE: Yeah… yeah, me too. 

[EXT. SEATTLE GRACE HOSPITAL]


(Cut to Bailey at the morgue. She went to identify Denny's body.) 

A FUNERAL MAN: So you're a surgeon. 

BAILEY: Yes. 

THE MAN: Usually they don't send a surgeon for this. 

BAILEY: (hesitating) What… What do we need to… How do I do…We… How do we do it? 

THE MAN: You just got to ID the body before I take it to the funeral home. So I don't take the wrong guy. 

BAILEY: That happens? 

THE MAN: You wouldn't believe how many times I'd taken the wrong guy! 

(The body arrives. They both stand up and walk toward it. The man opens the cover to show his face to Bailey.) 

BAILEY: That's him. That's…. Denny Duquette. 

THE MAN: Great! Load him up. (To Bailey) And sign. 

BAILEY: When is the funeral? 

THE MAN: No funeral. Family asked the body to be sent in Memphis. 

(They take the body away.) 

BAILEY: Wait, wait wait! (she leans on Denny's body) I'm sorry. I'm so sorry. 

[EXT. SEATTLE HARBOUR]  

[INT. MEREDITH'S HOUSE: IN THE KITCHEN]
 

(Meredith is making sandwiches while Cristina is sitting on the table, reading a magazine)
 

CRISTINA: Why are we making sandwiches again? 

MEREDITH: It’s what you do when someone dies. You cook. 

CRISTINA: Yeah. Yeah, I know what to do when someone dies. I am a Jew. I know food and death, it’s Shiva.  

MEREDITH: Is it Shiva even if she’s Catholic? 

CRISTINA: Well, Shiva’s what I know how to do so…. yeah, it’s Shiva. And if we’re setting Shiva for Denny, then we should order in because making sandwiches is not the same as cooking. 

MEREDITH: Sandwiches are comfort food.

(She takes a bite of a sandwich) 

CRISTINA: What is wrong with you? 

MEREDITH (quickly): Everything with me is fine! It's Izzie that we're worried about! 

CRISTINA (She understands there's something wrong about Meredith) : Oh, what did you do? 

MEREDITH: Denny died, Burke got shot, let's just have some respective and remember that what I did is a tiny, slightly small... 

CRISTINA: Whatever, spit it out! 

MEREDITH: I lost my panties, last night.  

(Cristina stares at her, surprised.)  

(Cut to the Sheperd's trailer where Addison just washed Meredith's panties. She puts them in her handbag and goes to work.)
 

[INT. SGH]
 

(Cut to Derek ho is sitting on the stairs next to the planning board, his head in his hands)
 

WEBBER: Back already? 

DEREK: I never left. I did a craniotomy on a rupture of sacciform aneurysm.   

WEBBER: I've been there all night too. I wanted to see the autopsy on Duquette. 

DEREK: Did you see Meredith? Er… Dr Grey… Did you see… Did you see Dr Grey? 

WEBBER: Why? What's wrong with you? 

DEREK: Oh it's just… Can you get someone to stand in for me so I can take care of some stuff… 

BAILEY: Are you free? Dr Sheperd there's an incoming head trauma and the pit's overcrowded with early flu season. 

(Cut to a room in the pit)
 

A DOCTOR: Giselle Toussaint, 22 year old woman, underscreened driver, the car bumped into a railing.She was ejected from the car. 

THE PATIENT'S HUSBAND: She… we were coming to the ER, we were both sick. We couldn't shake off this flu thing so… She was better so I let her drive. 

GEORGE: (Seeing that the patient has awoken) Sir! 

GISELLE: Omar? 

OMAR: Gisele! Honey!

(He takes her hand)
   

GISELLE: Where are we? Are we… Are we dancing? 

OMAR: We had an accident. 

DEREK: Durable laceration. She loses spinal fluide. Let's get an OR ready, okay? 

GISELLE: The dancing is so beautiful.

OMAR: You're beautiful.

(He begins to cough. George takes care of him.) 

GEORGE: He's burning up! 

DEREK: Can somebody get him a bed? Let's get her to the OR right away! 

(Cut to the pit where Alex welcomes a baby.) 
ALEX: What's going on? 

DOCTOR: Premature new born found in a trash can at private Turner school. The umbilical cord is still attached. 

ALEX: You didn't start an IV? He's dehydrated! 

DOCTOR: Can't find a vein. 

ALEX (to Olivia) I need to get an IV access. Get me an IO needle and I need a neonatal intubation kit. (Olivia doesn't move and stares at him, tha arms full of medical stuff.) Olivia! Go! Move! Now! 

OLIVIA: They called me from the floor. I'm just down here helping with the flu overflow. 

(Alex look around him and sees all the people with the flu in the pit.)
 

OLIVIA: Alex, how old is that baby? 

(Alex takes the baby in his arms.)
 

OLIVIA: Wait! Wait! Wait! What the hell are you doing? 

ALEX: If you think I'm gonna leave this sick premature infant in the ER… 

OLIVIA: He has to be admited! You can't just take him! 

ALEX: Just page Addison Sheperd! Page Addison Sheperd, tell her to meet me on neonat. 

(Alex leaves with the baby.)  

(Cut to a room in the surgery floor where Alex is taking care of the baby with the help of a medical team. Addison arrives.)  

ADDISON: Karev? 

ALEX: Prematured new born male with petechaes. 

ADDISON: What's his plate rate, Karev? 

ALEX: 17 000. 

ADDISON: 17 000? Did you transfuse plates? 

ALEX: Yes but it did nothing. 

ADDISON: Where is the mother? 

ALEX: I don't know. 

ADDISON: Dr Karev! I'm not asking you where the mother is for my health! I expect you to use your brain. Now where is the mother? 

ALEX: I DON'T KNOW! The baby was found in a trash can at a high school. 

ADDISON: They left him in a trash can. 

ALEX: He's got some internal abdominal bleeding on CT. Do you want to run some more tests? 

(Addison doesn't react, she is staring at the baby) 

ALEX: Dr Sheperd? 

ADDISON: I need external ultrasound and transfuse 2 grammes of Iv.Ig if there is no cranial bleeding. Then find out where the mother is. He need a test for the maternal plate rate and antibodies. 

ALEX: Can you just go in surgery and fix the abdominal bleedings?  

ADDISON: If I wanted to kill him I could do that. Dammit, who does this? 

(Olivia enters the room) 

OLIVIA: Dr Montgomery-Sheperd? There are some people here. About the baby.   

(Cut to the OR, where Derek is operating Gisele, assisted by George)
 

GEORGE: The clot's been taken out. Are you ready to close? 

DEREK: I just want to make sure there are no more little bone fragments left. How is Izzie? 

GEORGE: As worse as it can be expected. 

DEREK: It never gets easier you know, losing a patient. There's more or less shock, I guess, but… It's never getting easier. 

GEORGE: Izzie was in love with him. Denny wasn't just a patient, they were in love.  

(Derek looks at George and sighs) 

[INT: MEREDITH'S HOUSE]

(Cut to Meredith and Cristina in the kitchen)
 

CRISTINA: You had sex with Derek in an exam room at the prom? 

MEREDITH: Yes. 

CRISTINA: Last night? You and Sheperd did it. 

MEREDITH: Yes. 

CRISTINA: You and McDreamy did the nasty nasty….

MEREDITH: Cristina! 

CRISTINA: I am not judging. I am just trying to wrap my mind around it. I mean you're with Finn. And he's with Addison… 

MEREDITH: He's married to Addison. 

CRISTINA: Yeah…. Well what did Derek say? 

MEREDITH: He said "Meredith what does this mean?" 

CRISTINA: (scoffs) Okay, he has sex with you and he's standing there all McGuilty and all he has to say from himself is "Oh... What does this mean." (pause) What does this mean?  

MEREDITH: I don't know. 

CRISTINA: What? Are you gonna go back to Finn? (Meredith doesn't answer) Is… Is Sheperd leaving his wife? 

MEREDITH: I just… 

[Meredith's flashback: Meredith is a little girl. She is riding in the merry-go-round attraction in a park. She spots her mother arguing with Richard Webber.] 

ELLIS: Meredith! Hold on with both hands! Meredith! 

MEREDITH: (proudly saying hello to her mother) Mummy! 

ELLIS: Richard! You would have to tell Adele… I were to tell Tatcher. 

WEBBER: I can't do that to her! 

ELLIS: That's what we had decided. 

WEBBER: I can't… 

ELLIS: Wait, Richard! 

WEBBER: I can't do that…  

(The merry-go-round turns so we can't hear what they say next)


ELLIS: Please! Please, please… 

WEBBER: No. Ellis no! 

ELLIS: Please, Richard! You can't leave me! 

(Richard goes away. Merdith's mother stands alone.)

ELLIS: Please… Richard!... Richard!  

[End of Meredith's flashback]  

[INT: SGH]

(Cut to Webber's office where he is talking with Adele) 

WEBBER: You didn't have to make an appointment to see me. I'm your husband. 

ADELE: Well, an appointment seemed to be the only way I could get your undivided attention because here you are. 

WEBBER: Adele! Listen. 

ADELE: Sit down. 

WEBBER: Adele! 

ADELE: (angry) Sit down! We have an appointment. 

(Bailey arrives in the office)
 

BAILEY: Chief! Excuse me. Uh… The IDC is here, we had a couple coming this morning. Derek just finished a craniotomy on the wife, but the husband, he's got severe flu symptom, swollen lymph node, bubos. It turns out they came in contact with… 

WEBBER: The plague? (To Adele) Look, I'm sorry Adele, I… I need to deal with this. 

(Adele looks at him like she can't believe he dares to leave her in the middle of an appointment) 

(Cut to Addison walking toward the people who came for the baby. There are four adults and their four teenage daughters. The adults are arguing.) 

SHANNON'S MUM: Shannon is a serious student! 

LISA'S FATHER: So what? My daughter got a B in Math and suddenly she's giving birth to babies in the bathroom?  

ADDISON: I'm Dr Montgomery-Sheperd. I am treating the new born. He has an emergent plate condition. I need to know who's baby he is and dealing with her. 

SARA'S MUM: Yeah, we all'd like to know that. (To her daughter) Sara! Talk! 

SARA: I don't know anything about any baby Mum. 

SHANNON: None of us did it. 

ADDISON: But one of you must know something otherwise you and your parents wouldn't be here. 

SHANNON'S MUM: Our girls… The principal says they were the last people in the bathroom before that baby was found. 

KAREN'S MUM: So we just thought before the police show up… 

LISA'S FATHER: (to the girls) One of you knows! And you better confess. I don't want my Lisa messed up in this. 

KAREN'S MUM: Look! The police will be here soon. Can you  just do some sort of  DNA test so the rest of us can get out of here? 

ADDISON: DNA results take days and frankly I'm not concerned with getting the rest of you out of here. If the baby isn't treated he's gonna die. Now I can do vaginal exams to each of the girls. 

KAREN'S MUM: My daughter is 14 years old! She's not sexually active and I won't have you violating her body! 

LISA'S FATHER: You won't have it cause you know it's your kid! I tell you what, you have my consent to do whatever it takes to prove my Lisa is innocent. 

KAREN'S MUM: You are a sick bastard, you know that? 

ADDISON: (to the girls) A child's life is in jeopardy here. (to the parents) Now it is not your consent that I need! 

SARA: We haven't do anything wrong. 

LISA: Yeah, just because we were in there it doesn't mean it's our baby. 

SHANNON: Do we look like the kind of girls who get pregnant and send their baby to the trash?  

(Cut to George who is preparing to leave in the locker room. Derek arrives.)
 

DEREK: Nice work today O'Malley! Did Meredith go home with Izzie? 

GEORGE: Yeah. Cristina too and I'm going now. 

DEREK: Yeah, me too.  

GEORGE: Oh great! It's just… I don't know if Izzie's up for a lot of people. 

DEREK: Well I'll just see Meredith. 

GEORGE: Oh, okay. 

(Derek opens the door to go out but there's a man out, wearing a white decontamination suit.)
 

MAN: Dr Sheperd? 

DEREK: Yes. 

MAN: Dr O'Malley? 

GEORGE: Yeah. 

MAN: I'm with the IDC. Is it anyone else in this room? 

DEREK & GEORGE: (after checking the locker room) No. 

MAN: Did you perform the surgery on Mrs Toussaint? 

DEREK: Yes. 

MAN: She and her husband were in close contact with a victim of the plague. She may have been exposed. 

DEREK: Which means we may have been. 

MAN: Yeah. 

DEREK: I got to go. I can't do this. 

MAN: We're waiting for the diagnosis on Mrs Toussaint. This room will be sealed off until we know  that the threat has been contained and you're absolutely safe.  

GEORGE: You are not saying that we… 

MAN: You cannot leave. You two are quarantine. 

(The man seals the door) 

(Cut to Bailey and Webber talking in a hall about the quarantine.) 

BAILEY: Everything is under control if you need to get back to your wife. 

WEBBER: Oh no. I should shake hands with the IDC rep. I have to stay on top of my hospital.  (He leaves)

(Bailey hears Omar calling the IDC man through the sealed door.)
 

OMAR: Hello? Hello? I need help! Somebody please!  

(Bailey goes to see what is wrong with the patient.) 

OMAR: (to the IDC man standing in the corridor next to his sealed room.) I know you can hear me. I see you standing out there in your giant white space suit! 

BAILEY: Sir? 

OMAR: Yes! 

(The IDC man stops Bailey.)
 

MAN: No one is authorised beyond this point Madam. IDC Regulations. 

BAILEY: Look I know he's under quarantine but he's also a patient and I would not ignore a patient!  

(The man lets her talk to Omar through the window on the door)
 

OMAR: Hello out there! Thank God you can hear me! How is my wife? 

BAILEY: My name is Dr Bailey, Miranda Bailey. Your wife is out of surgery she's quarantine and in recovering but she's doing fine. Now you were asking for help? 

OMAR: Do you know how many days I've been in here?  

BAILEY: You were only here for a few hours. 

OMAR: Really? I'm losing track of the time. 

BAILEY: Okay, Sir, you're sweating. I need you to sit down. Get back to the bed. 

OMAR (going to the bed): What about my wife Giselle? Can you find out about Giselle? 

BAILEY: Like I said sir she came out of surgery just fine but I can check on her state again. You just stay calm until I get back. 

OMAR: No! No wait. Don't go please! Just… just stay with me, please! 

BAILEY: Okay, I… I'm staying. 

OMAR: Omar, call me Omar. BAILEY: Okay, Omar. I'm… I'm right here. 

[INT: MEREDITH'S HOUSE]

(Cut to Meredith's house. Someone rings the bell. It's Callie. Her arms are full with bags of food. Meredith opens the door.) 

CALLIE: I brought food. 

MEREDITH: Uh… George isn't here. 

CALLIE: I know. He’s in a quarantine because of a thing and I was off-dutied and I was worried about him and going crazy and I thought about Izzie so I brought food.

MEREDITH: For the Shiva?

CALLIE: Are you gonna let me in?

MEREDITH: Yeah. (She lets her in.)

CALLIE: Relax, I’m not gonna bring it up, you and McDreamy and the sex, I’m not that person.

MEREDITH (exhales): Good.

CALLIE: (Going toward the kitchen) Shiva? Is it Shiva if Izzie’s Catholic?   

(Cut to Izzie and Cristina.They both are laying on the bathroom floor.)

CRISTINA: This thing that you’re doing Izzie, it’s not healthy. You gotta take off that dress.

IZZIE: Tell me about Shiva.

CRISTINA: Well, it’s something that you do when someone dies. You know, we did it for my grandmother.

IZZIE: How does it work?

CRISTINA: People bring over food, family comes over. It’s supposed to help with the grieving you know, it honors the dead.

IZZIE: Sounds nice.

CRISTINA: Hmm…yeah. Seven days of no other shoes, no work, no sex, not sitting on things higher than a foot,no… no shaving, no… (pauses)

IZZIE: What?

CRISTINA: No clean clothes. (pauses) Izzie, this doesn’t have to be Shiva.

IZZIE: You know that they took his body away… I’ll never see him again. How would you feel if you never saw Burke again?  

(They don't say anything for a moment.) 

IZZIE: So we're setting Shiva for Denny.  

[INT: SGH]

(Cut to Alex and the four girls sitting in a corridor.)
 

ALEX: Do you want to see him? 

SARA: See who? 

ALEX: The baby, your baby! 

SHANNON: It's not her baby.  

(We can ear Lisa's father talking in a room with Addison, Webber and the three mothers.)
 

LISA'S FATHER: I gave you the permission to do this thing, now what's the hang up? 

ADDISON: The hang up, Sir, is that if your daughter doesn't want to do it, I can't force her. 

SHANNON'S MUM: They're 14, they're minors. We still have a say! 

WEBBER: No you don't. If someone does'nt want to submit to a vaginal exam they don't have to. It's the law. 

LISA'S FATHER: Right. That's it. I'm taking Lisa home. 

WEBBER: You do that Sir and I will have you arrested before you get the parking line. 

ADDISON: The law isn't the only thing that play here. If I do a vaginal exam and the girls are virgin there could be bleeding, endure trauma, not to mention emotional stress…  

SHANNON'S MUM: We' ll have to take a guess on whose kid have not to worry about that. 

SARA'S MUM: What's that supposed to mean? 

(The two women begin to argue.)
 

LISA'S FATHER: I know for a fact that my Lisa is a virgin. 

SARA'S MUM: Really? And how do you know that? 

LISA'S FATHER: Because she's only 14 years old! 

(Addison seams bored by their argument.)  

[Addison’s flashback: Derek just discovered that she had sex with his best friend Mark and he is taking all her clothes in the bedroom.]

ADDISON (while Derek is gathering her clothes up): Derek, Derek, listen to me… Derek, you can't do this, Derek. Derek, we have to, we have to talk about this.

DEREK: No we don’t.

ADDISON: You have to give me a chance to explain.  

(Derek starts walking down the stairs with her clothes)  

ADDISON: What are you doing? What are you doing with my clothes, Derek?! It was one time. I know that's what people say. I know that is what always gets said. It's just I don't even know how it happened, I don't know what I was thinking. It was just he was just here, it was just...

DEREK: You screw my best friend and all you have to say is, 'He was just here.' (He throws Addison's clothes outside) Get out.

ADDISON: No.

DEREK: Get out!

ADDISON: No, no I'm not going. We have to talk about this.

DEREK: Get out of my house now!

ADDISON(sits down on the stairs): No, I'm holding my ground. I'm holding my ground because we don't quit. We have to work this out.

DEREK: Get out.  

(He grabs Addison’s arm and starts pulling her towards the door)


ADDISON: What are you doing? Derek?  

(Derek shuts the door on Addison. She places her hands on the door, and he leans against it and places his hand on the opposite side)
  

ADDISON: No, no.

(Addison starts crying as she is out in the rain)

ADDISON: Please, Derek, please. Please.  

(Derek opens the door, letting her in.)  

ADDISON: I'm sorry. I'm sorry. You have to give me a chance. (She falls in his arms) You have to give me a chance to show you how sorry I am. Okay? Okay?

DEREK: Okay. (Derek shuts the door) I'm gonna go, you stay. I'll get my clothes in the morning.

ADDISON: No, no, no, no, no, no. We can survive this. Derek, we can survive this. We're… we're Addison and Derek.

DEREK: I can't look at you. I look at you and I feel nauseous. It's just... (He shakes his head) We're not Derek and Addison anymore.

ADDISON: If you go now, if you go now we are not gonna get through this. If you go now, we don't have a chance. We don't have a chance. If you go now, if you go...  

(Derek walks out the door)
  

[End of Addison's flashback]  

[Cristina's flashback: at the mixer. Cristina is looking at Burke sitting and laughing with a woman. She talks to him.] 

CRISTINA: Hi! Are you… Are you Preston Burke? 

BURKE: Yes. 

CRISTINA: The Preston Burke? Dr Burke I am such a huge fan!  

(She talks about the great surgeries he has done and he seems flattered.) 

CRISTINA: I am Cristina Yang. If I could just get a chance to study under you I'd be…  

(She notices that he is more interested by the woman next to him.)
 

CRISTINA: You're so amazing! 

BURKE: Yes. Well, thank you. 

(Now Cristina realise that he wants her to leave him alone with the woman.) 

[End of Cristina's flashback.] 

[George's flashback: at the same time at the mixer, he is talking to Meredith.]
 

GEORGE: I mean, one of my choices was San Diego. I could have gone to San Diego but… You know, Seattle is home, so… So you're new to Seattle. 

(Meredith is not really listening to him. She watches Dr Webber who is talking to two men a little further.)
 

MEREDITH: Oh! No I… I kinda live here, my mother lived… lives here and I live in her house. 

GEORGE: That's great cause housing is a nightmare. I live with my… parents at home, wich…  

(Webber sees Meredith who was trying to hide from him.) 

GEORGE: …Well… sucks, but… 

(Webber comes to talk to Meredith but she goes away to avoid him, letting George talking alone.)
 

GEORGE: (alone) Oh… it was nice meeting you. 

[End of George's flashback]
 


[INT: SGH]

(Cut to the locker room. Two IDC men are guarding the locker room in which George and Derek are blocked.
Derek is lying on a bench, reading a magasine. George in standing next to the lockers.) 

GEORGE: The man was exposed to the plague. 

DEREK: They don't know if it's the plague. 

GEORGE: So the men in the white suits… It's what, a fashion statement? 

DEREK: No, it's a precausion! When the blood results will come back we'll go out of here. 

GEORGE: What if the results come back and she… she has the plague? Then what? We die in here with the crappy benches and the dirty scrubs and the lockers fill of old food.

DEREK: There’s food in the lockers?

(Derek gets up, and opens a locker)

GEORGE: Dr. Shepherd, those are people’s personal… that’s Alex’s apple. That's jus...

(Derek takes a bite)


GEORGE: ...rude. 

(Cut to Addison talking to Dr Webber.) 

WEBBER: What are our options? 

ADDISON: Blood typing. We make a test for each of the girls. The baby's blood type is double O. If the girls are A or B it means that the baby is not theirs. 

WEBBER: Do it. 


[INT: MEREDITH'S HOUSE]

(Cut to Callie and Meredith in the kitchen. Callie is cooking while Meredith is talking to her. Callie seems bored.) 

MEREDITH: Everyone thinks I know what to say to her. I don't know what to say to her. (Callie sighed) Dark and twisty Meredith. I'm not dark and twisty. And if I am dark and twisty, it's because I live my life under a banner of avoidance. I avoid. I'm an avoider.

(Finn enters the house) 

FINN: Hello?

MEREDITH: (surprised and annoyed) Hey!

FINN: Hey. So, can we, uh...?

MEREDITH: Izzie, I gotta go check on Izzie. (She leaves.)

CALLIE: Don't take it personally. It's the doctor-thing.

FINN: What?

CALLIE: 4 years of high school. 4 years of college. 4 years of med school, at the time we graduate we're on our late twenties and we haven't done anything except go to school and think about science. Time stops we're socially retarded. I mean look at me, I'm in love with a guy who won't say he loves me back and here I am in his kitchen cooking just hoping he comes home and notices me. I mean I'm a total freak. I'm that girl in the back of the class who eats her hair. Meredith… She's 17 years old, we're all 17 years old. This is high school with scalpels, Finn.   

(Cut to Meredith laying on the bathrom floor next to Izzie.)

MEREDITH: I don’t know what to say to you.

IZZIE: When Dylan died and when the bomb went off did you feel like… 
 
MEREDITH: What? 

IZZIE: Like you were moving in slow motion?

MEREDITH: He was there and then he wasn’t…like I blinked and he was gone.

IZZIE: I feel like I'm moving in slow motion… Like I'm moving in slow motion and everything around me is... moving so fast and I just want to go back to when things were normal, when I wasn't poor Izzie laying on the bathroom floor in her prom dress with her… her dead fiancé. But I am. So I can't. Am. I'm just stuck... And there's all this pressure cause everyone’s hovering around me waiting for me to do something or say something or flip out or yell or cry some more. And I'm happy to play my part. I'm happy to say the lines and do whatever it is that I'm supposed to be doing if it would make everyone feel more comfortable. But I don't... I don't know how to do this. I don't know how to be this person. I don't…  I don't know who this person is.

MEREDITH: Izzie...

IZZIE: How did this happen? How did we end up here? Why am I alone? Where’s Denny?

MEREDITH: You're not alone, Izz.

(Meredith grabs her hand)
  


[INT: SGH]

(Cut to Derek and George searching the lockers for food)
 

DEREK: Warm soda. Who puts warm soda in their lockers? 

GEORGE: It's usual, Cristina's to lazy to stock her locker with food. 

DEREK: Oh look now here's the motherlode. I got granola, cookies, muffins. Who eats this much?!

GEORGE: That's Izzie's locker. She ate a lot so she kept her energy up.

DEREK: Eats.

GEORGE: What?

DEREK: Eats, you said ate, eats… Present tense, she didn't die.

GEORGE: Feels a little like she did. She's never coming back here. I don't think she's ever gonna be the same.  

WEBBER: Gentlemen! 

(George runs toward him.)
 

GEORGE: Chief! Can we please get out of here now? 

WEBBER: No. 

(George seems shocked by the news.)  

[Derek’s flashback: he's alone in Joe's bar. He sees Meredith arriving]
 

JOE: Straight tequila? Really? You are going to be sorry in the morning.

MEREDITH: I'm always sorry in the morning. But tomorrow is my first day at work, so keep 'em coming.  

(Derek seems interested by Meredith, so he comes and sits beside her.)

DEREK: Double scotch, single malt please. (To Meredith) So, is this a good place to hang out?

MEREDITH: I wouldn't know, never been here before.

DEREK: You know what? I haven't either. First time here. I'm new in town. Never been to Seattle. New job soon. (Meredith doesn’t say anything) Ah, you're ignoring me!

MEREDITH: Um, trying to!

DEREK: Well you shouldn't ignore me.

MEREDITH: Why not?

DEREK: Because I'm someone you need to get to know to love.

MEREDITH: Really?

DEREK: Oh, yes.

MEREDITH: So if I know you, I'll love you?

DEREK: Oh, yes.

MEREDITH: You really like yourself, huh?

DEREK: Just hiding my pain. (They laugh) So what's your story?

MEREDITH: I don't have a story. I'm just a girl in a bar.

DEREK: I'm just a guy in a bar.  

[End of Derek's flashback.]
  


[INT: SGH]

(Cut to Alex and Addison who are taking care of the baby.)
 

ALEX: How do you not know your kid's pregnant?
 
ADDISON: You love your kids, you want to see the best in them.
 
ALEX: Okay, then how do you have a baby and throw it in a trash can?

ADDISON: Something happens, and you panic. You freeze, and you wanna hide it and pretend like it didn't happen... I get that.

ALEX: You get that?

ADDISON: I do. I just don't get what happens afterward. I don't get how you go back to class and pretend like everything’s fine. Everything’s not fine.  

(A man arrives and gives Alex a paper.)
 

ALEX: Oh it's the blood results. Karen and Lisa's are not on match. 

ADDISON: Now there are the other two. 

(They leave the baby's room)
  

(Cut to Bailey  who's going to bring news to Omar about his wife.)
 

OMAR: Miranda! I'm feeling better. A lot better! I think what people brought you was good, right? 

BAILEY: That's very good, Omar. 

OMAR: How's Giselle? Is she asking for me? 

BAILEY: Omar, for Giselle being exposed to the plague, it… it complicated things… 

OMAR: Complicated what things? 

BAILEY: We did everything we could… 

OMAR: No! 

BAILEY: I'm so sorry! 

OMAR: No, no, no, no, no! 

BAILEY: Omar! 

(Omar walks away from the door. He begans to hyperventilate because of panic. Bailey is standing outside the room, she can't go inside to help Omar because of the quarantine.) 
 

BAILEY: Omar, breathe! 

(Bailey tries to break the seal to go inside but the health officer who is guarding the room stops her.)
 

BAILEY: Stop! No, no! He's hyperventilating! I have to go in there! 

HEALTH OFFICER: You can't go in there! 

BAILEY: Somebody has to go in! 

OMAR: Someone help me! Let me go out of here! 

(Bailey found the solution. She is not trying to go inside anymore. She just talk to Omar through the window.) 

BAILEY: Omar, look at me! Omar! Look at me! Look. I need you to put your hands against my hands. 

(She puts her hands on the window.)
 

BAILEY: Come on! 

OMAR: Oh God! My beautiful Giselle! 

BAILEY: Omar! Look at my hands. Put your hands on my hands. 

(Omar looks at her. He seems to breathe better and does what she told him.)
 

BAILEY: Good. Good. Okay! Look at me. Look at me! Can you tell me my name? Do you remember my name? 

OMAR: Miranda. 

BAILEY: Miranda, that's right. 

OMAR: I want… Giselle. I want to save her. Please, please… Let me out of here. 

BAILEY: (She is very upset too) I wish I could help you. Omar, I wish I could turn back the clock and make it yesterday, you don't know how much I wish that, but… I can't turn back time. 

OMAR: Oh I shouldn't let her drive! It was a mistake. I should have take it over! 

BAILEY: I know. (Omar cries) Come on! I know. I should have take it over too, but… We can't go back. Look, even if I could let you out of here, you can't help Giselle now, Omar. 

OMAR: (He calms down) Do you believe in God Miranda? Do you believe in the afterlife? 

BAILEY: I have to believe! With what I do, Omar, I have to believe that when our time comes, we go to a place…  a beautiful place… a better place. 

(Cut back to the locker room where Derek and George are still blocked. Derek is sitting on the bench, reading, while George is pacing up and down nervously.) 

GEORGE: That woman died! She actually died. 

DEREK: Doesn't mean we will. 

GEORGE: Is it hot in here? 

DEREK: No. 

GEORGE: Now why am I sweating? 

DEREK: Cause you're pacing. 

GEORGE: Now my pulse is rapid. 

DEREK: Because you're still pacing! 

GEORGE: Can you feel me? (touching his forehead, wanting to feel if he has temperature)  

DEREK: No I'm not gonna feel you. 

GEORGE: Seriously, seriously! 

DEREK: No. 

GEORGE:You know, you're an ass. (That makes Derek laugh) You've lived, you've done things. And you got the hair and the hot wife and the beautiful ex-mistress who's pining for you.

DEREK: She's pining for me?  

GEORGE: My point is you've lived! If you die who cares? If I die… What? This is it? (pauses) Callie told me she loves me and I just sat there. I mean I wasn't ready! But now I'm gonna die and I haven't a chance to say "I love you" back! 

DEREK: Do you? Do you love her?  

GEORGE: Maybe… Eventually, I could… Someday... soonish. 

DEREK: Soonish! I will love you soonish? (He laughs)  

GEORGE: You ever tell Meredith? You ever tell her that you love her? 

DEREK: No.  

GEORGE: I did. But… now with Callie. It's different, but… 

DEREK: You should tell her. (pauses) Even if it's soonish. You should tell her before it's too late. 

GEORGE: (laughing) You mean before I die with the plague? 

DEREK: Before somebody else comes along.

(Derek seems thoughtful)  


[INT: MEREDITH'S HOUSE]

(Cut to Callie and Finn who are laughing in the kitchen. Meredith walks into the kitchen.)
 

CALLIE: Oh, Uh, I'm gonna... I'm gonna leave the room for a period of time for no reason whatsoever. (She leaves)

FINN: I don’t know what happened last night… between you and Derek.

MEREDITH: Finn.

FINN: And I don't wanna know, alright, we never said that we are exclusive.

MEREDITH: But... you have plans.

FINN: Yeah, well I didn't say I wasn't pissed off. I said we weren't exclusive. That’s all I wanted to say... Oh, and this : I know you think you're scary and damaged… 

MEREDITH: Dark and twisty. 

FINN: It makes you think you don't deserve good things, but you do. And Derek… he's bad for you. But me, I'm a good thing. And if there is a race, if there is a ring, my hat is in.  


[INT: SGH]

(Cut to Adele and Webber talking in his office.) 

ADELE: I made the appointment for a reason. I scheduled the time because I had something important to say and you made me wait.

RICHARD: I have a situation, Adele…

ADELE: I’m sick of waiting. Waiting for you to finish med school, waiting for you to come home at night, waiting for you to leave that… woman. I’m done waiting! 

WEBBER: Adele! 

ADELE: (She stands up) It's time for you to make a choice: me or this hospital. It's time for you to retire Richard! 

(Cut to Addison and the two girls who might be the mother.)
 

ADDISON: There he is! That's your son. I want you both to look at him. Because if he's not treated you did nothing wrong. You both are wrong. You're wrong for covering this up, you're wrong for lying about it, you're wrong for letting this little baby, this sweet, innocent, beautiful little boy suffer like this. He' dying! And it's your fault. It's both of your fault and the thing is the truth will come out. In time, it will come out. It always does, it's just… it just does. And when it does, this baby will be dead. 

SARAH: Shannon…  

SHANNON: Don't tell my mum, okay? 

(Addison is relieved and she hugs the girls sweetly.) 

ADDISON: Thank you! Thank you for telling the truth. 

(Cut to Derek and George) 

GEORGE: You really don't feel anything? 

DEREK: Now it's gonna be too late. 

GEORGE: Too late for what? 

(An IDC worker breaks the seal at the door of the locker room. Derek stands up.) 

MAN: Thank you for your patience and your cooperation, Doctors. 

(Derek put on his coat and leaves the locker rooom. George doesn't react.) 

GEORGE: What? 

MAN: You're free to go! 

(George stands up hurriedly, he grabs his bag and coat and runs out of the room, as if he were afraid of the health officer to change his mind and keep him blocked in the locker room for the night.)  

(Cut to Addison and Alex in the OR with the baby.) 

ADDISON: Poor little guy! If he is okay he'll have to turn around with a mother who was going to ignore her duty and grandparents who are so clueless that they didn't even realise their own kid was pregnant. Imagine the kind of childhood he's gonna have! 

ALEX: You'll get over bad childhood. Whenever the whole crap had happened to you, you'll get over.  All you gotta do is survive.  


(Cut to Meredith's house. George comes in and Derek follows him.) 

GEORGE: Hello? 

(Calie arrives, she's running, and she hugs George.)
 

CALLIE: Oh my God! I was so worried! 

(She laughs with relief)
 

GEORGE: But I… I'm fine! 

CALLIE: I was really really worried. 

GEORGE: Yeah, I know, me too. 

CALLIE: George, I really really love you.  

(George kisses her but doesn't answer. Derek looks at him with incomprehension.)  

(Cut to Meredith in the kitchen. Derek enters and they're both smiling.)
 

DEREK: Hi. 

MEREDITH: Hi. 

DEREK: I was going to come over this morning, but… 

MEREDITH: I heard, the quarantine…. 

DEREK: Yeah. 

(They smile at each other for a moment then they stop smiling and Meredith finally asks) 

MEREDITH: So… what does this mean?  

DEREK: It means you have a choice. You have a choice to make. And I don't want to rush you into making the decision before you're ready. This morning I was going to come over... I was going to say... What I wanted to say was... But now all I can say is that... I'm in love with you. (He smiles) I've been in love with you for, ever. I'm a little late, I know I'm a little late in telling you that. I, I just, I just want you to take your time, you know. Take all the time you need, because you have a choice to make. And when I had a choice to make, I chose wrong. (They both have tears in the eyes. He exhales) Goodnight. (He leaves)  

(Cut to Bailey who is sitting in the hospital corridor next to Omar's room.)
 

MVO: Time flies… 

(Cut to Adele and Richard, standing in the hall of the hospital.)
 

ADELE: You're not going to retire are you?

RICHARD: Adele, you threw this on me today. I need more time...

ADELE: I don't have any more time to give.  

(Adele leaves the SGH and leaves Richard alone) 

MVO: Time waits for no man. 

(Cut to Addison who hangs Meredith's panties in the hospital's messages board under "Lost and found" and leaves the hospital.)
  

MVO: Time heals all wounds.  

(Cut Cristina visiting Burke in his hospital room at the end of the day.)  

BURKE: Where have you been all day? 

CRISTINA: Setting Shiva For Denny. 

(She puts her coat on a chair and comes closer to him.)
 

CRISTINA: How are you? 

BURKE: How are you? 

(Critina begins to cry. She lies down in Burke's bed and put her face on his chest.)
 

BURKE: (tenderly) Ohhhh…. 

CRISTINA: (sobbing) Don't ever die. 

BURKE: (softly) I'll do my best.  

MVO: All any of us wants is more time.  

(Cut to Izzie always lying on the floor of the bathroom.)
 

[Second Izzie's flashback: it's the end of the mixer. All the interns are leaving.]
 

GEORGE: (to Meredith) Good night! 

IZZIE: (happily) Isn't this so cool? I mean can you believe it? Tomorrow we'll all be surgeons! 

[End of the flashback.] 

(Cut to Izzie in Meredith's bathroom.)
 

MVO: Time to stand up. 

(Izzie stands up with Meredith's support.)
 

MVO: Time to grow up. 

IZZIE: I'm ready 

(Meredith helps Izzie to take her prom dress off)
 

MVO: Time to let go... Time.

Kikavu ?

Au total, 243 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Locksley 
04.06.2020 vers 10h

mtaylor 
19.05.2020 vers 01h

Mangiss 
12.04.2020 vers 22h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

stella 
26.03.2020 vers 15h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

stephe  (19.10.2020 à 21:47)

je me souvenais bien de l'histoire de cette culotte !! sacré Addison ! par contre, en effet, pour Izzie, très dur !

labelette  (19.10.2020 à 21:03)
Message édité : 19.10.2020 à 21:49

McGuilty ! Tellement trouvé ce surnom Cristina !

Izzie allongée sur le sol, avec les uns et les autres qui vont la voir, elle fait de la peine.

Je ne me souvenais plus qu'Addison avait récupéré la culotte de Meredith ! La suite de l'histoire de cette culotte, par contre, je m'en souviens (et ce sera je pense dans le prochain épisode). Pour l'instant, Addison l'a ramenée à la caravane, puis l'a exposée à l'hôpital !

C'est sympa de voir des passages juste avant le début de la série (la soirée qui se passe la veille de leur 1er jour à l'internat).

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard Downton Abbey de la catégorie Places a été élue HypnoCard du mois de novembre 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Retrouvez désormais tous les EVs de la citadelle dans la rubrique HypnoFanfics!
HypnoFanfics | Parcourez la bibliothèque!

Notre quartier dédié à la série Elite vient d'ouvrir ses portes ! Bonne visite !
Nouveau quartier ! | Elite

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Gagnez l'HypnoCard de votre choix en choisissant une case de notre calendrier de l'Avent !
Les HypnoCards fêtent Noël | Misez !

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne ABC

17.04 : You’ll Never Walk Alone (inédit)
Jeudi 3 décembre à 21:00

Logo de la chaîne ABC

17.05 : Fight The Power (inédit)
Jeudi 10 décembre à 21:00

Logo de la chaîne ABC

17.06 : No Time for Despair (inédit)
Jeudi 17 décembre à 21:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne ABC

17.03 : My Happy Ending (inédit)
Jeudi 19 novembre à 21:00
5.96m / 1.3% (18-49)

Logo de la chaîne TF1

16.21 : Sourire à la vie (inédit)
Mercredi 18 novembre à 22:00
2.72m / 13.1% (Part)

Logo de la chaîne TF1

16.20 : En chantant (inédit)
Mercredi 18 novembre à 21:00
3.11m / 12.8% (Part)

Logo de la chaîne ABC

17.02 : The Center Won’t Hold (inédit)
Jeudi 12 novembre à 22:00
5.93m / 1.3% (18-49)

Logo de la chaîne ABC

17.01 : All Tomorrow’s Party (inédit)
Jeudi 12 novembre à 21:00
5.93m / 1.3% (18-49)

Logo de la chaîne TF1

16.19 : L'amour de ma vie (inédit)
Mercredi 11 novembre à 21:55
3.02m / 13.4% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Le sondage de fin d'année est là !

Le sondage de fin d'année est là !
Pour le précédent sondage, avec 47% des voix, vous préférez traiter un homme qui a fait peur à sa...

Combien d'épisodes pour la saison 17 ?

Combien d'épisodes pour la saison 17 ?
Suite à la crise du COVID-19, les séries sont impactées pour leurs nouvelles saisons. Grey's Anatomy...

Saison 17 - Informations diffusions

Saison 17 - Informations diffusions
La saison 17 de Grey's Anatomy revient dans deux semaines en raison des fêtes de...

Diffusion ABC - 1703

Diffusion ABC - 1703
Le troisième épisode de la saison 17 sera diffusé ce soir sur ABC. Intitulé "My Happy Ending", il...

Diffusion de la fin de saison sur TF1

Diffusion de la fin de saison sur TF1
C'est ce soir que la fin de la saison 16 sera diffusée sur TF1. Les deux derniers épisodes "En...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

pretty31, Hier à 21:03

Nouveaux calendriers sur HypnoClap, Zoey's EP, Skins et Haven N'hésitez pas à venir faire un coucou

byoann, Hier à 21:36

Bonsoir, Nouveaux PDM et calendriers sur Robin des Bois et Merlin

swceliikz, Hier à 22:00

Bonsoir, Nouvelle PDM et Nouveau calendrier sur le quartier de Shadowhunters

sauveur, Aujourd'hui à 03:20

Nouvelle PDM et nouveau calendrier sur le quartier Dallas. N'hésitez pas à venir faire un tour

CastleBeck, Aujourd'hui à 04:17

Pour son 1er anniversaire, le quartier Anne vous propose un calendrier de l'Avent en guise d'animation. Merci

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site